L’éclipse « Terrible »… ou l’obscurité temporaire

Créée exclusivement pour la SAQ et mise en marché au printemps 2002, la Terrible d’Unibroue doit sa survie à l’enthousiasme que les Américains lui ont témoigné. Après avoir été exportée aux États-Unis, la première noire de la brasserie canado-nipponne y a connu un véritable succès auprès des amateurs chez nos voisins du sud.

À cette époque, les Québécois avaient les papilles encore un peu sensibles aux bières extra fortes à haute fermentation. Les goûts ayant beaucoup évolué depuis dix ans, le retour de la Terrible dans sa terre natale n’est certainement pas un hasard. «Nous savons qu’elle est attendue des connaisseurs! Et pour les amateurs et buveurs simplement curieux de découvrir une bière de dégustation, je crois que l’expérience sera au rendez-vous», explique Josiane Beaupré, directrice de marques chez Sleeman Unibroue.

 Dans un dépanneur près de chez vous

Même si la Terrible n’était plus disponible au Québec depuis un bon moment, Unibroue s’était gardé une belle option en offrant la chance aux «bièrophiles» de la découvrir (ou de la redécouvrir) chaque année au Mondial de la Bière de Montréal et à la Fête Bières et Saveurs de Chambly. Mais voilà que le temps de l’éclipse semble être arrivé : on annonce le retour de l’obscurité, non pas à la SAQ, mais bien dans les épiceries, les dépanneurs ainsi que dans quelques bars. Son prix de vente se situe autour des dix dollars la bouteille de 750ml et elle est distribuée à l’échelle provinciale. Les amateurs de Noires en quête de nouvelles sensations papillaires seront donc servis. Mais attention! L’éclipse risque d’être de courte durée, car on sait déjà qu’elle a été produite en quantité limitée

La lumière sur la matière noire

Unique en son genre, la Terrible est une noire de style abbaye avec un haut taux de 10,5% d’alcool. Elle offre une mousse épaisse, une couleur brun foncé aux miroitements caramel, une odeur à la fois fruitée et épicée ainsi qu’un goût caractérisé qui n’est pas sans rappeler le vin de Madère. Comme Unibroue nous y a habitué, il s’agit d’une bière sur lie raffinée qui devrait bien se marier avec les cheddars vieillis, les bleus, les plats aux champignons, les viandes grillées ainsi que le chocolat noir.

Maintenant, reste à savoir si l’éclipse «Terrible» nous plongera dans l’obscurité pour une courte… ou une très courte durée : «Difficile de prévoir combien de temps les bouteilles resteront sur les tablettes avant que les amateurs s’en emparent, mais cela dit, elle sera disponible dans plusieurs points de vente à travers le Québec», rappelle Mme Beaupré. Il n’en tient donc qu’aux amateurs de bière de la faire sortir de la pénombre des réfrigérateurs à bière.