Stone Vertical Epic 06-06-06

Le problème commun du chasseur de bières c’est de venir qu’à laisser l’instinct du collectionneur vaincre le rationnel et s’empêcher de jouir des fruits de ses recherches. Depuis 2006 que je met de côté une bouteille de la série Vertical Epic de Stone en me promettant bien malgré moi de déguster ces produits en parallèle.

Le problème ici est que les délicates arômes et nuances des levures belges ne tiennent pas très bien la route, et la série nous promet justement de le constater.

Ce soir je tente l’expérience de boire finalement ma plus vieille bouteille, et ce, 5 ans après sa conception.

De style d’une noire belge, la 06-06-06 (ou 6 juin 2006) promet une bière aux arômes d’anis, à la robe sombre et d’une bouchée sauvage. Et tout ça sans utiliser d’épices au brassage. Eau, malts, houblons et levure.

A l’ouverture, immédiatement je me jette le nez au verre pour voir si on y sent les essences de miel, de carton et de madère qui indiqueraient la fin d’une grande bière. Ouf! C’est pas si pire… Perceptible, mais de l’anis, du caramel et une menthe viennent chatouiller mes sens.

La mousse est encore présente mais s’absente rapidement tel un cola. Elle est noire aux profonds reflets de cerise rouge.

En bouche c’est soyeux, piquant (!) ou peut-être pétillant. Le mielleux viens combler le vide laissé par ce que devrait être un houblon américain perçant. Dommage mais ça me rappelle la Unibroue 15 que j’ai bue hier.

Somme toute, un cruel rappel que les bières d’un cellier ne devraient subir les effets du temps ainsi. Ne laissez pas votre amour pour la bouteille et la gloire de la chasse vous empêcher de jouir des fruits de votre effort!

Buvez, diantre! Buvez mes amis!

20110713-100356.jpg