Bières et compagnie en met plein les papilles

Que ce soit à Montréal ou à Terrebonne, lorsque vous franchissez pour la première fois les portes du Bières et Compagnie vous êtes surpris, agréablement surpris.

Est-ce un Pub? On y sert de la bière, mais l’ambiance est loin des pubs anglais. Est-ce une taverne? On est loin des débits de boisson des années 60. Un restaurant? Oui, mais pas seulement. Et si on parlait d’une taverne urbaine; un établissement ou la bière est à l’honneur, mais offrant un cadre urbain et soigné. Une carte de mets à base de bières vient compléter l’une des meilleures sélections de bières au Québec.

À chaque bière son verre et son sous-verre

En 1998, lorsque les propriétaires Ani et Robert ont eu l’idée d’ouvrir le premier Bières et Compagnie, la philosophie était simple: à chaque bière son verre et son sous-verre. La bière se mérite le meilleur service et la philosophie de l’entreprise permet au client d’avoir une expérience de service que l’on retrouve dans les meilleurs établissements de Belgique, par exemple. D’ailleurs, les serveuses et serveurs de chaque établissement ont un réel plaisir à échanger entre eux coups de coeur et suggestions pour les clients.

Mais la philosophie de l’établissement n’a pas été facile à véhiculer au début. À la fin des années 1990, les microbrasseries n’étaient pas aussi populaires qu’aujourd’hui et la bière était un produit très peu connu, encore moins que maintenant, avoue Ani. «Plusieurs clients s’assoyaient au bar et demandaient des bières de grandes brasseries, on leur proposait autre chose, mais cela ne plaisait pas à tout le monde». Avec plus d’une centaine de bières disponibles, dont la moitié en importation, les propriétaires peuvent être fiers d’avoir réussi leur pari.

Innovation et audace

Même si ouvrir un bar à bières urbain il y a 14 ans était considéré comme audacieux, les propriétaires ont continué d’offrir des initiatives appréciées des clients jusqu’à aujourd’hui.

La carte des mets composée principalement de plats à base de bières est originale et plait à beaucoup d’amateurs. Tout est fait sur place et permet de réinventer des plats connus et demandés par une clientèle curieuse : La soupe à l’oignon à la bière cohabite avec l’assiette de nachos sauce cheddar à la bière et les gourmets apprécieront les sauces poivrées et crémeuses qui viennent relever les différentes pièces de viandes ou de poisson.

Des cocktails à la bière, aujourd’hui très tendance, offrent une alternative originale aux personnes appréciant moins la boisson houblonnée. Les propriétaires sont d’ailleurs fiers de préciser qu’ils en ont depuis l’ouverture. Vous pourrez également profiter de quelques scotchs sélectionnés et d’une carte des vins complète.

Pour la clientèle de l’établissement de Terrebonne, une nouvelle terrasse a vu le jour cet été. Ne cherchez pas de parasols, il n’y en a pas. Ils sont remplacés par un système de bruine qui diffuse dans l’air un faible nuage d’humidité permettant de baisser la température de 5 degrés Celsius minimum. Un excellent compromis pour continuer de profiter de la terrasse en plein soleil sans en subir les grandes chaleurs, c’est une initiative encore très peu utilisée au Québec.

Un concept difficilement exportable

Considérant la réussite des deux établissements il y a 14 ans, on pourrait se demander pourquoi Bières et Compagnie n’est pas devenu une chaine rentable gérant plusieurs franchises. La réponse est fort simple selon les propriétaires; les restaurants offrent un service de qualité et une sélection de bières qui suit les saisons, ils préfèrent donc s’assurer que chaque établissement atteigne les standards de qualité fixés, et ce, à chaque service. C’est un travail qui demande beaucoup de présence.

[www.bieresetcompagnie.ca]