Votre précieux liquide en bouteille

Beaucoup de gens me demandent, mais comment fais-tu pour que la bière soit gazéifiée, as-tu un équipement spécial? J’ai toujours le goût de répondre par l’interrogative : connais-tu le secret de la Caramilk? Bien sûr, je ne peux révéler le secret de la Caramilk, mais je peux quand même vous dire comment mettre des petites bulles dans vos bouteilles.

La gazéification  

Pour gazéifier une bière, un soda, un cidre ou tout autre produit avec de l’alcool, cela est fort simple. Comme la bière n’a pas été filtrée après la fermentation, il y a toujours de la levure présente dans la bière. C’est cette levure en suspension qui fera tout le travail.

En effet, lors du dernier article sur le brassage, nous avons vu ensemble que c’est la levure qui, en fermentant, produit non seulement de l’alcool, mais aussi du CO2. En fait, l’étape de l’embouteillage produira environ 0,5% d’alcool.

Le matériel

Vous aurez besoin de bouteilles – bien sûr – d’un siphon relié à un tube – qui lui est relié à votre embouteilleuse – d’un capsuleur, de capsules, d’un sulphiteur et de stérélisant, d’un égouttoir et d’un seau ou d’une tourie n8.

Le processus

Placez votre tourie pleine de votre première bière sur une table ou un comptoir afin qu’elle soit surélevée, car vous utiliserez la gravité pour tous les transferts. Siphonnez la bière et envoyez-la dans la tourie vide. Attention! Encore une fois, n’oubliez pas les normes d’hygiène qui sont primordiales au succès de votre nectar. Tous les instruments qui entrent en contact avec la bière doivent être propres et bien stérilisés.

Une fois le tout stérilisé, transférez votre bière dans la tourie à l’aide du siphon. Il est important de manipuler avec soin la tourie pleine de bière afin que le dépôt qui s’est formé dans le fond de la tourie ne bouge pas. Cela vous aidera à avoir un produit plus clair.

Pour avoir des bulles, il vous faut ajouter du sucre maintenant. Pour 19 litres de bière, ajoutez 3/4 de tasse de sucre de table ou de dextrose. Encore une fois, il faut s’assurer de la stérilité du sucre. Vous ne savez pas par où est passé le produit avant d’arriver chez vous. Donc prenez le 3/4 de tasse de sucre et amenez-le à ébullition dans la même quantité d’eau. Quand le tout est à ébullition, attendez 2 minutes, couvrez et réservez. Une fois que le liquide est froid, vous pouvez l’inoculer dans la tourie stérilisée; il se mélangera alors avec la bière.

Une fois que la bière a été transférée, placez-la à la hauteur d’une table ou d’un comptoir pour toujours utiliser la gravité. Ensuite, à l’aide du siphon, remuez bien la bière avec le sucre à l’intérieur pour s’assurer d’une gazéification égale. Bien que ça puisse sembler récurent, assurez-vous toujours que tout ce qui peut entrer en contact avec la bière soit stérilisé.

Maintenant que votre transfert est fait et que vous êtes prêt, vos bouteilles sont propres et stériles ainsi que vos bouchons, votre capsuleuse est à portée de main et votre embouteilleuse est connectée à votre tube et… et laissez-moi vous donner un petit truc avant que les dégâts commencent et que votre blonde vous dise que vous pourrissez sa cuisine. Quand vous remplissez vos bouteilles, il se pourrait qu’elles débordent ou se renversent par inadvertance. Mettez simplement sous vos bouteilles une serviette épaisse et pliée deux ou trois fois pour absorber les fuites. Aussi, si vous le pouvez, placez vos bouteilles dans une caisse en plastique ou tout autre objet qui ferait en sorte que les bouteilles ne puissent pas tomber. Personnellement j’utilise un vieux «six packs» de Pepsi en plastique. Autre truc : dites à la compagne de votre vie que la bière, ça ne tache pas; en plus d’être vrai, vous vous éviterez bien des gros yeux!

Maintenant que vous êtes prêt, et que tous vos tuyaux sont bien connectés, siphonnez le liquide et déposez votre embouteilleuse dans le fond de la bouteille. Le liquide s’écoulera automatiquement. Il s’arrêtera aussi automatiquement lorsque vous soulèverez l’embouteilleuse pour changer de bouteille. Personnellement, j’attends toujours que la bière soit rendue au goulot avant de retirer le tube. Cela vous donne 341ml pile!

L’encapsulage

Capsuler la bouteille est certainement l’étape la plus simple. Avec votre capsuleuse, ajustez la hauteur de la machine de sorte que vous soyez capable de glisser sous celle-ci une bouteille avec la capsule sur le dessous. Abaissez le levier et exercez une bonne pression. Quand vous ne pouvez aller plus loin avec le levier, c’est que l’opération est terminée. Encore une fois, assurez-vous que vos capsules sont stériles.

Pour vous assurer que vos bouteilles sont bien capsulées, regardez le bouchon sur le dessus de la bouteille. Si vous y voyez  la marque du goulot étampé dans le bouchon, c’est que c’est bon. Vous n’aurez pas de fuite. Vous comprendrez qu’une bouteille mal capsulée ferait en sorte que la bière pourrait être mal gazéifiée ou oxydée.

Danger

Il est très important de ne jamais mettre trop de sucre lors de l’embouteillage. Une trop grande quantité de sucre ferait en sorte que vous auriez une fontaine se vidant sur la table ou même des bouteilles pouvant exploser sous la pression. Si vous faites des essais avec différents sucres, vous devez d’abord faire des recherches, car tous les types de sucre ne contiennent pas tous les mêmes pouvoirs sucrants et n’ont pas la même teneur en «sucre».

Voilà! Vous avez terminé! Maintenant, vous devez attendre au moins 2 semaines avant de boire votre bière. Ce délai n’est pas un absolu, mais dites-vous que c’est une moyenne. Vous remarquerez aussi que le produit changera avec le temps. Il deviendra plus uniforme, stable après quelques semaines. Vous pouvez maintenant ouvrir une bonne bouteille en attendant de pouvoir goûter la vôtre…