Stone Vertical Epic 07-07-07

Ce soir je poursuit la liquidation de ma série Vertical Epic de Stone dans l’espoir de sauver les bouteilles qui sont encore bonnes et profiter des saveurs que les brasseurs de ces bières voulaient nous faire vivre.

Quand j’ai dégusté l’édition 06-06-06 plus tôt cette année, j’avais été très déçu de constater une madérisation assez avancée. Les subtilités des esters d’alcool et des nuances des sucres étaient cachées derrière un voile de ce qui peut être comparé aux saveurs de xérès. Les anglais l’appellent “Sherry”, ce vin vieillit prématurément en l’exposant aux ardeurs du soleil ardent ouest-européen, et l’apprécient pour ses particularité de noix de Grenoble, de noisette et un peu beurre. Ces saveurs se créent dans une bière lorsque le vieillissement de celle-ci cause ses sucres de se transformer de façon similaire.

Et ce sont ces arômes qui se dégagent de ma bouteille fraichement ouverte ce soir. Cependant, j’y renifle des nuances de baies rouges, d’abricots et de prunes. Aucun signe de houblon au bouquet.

Diantre!

En bouche, les madères rencontrent une enveloppe qui rappelle des chandelles en cire. Le miel agrémente le restant timide des malts qui y reste, sans plus.

Le corps est surprenant par contre et dévoile un athlète a la retraite, riche, chauffant la langue de son alcool poivré et pimenté.

J’aurais tellement du boire ça l’an dernier! Du moins ça donne un peu d’espoir que la 08-08-08 qui était couchée a ses cotés présente toujours encore plus de fraicheur et de son profil original.

Comme Philippe a mentionné dans notre video des Bières Blondes Belges, on retrouvait ici un potentiel de garde, et non de vieillissement.

Si vous en avez en cave, encore une fois, buvez immédiatement puisqu’elle est en pente déclinante vertigineuse!

Cheers!

20110928-085956.jpg