Le Cheval Blanc, une taverne urbaine

Depuis 1987, la taverne du Cheval Blanc offre un concept de plus en plus populaire : de la bière fraîche, brassée sur place. Alors qu’aujourd’hui il est tout à fait normal de parler de bières de microbrasserie et de bières artisanales, il y a 25 ans, la tâche était beaucoup plus ardue. Pionnière dans son domaine et première brasserie à avoir un permis de brassage artisanal, la taverne du Cheval Blanc vogue à travers le temps sans jamais perdre de sa notoriété et de son prestige.

Lorsque vous passez le cadre de porte, qui vous inspire un diner des années 1950 sur le bord de la route 66, vous voilà plongé dans une ambiance des années 1920. De grandes lanternes rouges éclairent timidement un bar en inox et des petites tables bistro attendent patiemment les premiers clients. L’art est également très bien représenté et les clients assoiffés apprécient les grands et nombreux tableaux noirs qui dévoilent le menu des bières.

De la bière maison aux bières importées

Faire de la bière artisanale n’a pas été chose facile, mais Jerôme Denys, copropriétaire et premier brasseur du Cheval Blanc, a réussi en 2002 à intéresser un brasseur de talent pour le remplacer : Eloi Deit.

Certes, les consommateurs veulent de la blonde, de l’ambrée et, pourquoi pas, de la noire, mais ne changez pas leurs habitudes. La bière ambrée par exemple est un produit créé il y a deux décennies que les consommateurs habitués ne veulent pas voir changer. Eloi se souvient de sa seule et périlleuse expérience d’avoir modifié la recette. Fusillé du regard à chaque pas derrière le comptoir…

Le Cheval Blanc, c’est une taverne urbaine. On y retrouve des habitués, des passionnés de bière et des jeunes. Plus de deux décennies de jeunes universitaires se sont relayés et ont gouté aux créations maison. Alors qu’autrefois vous pouviez goûter une blonde, une blanche, une ambrée, une brune et une noire ainsi qu’une bière de saison, Éloi se laisse aller au gré des envies et inspirations pour offrir des bières parfois houblonnées, parfois vieillies en fût de chêne et souvent très bien équilibrées.

Car le voilà le secret du Cheval Blanc : des bières fidèles à la philosophie de la maison qui ne caricaturent pas les styles d’inspiration, mais offrent un compromis entre se désaltérer et déguster. Même si certaines bière sont brassées à l’identique depuis des années, le Cheval Blanc vous propose quand-même des Pale Ale en cask, des India Pale Ale bien houblonnées, des Stouts bien rondes et le joyau du brasseur : un Imperial Stout vieilli en fût de Bourbon.

Mais saviez-vous que le Cheval Blanc offre également une sélection de bières importées qui vous permettra de découvrir des bières très peu distribuées en Amérique du Nord? Une excellente occasion à partager.

Vous l’aurez compris, la taverne du Cheval Blanc est une institution à Montréal. À chacune de vos visites, c’est comme retrouver votre meilleur ami; rien a changé et c’est toujours un plaisir de partager quelques moments ensemble.