Nogne Dark Horizon 3rd Edition

Des fois, il y a ces bières qui vous marquent. Après une série de stouts toutes chocolatées, toutes café, entre dans mon verre ce soir la troisième édition de la stout extrême Dark Horizon, de la brasserie norvégienne Nogne O. Achetée l’an dernier, elle se dit meilleure avant 2018. Donc je n’était pas si pressé que ça de la boire celle là!

Mais pour savoir si je devais ouvrir ma Dark Horizon First Edition, édition première, j’ai décidé de tremper mes pieds dans l’eau de celle-çi pour en jauger le potentiel de vieillissement.

Lorsque versée, elle ne produit aucune mousse. D’ailleurs, pour avoir une mousse pour la photo çi-dessous, j’ai du la verser d’au moins 2 pieds d’hauteur du verre. Le temps de prendre la photo, elle était déjà disparue. Mais ça ne me surprends pas, à son massif 15.5 % alc./vol., c’est normal de ne pas trop avoir de carbonatation.

Le nez offre un bouquet, ma foi, intéressant. Vinaigre balsamique, sel marin, iode, sauce soya avec un brin de vanille, épices Montreal Steak! Son alcool chauffe le nez, comme une eau de vie. Ouin, pas certain! Jusqu’à maintenant, ça me rappelle un peu la Samuel Adams Triple Bock 1996 que j’ai ouverte la soirée de mes fiancailles, qui a fini par tacher (probablement de façon permanente) l’évier de notre Bed & Breakfast.

En bouche, l’acidité, dire même l’aigreur de la bière saisit le palais, mais ne se développe pas comme j’aurais cru. Au lieu d’une acidité vinaigrée, elle se calme, et s’harmonise avec un caramel qui rappelle le toffee, la sauce Hoisin, avec un soupçon salin de sauce aux huitres.

L’étalement renforçait cette impression, et permet à la deuxième gorgée de l’apprécier de plus en plus. C’est comme une stout faite pour les met chinois.

Au fur et à mesure qu’on la boit, on ressent une chaleur en estomac qui trahit sa teneur en alcool. Cet alcool permet aux caramels de se volatiliser, et remplit la bouche et le nez d’arômes intéressantes, et persistantes.

La langue s’habitue à ce surplus de saveurs et je dénote des tanins de chêne. Elle est vieillie en fût de chêne? Peut-être, du moins, c’est ce que je perçoit de plus en plus en bouche. Un côté riz me fait penser à du saké. D’ailleurs, j’ai eu la brillante idée de me procurer des sakés micro-brassés la semaine dernière pour faire des tests. Un de ceux-ci est brassé en Ontario, un au Japon. Les deux sont à la méthode Ginjo. À suivre!

En finale, je suis très content d’y avoir goûté l’hiver, puisque sa viscosité serait carrément intolérable durant les chaleurs de l’été. Une bière à boire lentement, au chaud.

Je comprends pourquoi elle est maintenant vendue en format 250ml. La grande bouteille de 500ml de Dark Horizon First Edition sera difficile à finir seul. Faudra bien m’entourer cette journée là!

Santé!

Nogne Dark Horizon 3rd Edition