Nøgne Ø, plus qu’un nom !

Imaginez deux brasseurs amateurs qui veulent fonder une brasserie. Jusque là vous me direz qu’il n’y a rien d’extraordinaire. Maintenant mettez dans le décor un pays, la Norvège, où la publicité pour les boissons alcoolisées est interdite, et où la plupart des Norvégiens ne savent pas que des styles autres que des lagers légères et vides existent !

Le plus insensé, leur mission principale : apporter de la diversité et de l’innovation dans le paysage brassicole norvégien en concevant de la bière de qualité et avec beaucoup de personnalité, comme des IPA, Porters, Imperial Stout et autres.

Leur défi a été d’amener les gens à apprécier la soudaine diversité des bières, là où 98% de la bière sont des lagers légères. La meilleure façon de présenter leurs bières a été l’accord avec les plats. Même le choix du conditionnement va dans ce sens où la forme de la bouteille de demi litre rappelle la bouteille de vin, de plus elle n’est ni trop grande pour être dégustée seul, ni trop petite pour être partagée.

C’est lorsque les bières estampillées Nøgne Ø ont été sélectionnées par Vinmonopolet (le système de distribution de l’état pour les boissons alcoolisées au-dessus de 4,75% d’alcool v / v) que les magazines et les journaux ont commencé à s’intéresser à celles-ci. Les restaurants ont été de plus en plus sensibilisés sur les accords bière et mets et ainsi les gens ont pu s’intéresser à la nouveauté. C’est comme ça que Nøgne Ø a été l’un des acteurs du changement de tendance et a contribué à la naissance de la culture de la bière en Norvège.

Mais Nøgne Ø, que cela veut-il bien dire ?

Le nom provient en fait, du poème « Terje Vigen » de Hendrik Ibsen. Le sens du poème est le blocus anglais de la Norvège en 1809 pendant les guerres napoléoniennes. La famille Vigen meurt de faim à cause du blocus, et Terje, le père de famille, tente de contourner le blocus en ramant sur une mer agitée jusqu’au Danemark pour passer de la nourriture par contrebande.

Le poème commence ainsi : «Il a vécu un homme remarquablement grisâtre sur l’île nue». Dans l’ancien norvégien dans lequel le poème a été écrit, «île nue» apparaît comme «nøgne ø». D’où le choix du nom de cette brasserie qui est située dans la ville de Grimstad où le poète a vécu et écrit ce poème. De plus, le personnage Terje Vigen est à l’image du démarrage de cette brasserie en 2002 : contre vents et marées.

Aujourd’hui, Nøgne Ø est classée au 41ème rang mondial sur Ratebeer. Elle produit plus de 20 styles de bières différentes et a reçu plusieurs récompenses internationales. C’est aussi la première brasserie européenne qui produit du saké traditionnel Yamahai.

De passage à Paris, invitée par Les Soirées Maltées début mars, la brasserie Nøgne Ø, par son fondateur et maître brasseur Kjetil Jikiun, a présenté une partie de sa gamme régulière. En voici un petit aperçu houblonné:

SAISON : 14 ° P, 25 IBU, 6,5 ALC / VOL

C’est une blonde pale et limpide chapeautée de mousse blanche et dense. Le bouquet au nez est frais et légèrement fruité. En bouche, l’amertume est balancée avec un peu de rondeur et une touche citronnée. En fin de bouche, une fine sécheresse vient vous cueillir.

Elle peut facilement accompagner des fruits de mer ou de poisson.

IMPERIAL BROWN ALE : 18 ° P, 40 IBU, 7,5 ALC / VOL

Cette bière est brune limpide avec des reflets rouges cuivrés et couverte d’une mousse noisette très dense. Au nez, les effluves de chocolat noir et café annoncent la couleur. En bouche, c’est une bière qui a beaucoup de corps et une amertume caramel.

Elle peut être dégustée avec un assortiment de fromages vieux ou en accompagnement d’un dessert au chocolat.

N ° 100 : 23,5 ° P, 80 IBU, 10 ALC / VOL

C’est une bière brune avec une mousse noisette affirmée. Au nez, les arômes de houblons sont vraiment intenses. En bouche, l’amertume est franche voire agréssive, massive, végétale et elle essaye d’être équilibrée par le côté liquoreux des 10% d’alcool. Une douce amertume de chocolat noir allonge la fin de bouche.

La N°100 peut accompagner un cigare après le repas.

DEUX CAPITAINES Double IPA : 100 IBU, 8,5 ALC / VOL

Recette de Jan Halvor Fjeld, vainqueur du concours de brasse maison norvégien 2010. Cette double IPA est une blonde cuivrée limpide avec une mousse dense écrue. Le nez est houblonné avec des touches de citron et de fleur d’oranger. En bouche, il y a plusieurs temps. Tout d’abord une légère rondeur fruitée (abricot), suivie d’une sécheresse qui prépare à l’amertume massive résineuse dans le troisième temps.

Cette bière peut être servie avec une salade printanière d’endives et du  fromage jeune et doux.

N ° 500 : 100 IBU, 10 ALC / VOL

Cette Imperial IPA est une petite bombe ambrée coiffée d’une mousse dense aux reflets dorés. Elle pourrait être assimilée à un vin d’orge par son côté très malté, très rond, très mielleux avec une amertume qui nous laisse saliver comme si on dégustait un bonbon.

En digestif par gourmandise, la 500 est toute trouvée.

Voilà, si vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site internet. Vous trouverez l’histoire de la brasserie détaillée et forte intéressante écrite par le fondateur Kjetil Jikiun. Il y a un onglet spécial sur les accords bières et mets, ainsi que sur les distributeurs importateurs dans chaque pays.
http://www.nogne-o.com/