Het Anker, une brasserie ancrée dans la tradition !

Des brasseries en Belgique, il y en a beaucoup. Mais des brasseries ancrées dans plus de 500 ans d’histoire d’une ville, il y en a peu. C’est le cas de le dire puisque « Het Anker » signifie l’ancre et est la brasserie emblématique de Malines depuis le 15ème siècle. Cette brasserie est dans le cercle très fermé des « Belgian Family Brewers » qui regroupe des brasseries belges indépendantes produisant depuis plus de 50 ans sans interruption. De plus, Het Anker n’est pas qu’une simple brasserie puisqu’elle comporte également en son site un restaurant et un hôtel. Et c’est l’un de ses administrateurs qui a construit la première malterie belge au début du 20ème siècle.

Het Anker brasse une gamme de 13 bières de qualité avec sûrement comme point d’orgue sa Gouden Carolus Cuvée de l’Empereur Ruban Bleu, brassin annuel unique en l’honneur de Charles Quint, personnage lui aussi, emblématique de l’histoire malinoise. C’est d’ailleurs cette bière vieillie de deux ans qui m’a fait découvrir la brasserie Het Anker. Je ne suis pas fan des bières vieillies car en général le goût madère prend le dessus sur les subtilités de la bière jeune. Mais il y a des exceptions et à ma grande surprise la Gouden Carolus Ruban Bleu en fait partie. Lors de ma récente visite à la brasserie, j’ai pu mettre la main sur des bouteilles de 12 ans d’âge, mais elles ne sont plus à quelques mois près, alors cette dégustation attendra puisque je vais vous parler aujourd’hui d’autres bières de la gamme qui méritent tout autant le détour.

Tout d’abord, la Carolus Classic. C’est la grande sœur de la Carolus Ruban Bleu. Elle est brune limpide et brillante avec des reflets cuivrés/rubis et surmontée d’une mousse noisette. Jeune (1 mois), cette bière a des arômes très francs au nez comme ceux de la banane et du caramel ainsi que des arômes légèrement torréfiés. En bouche, dans un premier temps il y a beaucoup de rondeur qui peut faire penser à du caramel au beurre, ensuite équilibrée par un côté liquoreux mettant en présence les 8,5% d’alcool. En fin de bouche, les saveurs de maltes torréfiés apportent une sécheresse qui s’estompe tout doucement. Pour moi, cette bière n’attend qu’à murir quelque mois de plus (6 mois – 1 an) pour que la rondeur laisse place à de légers goûts madères et que l’amertume se découvre plus, tout en gardant le côté torréfié et liquoreux.

Dans la famille Carolus, il y a aussi la Carolus Tripel. Cette bière a une robe de feu limpide et est chapeautée d’une mousse blanche très dense. Comme la Classic, la Tripel jeune a des effluves très prononcées. Au nez, les agrumes comme la clémentine ou le citron sont très présents ainsi qu’une légère fraicheur florale. En bouche, on retrouve le côté agrume très intense et on aperçoit une légère amertume cachée dans la rondeur. Cette bière peut aussi être à sa pleine puissance organoleptique après 6 mois ou 1 an surtout étant donné ses 9% d’alcool massifs. La Tripel est la base d’un whisky en maturation qui sera commercialisé en 2013.

La Carolus Ambrio est une brune/ambrée limpide que l’on pourrait assimiler au résultat du mariage entre la Classic et la Tripel. En effet, au nez, ses flaveurs caramélisées et sa chaleur alcoolique nous rappelle la Classic. En bouche, on retrouve la fraicheur florale de la Tripel et une amertume, sans trop de sécheresse ni trop de rondeur. Malgré ses 8%, la Carolus Ambrio est très rafraichissante.

La série régulière Gouden Carolus se termine par la Carolus Hopsinjoor. C’est une blonde dorée légèrement voilée. Elle a un nez très délicat : dans un premier temps, les effluves de houblon se présentent puis laissent la place au fruité (agrumes) et à l’épicé (coriandre/clou de girofle). En bouche, l’amertume est bien présente, couplée avec des arômes de citron qui apportent une touche acidulée et de fraicheur. Sèche en fin de bouche, elle est bien atténuée et ses 8% d’alcool ne se font pas ressentir. Très désaltérante.

A côté de cette série régulière, Het Anker produit les Cuvée Empereur Ruban Bleu (brune) et Ruban Rouge (blonde) mais aussi des saisonnières (Noël, Pâques ainsi qu’une Saison et une fruitée).

Elle brasse aussi la Lucifer depuis 2009, ancienne marque de Riva (Liefmans avant rachat par Duvel en 2008). La Lucifer est une blonde pâle limpide et brillante. Elle a un nez mielleux et fruité (mangue, agrumes). En bouche, c’est une bière très fine avec une légère amertume et une pointe herbacée équilibrées par le fruité (pêche, agrumes).

Enfin, la Maneblusser, ou en français « l’extincteur de lune », dédiée aux malinois, tire son nom d’un épisode des plus burlesques de l’histoire de Malines. [La nuit du 27 au 28 janvier 1687, la tour St. Rombaut fut voilée de brouillard et de l’ardeur rousse de la lune. ‘Au feu !’ cria un ivrogne de passage. Le tocsin fut sonné. Le long de l’escalier, les seaux s’enchaînèrent, mais avant d’avoir atteint le sommet, la lune glissa doucement à travers la brume, laissant entrevoir une tour intacte.] Cette bière est peut-être l’une de mes bières belges préférées. Elle ressemble à une bière concurrente aux trois céréales maintes fois médaillée, la Tripel Karmeliet. Mais la Maneblusser n’est pas une copie puisqu’elle ne titre qu’à 6% d’alcool et est beaucoup plus fine dans ses arômes d’agrumes et plus atténuée.

Voilà, si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de cette brasserie, allez faire un tour sur leur site web. La brasserie sera représentée au Mondial de la bière 2012, vous pourrez vous y faire votre propre opinion.

http://www.hetanker.be/