Les outils pour le brassage

Lorsque j’échange avec des brasseurs débutants, tous

semblent emprunter le même chemin pour leurs premiers brassins. Ils se documentent un peu, et surtout, ils demandent des conseils à des proches plus expérimentés. Ce que j’ai d’ailleurs moi-même fait.

Il y en a toutefois qui restent campés sur leur position et d’autres qui veulent aller de l’avant et approfondir, comprendre plus, pour mieux contrôler. Et c’est pourquoi il est important de bien s’équiper, mais aussi d’avoir les outils nécessaires pour être plus efficace.

Encore une fois, la technologie vient à notre aide. Eh oui, même pour le brassage il existe différents logiciels tels que ProMash, BeerTool et BeerSmith pour ne nommer que ceux-ci. Le but ici n’est pas de les comparer, mais de savoir ce qu’un tel outil peut nous aider à accomplir plus facilement.

La paresse sans remords

Les puristes me diront que l’on peut tout calculer soi-même et c’est vrai, mais pour les paresseux comme moi qui veulent quand même faire un bon travail, ces logiciels demeurent des outils indispensables.

Premièrement, on y retrouve beaucoup d’informations sur les quatre ingrédients qui composent la bière : les céréales, le houblon, la levure et l’eau. Vous pouvez même y trouver l’information pour reproduire l’eau d’un endroit réputé pour la qualité de son eau. C’est très complet et vous pouvez aussi y ajouter de l’information personnelle ou des données sur de nouveaux produits qui font leur apparition sur le marché.

Deuxièmement, vous pouvez y trouver de l’information sur les différents styles de bière qui sont basés sur le B.J.C.P. (Beer Judge Certificate Program). C’est un outil fantastique qui vous guide pour respecter les grandes lignes du style que vous désirez brasser. Il vous informe tant sur la couleur, la densité initiale et finale, que sur le degré d’amertume, le tout en passant par des exemples commerciaux du style.

Troisièmement, et bien sûr, vous pouvez y créer ou reproduire vos recettes préférées qui y seront sauvegardées. Vous pouvez bâtir des recettes en brassant tout grain, avec concentrés, ou les deux. Le logiciel vous donnera les grandes lignes à respecter lorsque vous aurez choisi le style de bière désiré, sa couleur, sa densité initiale, son amertume, l’extraction des sucres, le temps de l’ébullition et j’en passe. Naturellement, toutes ces recettes sont sauvegardées et peuvent être modifiées par la suite à votre guise.

Une fonction pour calculer toutes les unités de mesure et les tables de conversion est également incluse, tant pour les liquides que pour les solides. De même, une fonction permet de calculer le degré d’alcool que vous obtiendrez avec l’atténuation anticipée. On y retrouve même une fonction pour calculer le CO2 que vous désirez obtenir dans votre bouteille ou baril.

«Comment puis-je améliorer mon efficacité ?»

Ces logiciels vous permettent aussi de calculer l’efficacité de votre système de brassage afin de l’améliorer. Vous pourriez notamment savoir si vous avez réussi à obtenir une bonne extraction de vos sucres. Cela permet d’ajuster la recette par la suite et de voir où l’on peut couper ou ajouter pour rentabiliser un brassin. Bien sûr, il existe plusieurs façons de faire, mais les méthodes traditionnelles nécessitent des calculs qui sont souvent compliqués.

Ces logiciels ont été conçus par et pour des brasseurs, tant professionnels qu’amateurs. Personnellement, je travaille depuis le début avec ProMash. Je ne peux le comparer puisque je ne suis pas familier avec les autres. Bien entendu, les logiciels plus récents offrent sans doute de nouvelles fonctions intéressantes ou des données plus à jour, à vous de voir.

Le plus intéressant, c’est que les prix de ces logiciels sont franchement dérisoires. Pour environ 30$, vous aurez une belle gamme de choix et vous pourrez même en faire l’essai avant d’acheter. D’autant plus qu’il faut le voir comme un petit investissement et non une dépense, car il vous permettra d’économiser à long terme sur vos différents brassins.

Chaque fois que je suis questionné par un brasseur débutant, je lui demande avec quel logiciel il travaille. Quelle déception lorsqu’il me répond en bafouillant qu’il a entendu parler de différents programmes, mais qu’il ne se donne pas la peine de les essayer! Allez voir sur Internet pour trouver quel logiciel vous conviendra le mieux, vous ne serez pas déçus. Santé!