Microbrasserie Le Castor Les charpentiers-brasseurs

Après presque dix ans à la tête de l’entreprise Charpenterie traditionnelle Hamlet, Daniel Addey-Jibb et Murray Elliott n’auraient jamais cru devenir brasseurs de bière. C’est pourtant ce qui est en train de leur arriver pour leur plus grand bonheur. Retour en arrière.

À l’été 2009, l’économie tourne au ralenti. Les deux amis de longue date commencent à mijoter l’idée de démarrer une microbrasserie. Celle-ci leur permettrait d’avoir des revenus d’appoint. Et pourquoi la bière? C’est que la passion pour la divine boisson s’est révélée à eux lorsqu’ils effectuaient leurs études en Angleterre et en Écosse. C’est là qu’ils y ont découvert la bière traditionnelle anglaise. «Ça a été un choc. C’était si différent, mais ces bières avaient tellement de saveurs!, se rappelle Daniel Addey-Jibb. Il y a un parallèle intéressant entre la charpenterie et la bière. Dans les deux cas, le processus est artisanal et traditionnel.»

Pour faire honneur à leur métier, Microbrasserie Le Castor était un nom tout désigné. Sise à Rigaud, à même les locaux de l’entreprise de charpenterie, la microbrasserie ne permettra malheureusement pas de boire sur place. «L’idée originale était de démarrer un brewpub, mais la municipalité nous a bloqués pour le volet consommation sur place», explique Addey-Jibb. Par contre, les gens pourront acheter à la microbrasserie des bouteilles de 660ml ainsi que des growlers de 1,9L. Les produits seront aussi offerts dans les dépanneurs spécialisés et en fût dans plusieurs restaurants et bars.

Inspirés par la visite de plusieurs distilleries anglaises et écossaises, Daniel et Murray ont développé un goût pour les bières vieillies en fûts de bourbon et de rye. «Chaque mois, nous aurons un produit qui sortira de nos barils», assure Daniel Addey-Jibb. Ce sera d’abord une scotch ale en fûts de bourbon, puis une triple belge vieillie en fûts de chêne. Pour plaire à tous, ils offriront aussi des bières de consommation courante. Par exemple, on pourra d’abord se procurer une West Coast IPA et un stout à l’avoine. Puisqu’ils viennent tout juste d’obtenir leur permis de brassage et leur certification biologique, les bières devraient être disponibles au cours des prochaines semaines.

Avec leurs bières vieillies qui se distingueront de l’offre actuelle et séduiront les amateurs les plus pointus, la Microbrasserie Le Castor sera très certainement à surveiller au cours des prochaines années.