Destination : Boston

En quête de pâturages brassicoles hors Québec où l’on retrouve des bières goûteuses, sans compromis, le dégustateur québécois se dirige souvent vers le sud, là où des brasseurs artisanaux américains conçoivent des bières souvent bien différentes de ce qu’on peut retrouver chez nous. À part le Vermont qui est à nos frontières, une autre destination de marque méritera toujours sa place dans un palmarès des coups de coeur. La plus grande région urbaine de la Nouvelle-Angleterre : Boston!

Pour un premier arrêt réussi, question aussi d’écarquiller les yeux et activer les glandes salivaires pour un séjour bien arrosé, on se dirige vers le quartier d’Allston, plus précisément au Sunset Grill & Tap. Un seul regard sur le menu de fûts et de bouteilles qui y sont disponibles est assez pour attiser la soif. 112 fûts différents! Et trois fois plus de bouteilles! Des produits de microbrasseries américaines, bien sûr, mais aussi une quantité d’importations de partout sur la planète. Il faut littéralement commander un verre afin d’absorber la lecture de la bible qui sert de menu pour ainsi faire un autre choix.

Une fois remis de nos émotions, il y a un bar à bière chaleureux dans le même quartier de Allston où il fait bon relaxer. Lumières tamisées, murs de brique, boiseries foncées, tout pour réconforter ceux qui ont frôlé l’hyperventilation au Sunset Grill. La sélection de fûts de ce Deep Ellum met souvent en valeur des bières de session (en deçà de 5% d’alcool), chose rare en Amérique. Tout pour nous enjôler pendant plusieurs heures, finalement.

Pour une atmosphère style diner américain, où les amateurs des années ’60 et de la route 66 sont servis, le Redbones Barbecue est un incontournable. Les énormes portions de briskets et les sandwichs de porc effiloché attirent les grands appétits ici autant que la carte des bières riche en saveurs relevées. L’assoupissement ne nous vient jamais en tête avec ce délicieux brouhaha autant sonore que visuel.

Un saut à Cambridge

Grâce aux riches campus des légendaires universités Harvard et MIT, et de toutes les connaissances qui y circulent, la banlieue de Cambridge devient infiniment attrayante pour le chasseur de grandes bières. Tout juste de l’autre côté de la rivière Charles, Cambridge se voit dotée de quelques bars à bières gorgés de cervoises de qualité; la clientèle l’exige, après tout. C’est ici d’ailleurs que l’on retrouve sans contredit le meilleur brouepub de la région bostonnaise : Cambridge Brewing Company. En plus d’un menu gastronomique fort attrayant (du poisson-scie à l’Asiatique aux burgers, style ‘barbecue’), les bières qui y sont conçues fourmillent de créativité et de qualité. Le maître-brasseur Wil Meyers brasse pour toutes les papilles, de blondes subtiles et désaltérantes de grand calibre, comme la Regatta Golden, à des vins d’orges vieillies en barriques mouillées de bourbon avec des dattes, des griottes et des levures sauvages, telle la sublime Benevolence. Les accords bière et mets possibles sont nombreux ici et combien savoureux.

Non loin de là, vous retrouverez la même clientèle jeune et éclectique au Lord Hobo, un bar chaleureux décoré de boiseries foncées et imbu d’une ambiance intime, peu importe son degré de fréquentation. Contrairement au Cambridge Brewing, le Lord Hobo ne brasse aucune bière sur place et offre donc une panoplie de bières brassées partout aux États-Unis. Encore une fois, uniquement de la qualité est perçue à l’ardoise, peu importe le style. Décidément, une soirée complète à Cambridge s’impose…

Et si on s’ennuie des belges ?

Si vous ne pouvez vous passer de vos bières belges même l’espace d’un périple chez nos voisins du sud, sachez que le Publick House pense à vous. Passionnés des bières brassées, ou inspirées, par le plat pays, ce bar et restaurant du quartier Brookline propose une panoplie de fûts et de bouteilles mettant en valeur ces héros de la cervoise que sont les Belges. Il ne vous restera qu’à faire des emplettes pour le retour, au Charles Street Liquors si vous désirez visiter ce chic quartier du même nom, ou au Julio’s Liquors, si l’idée d’un détour dans les banlieues ne vous fait pas grimacer. Ce qu’on ne ferait pas pour visiter le magasin le mieux nanti en Nouvelle-Angleterre…