Première Saison

Ce n’est pas tous les jours qu’une bière est élaborée par 13 brasseurs expérimentés.  Même les collaborations spéciales entre deux miscrobrasseries se font relativement rares au Québec.  Alors qu’en est-il de cette fameuse bière qui a su faire parler d’elle surtout grâce à la controverse entourant son prix de vente.

Tout d’abord, il s’agit d’une bière de type saison. Elle possède une amertume moyennement élevée et un taux d’alcool se situant à 7%.

Cette bière est élaborée par 13 brasseurs et signée par un. Évidemment, je ne parle pas d’un autographe sur la bouteille.  Puisque la bière a été brassée à la Microbrasserie de Charlevoix, elle possède la signature de la brasserie fort probablement de par la levure utilisée ce qui n’est pas un défaut bien au contraire.

Au coup d’œil, elle est sans reproche avec sa mousse intense, onctueuse et persistante. À la première gorgée, je me rends déjà compte que j’ai affaire à une bière de haut calibre. Elle possède une bonne complexité avec les céréales utilisées qui s’agencent merveilleusement bien aux épices et houblons. Elle a un profil bien poivrée/épicée et légèrement citronné.

En somme, c’est une bière impeccable.

Maintenant en ce qui concerne son prix de vente, elle ne vaut pas ce qu’elle coûte évidemment.  Et je le savais avant même d’acheter la bouteille. Même que si elle avait été moins chère, la bière aurait eu une mission différente et je ne l’aurais peut-être pas acheté. Mon raisonnement peut sembler illogique alors je m’explique. J’ai décidé de m’en procure une lorsque j’ai su que la vente de cette bière aiderait à financer une partie de la saison 2 de Ca va brasser!   C’est ce qui explique son prix de vente élevé. C’est pourtant très simple. Et j’ai voulu encourager cette émission rafraichissante et audacieuse pour le plaisir de rendre possible et d’écouter une autre saison.  Donc, il est très normal qu’elle ne vaut pas son prix.

Mais entre vous et moi, elle vaut plus que deux bouteilles de vin du même prix! 😉