Clown Shoes / Brash Brewing Flight of the Pimp

Brasserie: (Okay, essayez de me suivre, c’est compliqué) Collaboration entre Clown Shoes et Brash Brewing Company, mais l’étiquette dit brassée et embouteillée par Mercury Brewing Company, mais Ratebeer disent Ipswitch Ale Brewery. Finalement, on va dire que c’est moi qui l’a brassé, par le temps qu’on finisse par prouver le contraire, nos verres seront vides, lavés et serrés.

Bière: Flight of the Pimp.

Style: American Strong Ale / Ale forte américaine, mais il s’agit en effet d’un mélange entre une impériale stout et une bière brune double américaine, les deux brassins de Clown Shoes. On cherche la collaboration…

Alcool: 10% alc./vol.

Notes: Bon, donc finalement on sais pas trop à quoi s’attendre, mais si ça goute le pâté chinois, ça me surprendrait pas. Un peu n’importe quoi. À la tombée au verre, elle explose d’une mousse beige aux grosses bulles qui se dissipent rapidement. Elle ressemble beaucoup à une stout puisqu’elle s’habille d’une robe si noire. Au nez, l’orge dominant est masqué quelque peu d’un chocolat noir avec une pointe de pamplemousse qui promet une bière assez acidulée. La couronne de mousse est très active en formant des bulles au centre de mon verre qui disparaissent immédiatement, tel un cola.

En bouche, c’est très, très léger. On a pas l’impression de boire une stout du tout. La sècheresse laisse percer des saveurs de bourbon vanillé aux allures de charbon de bois, et une astringence céréalière rehausse une amertume de torréfaction. C’est une harmonie totale entre l’acidité de la torréfaction, du houblon, et mariés à l’alcool chaud et visiblement fort, gardent la langue en constant état d’attention.

La durée des saveurs est vraiment remarquable, si seulement son corps serait un peu plus lourd. Que dis-je, beaucoup plus lourd! On a l’impression d’avoir bu une mauvaise stout, et de l’avoir rincé avec un demi-once de bourbon.

Abrasive, mince et marginale, elle est tout à l’image d’un mouvement punk rock anarchiste pour qui elle semble destinée.

En finale, elle laisse de longues impressions de bourbon et de collant de café sur les lèvres, et ce n’est pas mauvais, mais vous ne me reverrez guère avec un verre de cette bière à moins d’être dans un verre de plastique, en salle de spectacle à regarder NoFX.

En rétrospective, c’est brassé par Mercury Brewing Company. Ma bière maison est meilleure que ça :).