Mon voyage à… Ottawa

Mon travail m’amène à voyager. Cette fois-ci, je donne de la formation dans l’édifice… d’à-côté.

 

Mon seul arrêt : Ottawa (883 391 habitants)

En incluant Gatineau, la population de la région métropolitaine de recensement Ottawa-Gatineau totalise 1 236 324.

Capitale du Canada, Ottawa est associée à la politique et à ses fonctionnaires. Ceci n’est pas surprenant si on considère qu’environ 20 % des gens de la région travaillent dans la fonction publique. Les secteurs des hautes technologies et du tourisme contribuent aussi grandement à son économie.

 

La bière en Outaouais

Les cinq dernières années ont été des plus effervescentes dans la région outaouaise. Bon nombre de brasseries et de bistros ont ouvert leurs portes. Il était temps car la région souffrait grandement d’un manque de bons endroits dédiés à la bière.

Bien que mon « voyage » m’amène à Ottawa, je dois commencer mon survol par Gatineau car c’est là qu’a débuté le réveil brassicole de la grande région outaouaise.

 

Gatineau – bistro

Que ce soit du côté québécois ou du côté ontarien, c’est assurément l’un des meilleurs endroits pour y prendre une bière : le Bistro L’autre Œil a pignon sur rue à Aylmer depuis près de 15 ans maintenant. Situé dans une maison aux airs victoriens, vous aurez l’impression de rentrer dans la maison des propriétaires. C’est l’accueil qui vous marquera et celui-ci n’a pas changé au cours des années. L’ambiance familiale et bon vivant qui y règne devrait vous séduire. Ah oui! le choix de bières y est des plus impressionnant. Lors de ma dernière visite, le menu indiquait que 541 bières y sont disponibles. Des bières du monde entier vous sont offertes dont une bonne sélection provient d’importations privées. Lors de ma dernière visite, j’y ai savouré une Bommen et Graanaten, en fût, de la brasserie de Molen. Vous auriez pu la comparer à la version en bouteille car celle-ci était aussi sur le menu. Du côté bouffe, le menu est simple mais de qualité. J’ai un faible pour le pita Poulet Cari. N’hésitez pas à consulter leur site Internet afin d’y voir la liste des bières et autres produits qui y sont offerts.

 

Gatineau – microbrasserie

Il y a eu une grande pause, une dizaine d’années, entre l’ouverture de L’autre œil et celle de Les Brasseurs du temps. Projet ambitieux, Les Brasseurs du Temps est la plus grande microbrasserie au Québec puisque près de 500 personnes peuvent s’y retrouver que ce soit à l’intérieur, sur la terrasse ou au salon privé. Les Brasseurs du Temps sont situés dans un édifice patrimonial qui donne un cachet bien spécial à ce lieu. Le ruisseau de la Brasserie coule aux pieds du site. C’est sur les berges de ce même ruisseau que Philemon Wright, fondateur de Ottawa, y a établi sa brasserie en 1813.

L’Outaouais avait très soif si on considère que le 500ième brassin, une recette spéciale, a été produit il y a quelques semaines à peine, soit un peu plus de trois ans après l’ouverture. Les bières brassées reflètent la personnalité du maître-brasseur : elles sont plutôt costaudes. Comme pour la plupart des microbrasseries québécoises, des bières de tous les styles et de toutes les influences y sont servies. Le menu bouffe met de l’avant les produits régionaux et, dans la mesure du possible, incorpore les bières qui y sont brassées. J’aime bien la Framboyante, une bière aux… framboises. Ma préférée demeure la Obscur Désir (vieillie en fût de chêne) qui offre des flaveurs de malt torréfié, caramel, houblon résineux, alcool, chocolat, léger chêne et whisky (même si elle repose dans un fût utilisé pour le bourbon!).

Gatineau – magasin spécialisé

Broue Ha Ha est venu combler un vide du côté du marché de la bouteille. Bien que certains endroits offraient un choix intéressant, celui-ci avec ses quelques 300 différentes bières, est rapidement devenu un arrêt presque obligatoire. Même les ontariens traversent la frontière afin de se procurer des produits qui s’y trouvent. On apprécie le vendredi où les clients peuvent déguster des bières que le propriétaire veut faire découvrir à sa clientèle.

 

Gatineau – média

C’est aussi à Gatineau que se trouve une partie du personnel, les plus beaux et les plus fins évidemment, de Bières et plaisirs. Grandement connu en raison des efforts soutenus de Philippe Wouters, le journal Bières et plaisirs est le seul média « papier » sur la bière au Québec.

 

Ottawa – microbrasseries

Le succès obtenu par Les Brasseurs du Temps n’est pas passé longtemps inaperçu à Ottawa. Depuis, bon nombre de projets liés à la bière ont pris forme de l’autre côté de la rivière.

Commençons par Mill Street Brewery. Cette brasserie, basée à Toronto, a décidé de s’implanter à Ottawa en 2011. Tout comme Les Brasseurs du Temps, la brasserie est située dans un édifice patrimonial et près de la rivière des Outaouais. Bien qu’on touche à plusieurs styles, surtout anglais et allemand, les bières s’adressent plutôt au grand public. Ici aussi, le menu bouffe fait de grands efforts pour incorporer leurs bières dans l’assiette. J’ai bien apprécié le sandwich à l’effiloché de canard qu’on m’a servi lors de ma dernière visite. Parmi les bières produites par cette brasserie, ma bière préférée est leur Barley Wine pour ses flaveurs d’orange, de houblon citrique, de malt caramélisé, de houblon amérisant, de caramel et d’alcool. À noter que trois de leurs bières (l’Ambre de la Chaudiere, la Portage Ale et la Valley Irish Red)  ne sont produites qu’à Ottawa.

Broadhead Brewing Company vient à peine d’ouvrir ses portes. Leurs produits ne sont disponibles qu’en cruchon ou en baril. Une petite sélection est disponible dans certains bistros et restaurants. Bien que les produits que j’ai goûtés étaient bien, d’autres commentaires qui me sont parvenus étaient moins élogieux. Cette brasserie vit les réalités associés au début de production et la qualité fluctue en conséquence. Qualité et stabilité devraient être au rendez-vous avec le temps. J’ai bien aimé leur Wildcard Ale – Galaxy Hopped pour son fruit de la passion, son malt, sa touche de caramel, ses pêches et ses abricots.

Parmi les dernières nées, Big Rig Brewery. Lorsque vous franchirez la porte, vous aurez l’impression de vous retrouvez dans un bar d’amateurs de sports de classe supérieure. La bouffe y est bonne et les bières sont pour le grand public. Le fait d’armes de cette brasserie est que le défenseur des Sénators, Chris Phillips, en est un des propriétaires. Leur India Pale Ale m’a plu. Bien qu’elle ne redéfinisse pas le style, s’y cachent du houblon résineux, un filet de malt, un peu de gomme-savon et un filet de caramel.

Intérieur de Big Rig

Je dois aussi mentionner Beyond the Pale Brewing Company même si l’ouverture de cette brasserie n’est prévue que pour la fin novembre. Pourquoi? Parce qu’elle sera située à cinq minutes de marche d’où je travaille. Avec toute la merde qui r’vole au travail, je vais assurément m’y retrouver souvent! Les propriétaires visent le marché des « grosses bières » et n’ont pas l’intention de faire dans le « grand public ». Ça me plaît bien comme démarche!

Vous n’en avez pas assez?

Il vous sera aussi possible de trouver les produits de Hogsback Brewery aussi basée à Ottawa; par contre, ils ne sont distribués qu’à la LCBO. Une visite chez Kichesippi Beer Co. vous permettra de vous procurer leurs produits. Je vous mentionne aussi Clocktower Pub mais mes expériences gustatives au niveau de la bière n’y ont jamais été mémorables. Des plans sont aussi présents pour l’ouverture d’un Les 3 Brasseurs qui sera situé tout près du Parlement.

 

Ottawa – bistros

Du côté des bistros d’Ottawa, le Pub Italia, situé dans la… Petite Italie, offre un bon choix de bières importées et trappistes. Le menu bouffe y est aussi intéressant. Allez faire un tour dans l’« abbaye » si vous désirez communiquer avec les esprits supérieurs.

Le Wellington Gastropub plaira aux amateurs de bière servie à partir d’un cask. Les propriétaires s’efforcent d’offrir des bières ontariennes qu’il serait difficile d’obtenir autrement. (À un moindre degré, Ottawa souffre du même problème que Gatineau, c’est-à-dire d’être « éloigné » des grands centres.) La bouffe et le service ont tous deux acquis une belle réputation au cours des années.

Brothers Bistro vient d’ouvrir ses portes et je n’ai pas encore eu la chance d’aller le visiter mais je me promets de le faire bientôt.

 

Ottawa – LCBO

Le penchant ontarien de la SAQ. Son dernier encart publicitaire mentionne qu’on peut y trouver plus de 400 bières provenant de 39 pays différents. Le site de la SAQ présente une liste d’un peu moins de 100 bières… On apprécie grandement les « évènements » que créent les quatre arrivages saisonniers de la LCBO. En effet à chaque saison, la LCBO nous présente de nouveaux produits ainsi que le retour des meilleurs vendeurs des années précédentes. L’arrivage d’été est associé à des bières plus « légères » tandis que celui d’hiver propose des bières plus costaudes. En plus, le début de décembre est associé à l’arrivée des emballages-cadeaux. Un coffret typique contient quelques bières ainsi que le verre de la brasserie. Ces emballages-cadeaux se retrouvent souvent sous le sapin de Noël.

Tout comme Bièropholie le fait avec la SAQ, Roland + Russell et Esprit Agencies le font avec la LCBO. Il est donc ainsi possible d’augmenter les possibilités d’acquisition de bières importées de cette façon.

 

Ottawa – média

C’est de ce côté de la rivière que se terre Mario D’Eer. Celui-ci n’hésite pas à traverser la frontière afin de venir savourer une bière québécoise.

 

Entre Ottawa et Montréal – microbrasseries

Si vous venez de l’est du Québec, c’est-à-dire à partir de Montréal jusqu’en Gaspésie, vous voudrez peut-être profiter de votre séjour en Outaouais pour visiter les microbrasseries suivantes.

À Rigaud se situe, Le Castor. On dit du bien de son stout à l’avoine. Un endroit où je n’ai pas encore posé mon verre mais ça ne devrait pas être long.

À environ une heure de route à l’est d’Ottawa, soit à Vankleek Hill, se trouve Beau’s All Natural Brewing Company. Bien que d’autres brasseries aient commencé à produire avant eux, Beau’s est rapidement devenu la figure de proue de la bière du côté d’Ottawa. Offrant quelques bières régulières, Beau’s s’est démarqué par les bières éclectiques qui y sont offertes. Les collaborations avec d’autres brasseries deviennent de plus en plus fréquentes; notons, entre autres, Les Fous Alliés, produite en collaboration avec Le Trou du Diable. Beau’s s’est aussi démarqué dans sa recherche de sources de revenu. Par exemple, pour financer l’installation de panneaux solaires, ils offrent à ceux qui ont accepté d’y participer via un programme des bières exclusives. Leur bière phare est la Beau’s Lug Tread Lager mais je préfère la Hogan’s Goat – Barrel Aged. Une diffusion limitée mais cette bière offre du boisé, du whisky, du malt, de l’alcool, de la vanille, des levures sauvages et un peu de houblon.

Tout prés de Beau’s se trouve Cassel Brewery Co. Située à Casselman, cette brasserie a ouvert ses portes en juin 2012. Avec une distribution limitée dans la région outaouaise, vous aurez de meilleures chances de goûter à leurs bières si vous vous rendez sur place. J’ai goûté à leurs deux produits, des bières qui plairont au grand public. On prévoit accroître le nombre de styles dans les mois qui viennent.

À mon arrivée dans la région, il y a plus de 20 ans, l’Outaouais était presque un désert de la bonne bière. Les dernières années ont été très bonnes pour les amateurs de bonnes bières. Microbrasseries et bistros se multiplient et nombre de projets sont sur les planches à dessin. Ajouter à cela, la présence de leaders médiatiques et vous avez une région en plein effervescence.