Quadrupel ou Abt

La Quadrupel ou Abt est une bière foncée, très riche, complexe et bien alcoolisée aux notes souvent fruitées. Elle est douce et dangereuse. Elle titre au-delà de 10% d’alcool et comme les autres bières belges d’inspiration monastique, elle met de l’avant des esters de levures rappelant différents fruits mûrs et épices.

La Quadrupel n’est pas un style tout à fait reconnu. Dans plusieurs concours, on la classe plutôt dans la catégorie des belges fortes foncées. Ces adjectifs reflètent assez bien les caractéristiques de la bière, mais en guise de nom, avouons-le, ça manque de charme…

La tradition brassicole monastique

Les moines ont toujours eu l’habitude de nommer leurs bières en les échelonnant en fonction de leur force, voire leur caractère et taux d’alcool. « Plutôt que de nommer les bières, le brasseur indiquait sa force sur le baril à l’aide de croix. Une croix pour identifier la Unkel ou Extra, la bière de table consommée régulièrement et offerte au peuple; deux croix pour la Dubbel, la bière double réservée à l’abbaye; et trois croix pour la Tripel, la bière triple des grandes occasions », raconte notre bien-aimé éditeur Philippe Wouters.

Certaines brasseries ont plutôt choisi d’utiliser un système de chiffre pour identifier leurs produits. Westvleteren propose ainsi le Westvleteren, Westvleteren 8, et Westvleteren 12, tout comme Rochefort avec sa Rochefort 6, 8, et 10.

De son côté, St. Bernardus utilise des mots propres aux titres ecclésiastiques tels qu’en témoignent les St. Bernardus Pater 6, St. Bernardus Prior 8, et St. Bernardus Abt 12 où les titres « Pater », « Prior » et « Abbot » réfère à des rangs au sein de l’Abbaye; « Abbot », abrégé par « Abt » représentant le rang suprême. Chez d’autres brasseries, on retrouve la « Prima Melior », la « Secunda » et la « Tertia ». Dans tous les cas, la logique reste la même, sauf qu’au fil du temps, certaines bières ont fait leur marque et ont servi de modèle pour redéfinir ces styles monastiques.

La Westmalle Dubbel a vu le jour dans les années 1860 et a tout de suite établi le standard pour les Dubbels ou Doubles. En 1956, la bière blonde forte de Westmalle prend le nom de Tripel et cause toute une surprise, car elle rompt avec la tradition. Les bières trappistes étaient habituellement similaires au sein d’une même abbaye puisqu’elles découlaient d’une même base. Elles avaient l’habitude d’être foncées, mais la Tripel de Westmalle n’a rien à voir avec sa Dubbel. Néanmoins, plusieurs brasseries sont séduites et décident d’offrir à leur tour une Triple, bien entendu, blonde scintillante.

C’est donc dans la lignée de cette Sainte Trinité que la Brasserie La Trappe nomma sa bière forte et foncée la « Quadrupel ». Les mots offrant sans doute plus d’impact que les chiffres, ce sont les termes Quadrupel et Abt que l’Histoire a choisi de conserver pour décrire ce style de bière belge foncée, riche et chaleureuse.

Qu’est-ce qu’une Quadrupel ?

Elle est généralement ambrée foncée et coiffée d’une mousse épaisse et dense. Au nez, elle offre des arômes complexes, richement maltés, alcoolisés et modérément épicés. On retrouve aussi des notes secondaires de caramel et de pain grillé. Les esters fruités présentent souvent des notes de raisins, de pruneaux, de figues et de cerises.

En bouche, elle est effervescente et une chaleur d’alcool nous envoûte rapidement. Elle est habituellement sucrée et peu amère. On y retrouve également les mêmes arômes qu’au nez. L’équilibre se joue toujours du côté du malt et les nombreuses flaveurs se marient de belle façon.

On dit que la plupart des interprétations présentent des caractéristiques uniques et propres aux brasseries les produisant, c’est pourquoi le style n’est pas reconnu de tous. Certains diront aussi que les trappistes ont tendance à être plus sèches et moins rondes que les interprétations d’abbaye…

Notre dégustation

Comme il n’existe pas un large éventail de bières québécoises officiellement qualifiées de Quadrudel ou Abt, nous avons également sélectionné des produits qui s’y apparentent grandement. Il s’agit bien sûr d’une sélection costaude.

La Spécial B du Brouhaha est d’entrée de jeu fruitée, vineuse et sucrée. Les arômes de prunes, de dattes et son côté chaleureux en font une fière Quadrupel. La Trois Pistoles d’Unibroue séduit par son nez d’épices et sa levure signature. Sa texture en bouche est impressionnante et elle propose aussi d’intéressantes notes subtilement rôties. Un classique!

La Don Juan du Broadway Pub propose une version mettant en vedette le malt caramel sucré et les fruits rouges soutenus par des notes épicées typiquement trappistes. La Gros Mollet 10 du Lac-Saint-Jean mise quant à elle sur le sucre candi et les levures belges, ainsi que quelques arômes fruités.

Finalement, notre favorite est la Hibernus de Charlevoix, une autre grande bière de la série Dominus Vobiscum qui se distingue par son équilibre, son agencement de flaveurs fruitées, maltées et épicées, ainsi que sa texture onctueuse. Elle ne porte pas le sobriquet de Quadrupel, mais elle a tout pour se classer au sommet de ce style. Qu’en dites-vous?

Dominus Vobiscum Hibernus

Présentation
La Dominus Vobiscum Hibernus est une brune belge forte, à 10% d’alcool, brassée par la MicroBrasserie Charlevoix à Baie-Saint-Paul depuis 2007.

Description
Brune à rouge pourpre, elle est dignement couronnée d’une mousse beige veloutée. Fruité et épicé, le nez offre un doux parfum composé d’arômes de dattes, de fruits confits et de pointes de poivres et de réglisse. En bouche, elle est douce et onctueuse, le malt se mariant à merveille à son élégante valse d’épices.

Suggestion
Fromage bleu et petits fruits enrobés de chocolat noir prolongeront délicieusement la symphonie de saveurs.

Divers
Inspirée de la Dominus Vobiscum Double, cette réserve spéciale a été considérée comme un chef-d’œuvre dès sa première apparition.

Gros Mollet 10

Présentation
La Gros Mollet 10 est une brune belge forte, à 10% d’alcool, brassée par la Microbrasserie du Lac-Saint-Jean à St-Gédéon depuis 2009.

Description
Brune aux reflets ambrés, elle est chapeautée d’une fine mousse blanche. Au nez, les arômes fruités de cerises, figues et fruits séchés se font invitants. En bouche, le malt caramel, le sucre candi et les esters de levures d’abbaye dominent laissant s’exprimer des pointes épicées, rôties et de chaleureuses notes alcoolisées.

Suggestion
Accompagne bien un pâté de gibier, porto et figue ou un gâteau aux carottes en guise de dessert.

Divers
Il s’agit d’une version plus costaude de la Gros Mollet, la primée Dubbel de la brasserie qui affiche 7,8% d’alcool.

Trois Pistoles

Présentation
La Trois Pistoles est une Quadrupel, à 9% d’alcool, brassée par Unibroue à Chambly depuis 1997.

Description
Brune opaque aux reflets bourgogne, elle se coiffe d’une dentelle beige et persistante. Au nez, le malt domine, appuyé par des parfums de torréfaction, de chocolat, de rhum brun et d’épices. En bouche, elle est ample et nous laisse découvrir des notes de rhum et de grains légèrement fumés.

Suggestion
Combinaison classique avec les fromages bleus, elle peut également surprendre avec un cari d’agneau.

Divers
Un produit de niche qui a fait la renommée de la brasserie, elle a remporté plusieurs médailles au fil des ans dont 1 de platine, 12 d’or, 8 d’argent et 1 de bronze.

Don Juan

Présentation
La Don Juan est une Quadrupel, à 9% d’alcool, brassée par le Broadway Pub à Shawinigan depuis 2009.

Description
Brune aux reflets orangés, elle se couvre d’une mince mousse blanche. Au nez, des pointes de muscade et de coriandre percent les arômes de caramel sucré et de fruits rouges. En bouche, elle est ronde et sucrée, encadrant bien les flaveurs de sucre brun brulé et de fruits secs.

Suggestion
Accompagnez-la de dattes fourrées au fromage bleu pour une fin de repas sucrée et chaleureuse.

Divers
Selon la légende, le mythique Don Juan aurait été assassiné par des moines après avoir lui-même assassiné le père de l’une de ses conquêtes.

Spécial B

Présentation
La Spécial B est une Quadrupel, à 10% d’alcool, brassée par le Broue Pub Brouhaha à Montréal depuis 2011.

Description
Brune aux reflets rougeâtres, elle est surmontée d’une fine mousse beige. Au nez, on retrouve des arômes de dattes, de prunes sucrées, voire chocolatées. En bouche, elle est ronde et somptueuse et propose des pointes de sucre candi et de petits fruits confits. La finale est subtilement rôtie, houblonnée et chaleureuse.

Suggestion
Elle est étonnante avec un potage au brocoli et des craquelins romarin abricot.

Divers
L’une des trop peu nombreuses bières de Brouhaha disponibles en bouteille, elle était jadis brassée chez AMB | Maître Brasseur.