Escapade à l’Hôtel-Musée Premières Nations

Il y a plusieurs lunes que je voulais séjourner à l’Hôtel-Musée Premières Nations dont j’avais entendu grand bien. Louise et moi avons donc profité d’un passage dans la région de Québec pour y faire un arrêt.

Nous avons tout simplement adoré notre séjour. Dès que j’y ai mis les pieds, je m’y suis bien senti, un peu comme si le calme et la sérénité m’enveloppaient.

Après un accueil professionnel mais tout de même chaleureux, nous avons pris possession de notre chambre. Celle-ci reflète bien le caractère de l’hôtel avec un savant mariage de modernité et de racine autochtone. Pour la plupart d’entre nous, il est peu commun de poser des peaux de renard sur le dos de ses chaises ou de se blottir contre un oreiller en peau de castor. Vous aurez telle chance si vous allez y faire un tour. À noter que toutes les chambres ont une vue sur la rivière qui serpente aux pieds de l’hôtel et sur le boisé qui nous sépare de la ville tout près

Avant de nous diriger vers le restaurant nous en avons profité pour visiter le musée. Celui-ci est situé dans, ce qui ressemble de l’extérieur, à un tipi. Les arbres qui se trouvent près de l’entrée vous donneront l’étrange impression de pénétrer dans une forêt. Bien entendu, vous en apprendrez sur la culture d’autochtone que ce soit les dates les plus importantes associées aux différentes tribus qui occupaient le territoire il y a plusieurs milliers d’années; leur contribution culturelle; que leur mode de vie. Il s’y trouve aussi une salle aménagée afin d’y exposer les œuvres de créateurs autochtones et qui mérite un détour. Une petite visite à la boutique complète le tout.

Le forfait pour lequel nous avions opté incluait un repas six services. Le restaurant La Traite a remporté de nombreux prix au cours des années. Note expérience confirme que ceux-ci sont amplement mérités. À la dernière minute, nous avons décidé d’ajouter au repas l’accord des boissons aux plats servis; et, nous n’avons pas regretté notre choix. J’ai aussi opté pour la Kwe de la microbrasserie Archibald, bière d’inspiration wendat, évidemment!  Quel souper mémorable ce fut. Les photos qui suivent devraient vous mettre l’eau à la bouche.

Le tout débuta par cette entrée de fromage.

Entrée de fromage

Suivi de ce tartare de phoque.

Tartare de phoque

Puis ce plat délicieux dont, malheureusement, j’ai oublié la composition.

Menoum Menoum

De cette mousse.

Mousse

Avant de ce clore sur cette assiette de foie gras. En fait, les plats étaient tellement délicieux que j’ai oublié de le prendre en photo! À noter que ce plat fut servi avec le gin Ungava du domaine Pinnacle. En plus d’être produit par le domaine, ce gin a la particularité de contenir des herbes de la toundra. Camarine noire, baies d’églantier, ronces petit mûrier, genévrier nordique, mélange de l’Arctique et thé du Labrador s’y retrouvent. Seul, ce gin est très bon mais marié à ce plat, c’était tout simplement jouissif : un des meilleurs mariages nourriture-boisson que j’ai eu le plaisir de savourer.

Avant notre départ, nous en avons aussi profité pour visiter Wendake et ses attraits. Particularité importante et déroutante pour les non-autochtones, la disposition des bâtiments respecte la tradition wendat, c’est-à-dire que le devant d’une maison ne fait pas face à la rue mais plutôt à la maison voisine.

Ours mosaïculture
L’ours : il représente la force, l’introspection et la force de l’âme.

Nous irons assurément y faire de nouveau une escapade.