Dégustation Spéciale IPA: Surly Furious et Terrapin Hopsecutioner

Le retour du printemps donne le goût de redécouvrir le plaisir de terminer un souper avec une belle petite IPA américaine. C’est frais, c’est pas trop fort, mais c’est savoureux comme rien d’autre au monde.

Ce soir, permettez-moi de faire voyager votre soif vers deux états américains qui, malgré n’étant pas reconnues pour leur grande scène brassicole, offrent tout de même de beaux produits aux globetrotteurs aventuriers.

Surly FuriousFurious – Surly Brewing Co. (India Pale Ale, 6.2% alc./vol, Minnesota, USA, Ratebeer)

Premièrement, cette brasserie perdue au Minnesota jouit d’une très forte réputation parmi les beer geeks américains.  D’ailleurs, la bière que je m’offre ce soir est cotée au 100ième percentile sur ratebeer.com. Les attentes pourraient être hautes, mais la dernière fois que j’ai bu cette bière, j’avais été assez déçu.  Faut dire qu’on avait déjà bu quelques Hill Farmstead et Russian River cette soirée là.  Je me suis dit que c’était probablement la faute d’une canette mal conservée, ou d’une comparaison injuste versus des bières d’un style plus fort (impériale IPA). Ce soir donc, je la déguste fraîchement acquise des États-Unis, le palais frais, et un beau verre bien froid à la main.

Cette belle bière rousse semble être couronnée d’une mousse jaunâtre en permanence. De belles dentelles tracent mon verre et j’ai à peine touché à ce dernier. Corps assez voilé, un nuage ambré aux fines traces de carbonatation.

L’aromatique est celui d’un houblon anglais plutôt terreux. Ca fait penser à de l’écorce d’orange et du sucre d’orge caramélisé. En bouche, un corps plutôt mince envahit la bouche d’une crème de malt caramel intéressante, mais qui vite cède sa place à des vagues de houblons doux, aux saveurs de thé glacé et d’oranges amères. C’est très frais, assez mince, mais vraiment gouteux. Je peux comprendre qu’elle soit si appréciée; elle est si facile à boire. Comme on dirait, ça descends vraiment bien, et ça rafraichit puisque l’amertume n’est pas trop prononcée. OK, pas mal, pas mal mieux que mes dernières impressions. De là à la coter 100%, pas certain, mais en fût ça doit être vraiment extraordinaire, je dois avouer.

IMG_0855

Hopsecutioner – Terrapin Beer Co. (India Pale Ale, 7.3% alc./vol, Georgia, USA, Ratebeer)

Quand on pense à la Georgie, USA, on pense pas forcément à un oasis de bonne bière!  Mais ce ne sera guère malchance si le vent vous y emporte. Consolez-vous à savoir que la microbrasserie Terrapin saura vous faire oublier que vous vous trouverez en Georgie, entouré de… bien d’autres pauvres types perdus en Georgie, une bière de tortue dans les mains.

Elle a le look d’une belle blonde foncée, avec une petite ligne de carbonatation qui s’active en son centre. Sa mousse, formée de grandes bulles, se maintient à quelques millimètres de bonheur, tout au long de la dégustation.

Au nez maintenant. J’ai dit au nez! Nez?!? Un nez est demandé au verre #2 s’il vous plait, un nez! Et bien, j’aurai tout vu, mais dans ce cas ci, rien senti. Ce bouquet d’arômes est autant intéressant qu’un verre de lait froid, par une glaciale nuit d’octobre. Vraiment hors-norme pour une IPA américaine.

En bouche, des saveurs minérales taquinent la langue, et se poursuivent avec une douce, mais très mince saveur de paille. Pourtant, bien sèche, elle ne se rehausse que brièvement et légèrement d’un houblon citrique en arrière-gout. Timidement dry-hoppée et à l’aromatique docile, je ne peut que témoigner d’une superbe bière pour initier les néophytes aux plaisirs du houblon, sans trop choquer le palais, ni le nez.

Ca se boit bien, faut avouer, tout comme sa soeur de chez Surly, mais sans aromatique, et d’une amertume vraiment nette, mais un peu trop fade et minérale à mon goût.  J’ai les lèvres qui collent par contre, donc son corps léger pourrait être trompeur, et cacher un sucre résiduel tel un renard rusé. Il me faudrait votre opinion ce soir. Laissez-moi un commentaire avec vos impressions si vous avez déjà goûté à cette bière.