Le Vermont Brewers Festival, une excellente sortie!

IMG_7348En juillet, j’ai eu le plaisir d’aller pour la première fois au Vermont Brewers Festival, à Burlington, et j’ai vite compris pourquoi les billets s’envolent dès leur mise en vente.   Premièrement, le site est parfait.  Le festival est aux abords du lac Champlain, le paysage est beau et il y a une belle brise qui nous vient du lac.  Burlington est une ville intéressante à visiter, son architecture est belle et les gens n’y sont pas stressés.  On peut payer 20$ pour stationner à côté (ouch!) ou bien stationner plus loin et marcher un tout petit peu.

Pour ceux qui ne sont jamais allés au festival, il y a quelques détails que vous devez savoir parce que ce n’est vraiment pas comme chez nous.  Les billets achetés sont valides pour un seul bloc de quatre heures.   Ils coûtent 30$ et vous donnent droit au verre de dégustation et à 15 coupons.  Vous pouvez acheter des coupons supplémentaires à 2$ le billet mais il y a une limite de 5 et ils ne peuvent pas être achetés pendant la dernière heure de la session.   Pourquoi toutes ces restrictions?  Pour éviter d’avoir des gens en état d’ébriété avancée, comme il nous arrive de voir ici dans nos festival, en fin de soirée.   Je suis certaine de ne pas être la seule à avoir été témoin de scènes disgracieuses au fil des ans….  D’ailleurs, afin d’aider les festivaliers à rester hydratés et à bien profiter de leurs dégustations, les organisateurs ont installé un camion-citerne rempli d’eau pour que les gens puissent remplir leurs bouteilles à volonté!    J’aimerais bien voir cette idée importée chez nous!

Alors, est-ce qu’il vaut la peine de se déplacer, ce festival?   OUIIII!  Premièrement, le trajet n’est pas long en voiture, (le billet pour le chauffeur désigné ne coûte que 5$ et donne droit à une consommation de « root beer ») et c’est une excellente occasion de « faire le tour » du Vermont brassicole en peu de temps.   Nous n’avons pas toujours le luxe de se payer une semaine à se gambader d’une brasserie ou bien d’un brouepub à l’autre, avouons le.   Il y a surtout des brasseries du Vermont, bien sûr, mais aussi d’ailleurs aux É-U.   Parmi les brasseries invitées, il y avait entre autres Smuttynose, Allagash et Stone.   Côté bières, je suis très contente de ce que j’ai vu et goûté.  Les brasseurs américains font preuve d’une grande créativité et d’une grande liberté dans leur travail.   J’ai pu goûter à de la Kölsch au citron et poivre, à de la IPA au café, que je ne suis pas certaine d’avoir aimée, mais bon.  Je suis contente de l’avoir essayée…  C’est le but d’un festival de dégustation après tout, non?  Autre point positif du festival: toutes les bières à moins de 8% d’alcool coûtent un coupon et celles de 8.1% et plus en coûtent 2.  C’est plus que raisonnable, selon moi.  À ce sujet, j’ai trouvé que la nourriture aussi était vendue à bon prix.

Sur le site, j’ai pu constater que le Québec était très bien représenté, avec les brasseries Dunham, Dieu Du Ciel!, Hopfenstark, BSG et Trou Du Diable.  D’autres brasseurs et gens de l’industrie brassicole de chez nous étaient aussi sur les lieux, mais ils y étaient à titre de biertrotters.   Le Québec prendrait-il plus de place au festival l’an prochain?  On verra bien… Les critiques que j’ai entendues ou lues depuis sont très bonnes, il y a de quoi être fiers!

Pour ma part, il est certain que j’y retourne l’an prochain.  Je n’ai pas fini de découvrir les brasseries de nos voisins, ni la région d’ailleurs.   Allez-y aussi, achetez des billets pour une session de soir, couchez là-bas et prenez votre temps pour revenir le lendemain, en arrêtant ici et là pour explorer l’état.    Le festival aura lieu les 18 et 19 juillet prochain, et les billets seront mis en vente le 15 mai.  Faites une note dans votre agenda!

Santé!