Boire et lire

17_LireBoire et lire, voilà ce que j’aime faire. Ou l’inverse, comme vous le souhaitez. Je me rappelle très bien les années ou mon colocataire était fumeur. Mon frère, fumeur lui aussi, venait nous visiter et nous regardions des films ensemble toute la soirée.

J’étais toujours stupéfait de voir que lorsqu’il y avait une scène où un personnage s’allumait une cigarette, mes partenaires faisaient pareil. Comme s’ils étaient happés par le geste qu’ils venaient de voir. Et bien, ça n’a pas changé, lorsque je lis sur le plus beau sujet du monde, la bière, je dois moi aussi m’en couler une.

Eh oui, il faut lire sur le sujet. Combien de personnes me demandent comment faire pour brasser tel ou tel style, ou encore, qu’est-ce qu’un « whirlpool » ou une décoction? Je demeure toujours surpris de voir qu’ils ne se documentent pas beaucoup sur le sujet qui semble les passionner.

Je suis de la vieille école. Oui bien sûr j’ai eu des gens pour m’aider, mais j’ai aussi fait mes classes et j’ai lu les Charlie Papazian, « Brew Your Own », Gregory Noonan, et j’en passe. Il faut dire que lorsque j’ai débuté, il n’y avait pas grand-chose en français sur la matière. J’ai trouvé un peu d’info sur le brassage avec « Ales, Lagers et lambics » de Mario D’Eer et un livre de Jean-François Simard (trop basé sur les concentrés à mon goût). Je me suis donc tourné vers le magazine « Brew Your Own » et quelques exemplaires de « Zymurgy ».

J’ai aussi trouvé une tonne d’auteurs dans « Brew Your Own », entre autres Chris Colby, John Palmer, Horst Dornbusch, Jamil Zainasheff, Ashton Lewis pour ne nommer que ceux-ci. Vous pourrez aussi trouver une tonne de livres en fouillant sur Amazon. Allez aussi voir sur le site internet www.Brewers Association.org. Vous y trouverez beaucoup d’ouvrages sur le brassage et aussi sur des livres qui se consacrent à un style à la fois en couvrant ses origines, son histoire, les techniques de brassage, des recettes et encore plus que le client en demande. Tapez aussi « Brewers publications » sur Google, vous y trouverez tout ce que vous cherchez.

J’ai dit que j’ai fait mes classes et que j’ai lu Charlie Papazian; certains me diront qu’il est fort dépassé aujourd’hui. C’est vrai, mais il n’y pas 20 ans, il n’y avait pas grand info de disponible et Papazian est le pionnier du brassage maison. Il est le père de la célèbre et bien-aimée expression : « Relax, don’t worry and have a homebrew! ». Ce gars est une légende encore vivante. Bien que, comme je l’ai dit, vous puissiez trouver plus détaillé sur le sujet, par exemple « How to brew » de John Palmer, je vous recommande Papazian ne serait-ce que pour le personnage et son leitmotiv.

Références sur le web

Il existe aussi une panoplie de sites internet et forum où vous pourrez trouver des réponses à vos questions. Personnellement, j’ai beaucoup appris avec des gars sur le babillard des brasseurs de Bieropholie.com. Aujourd’hui, ce site est pratiquement désert, car la plupart des gens qui y donnaient des conseils sont présentement en affaire dans le brassage au Québec et n’ont bien sûr plus le temps de faire un tour sur le site. Encore une fois, internet demeure une ressource incontournable pour celui qui cherche des réponses à ses questions. Malheureusement, c’est presque toujours en anglais. Bien que la plupart des gens se débrouillent très bien en anglais, il n’en demeure pas moins qu’il est temps que nous ayons la « bible » du brassage en français. Qui sait? Avec le savoir-faire que nous avons acquis depuis les dernières années au Québec, peut-être aurons-nous bientôt droit à un incontournable du brassage entièrement rédigé dans la belle province.

Ceci étant dit, il ne faut pas oublier que la théorie ne remplacera jamais la pratique. Oui, il est préférable d’acquérir des connaissances et de savoir quoi faire et pourquoi le faire avant de s’y mettre, mais ne vous laissez pas non plus influencer par tout ce que vous lirez. Faites vos propres expériences et surtout osez! Pour ce qui est du brassage, l’expression « une image vaut mille mots » ne s’applique pas très bien selon moi; cette expression anglaise s’avère plus juste : « Action speaks louder than words ».

Brasseurs, ouvrez-vous un bon livre sur l’art du brassage et laissez monter en vous le désir d’en boire une en même temps. Laissez-vous inspirer, agrippez votre fourquet et amusez-vous.

Santé!