Les voluptés d’Amsterdam

J’ai récemment fait un voyage dans la ville des permissions, également connue sous le nom d’Amsterdam (Pays-Bas). Bien que beaucoup de gens s’imaginent que c’est un lieu de pèlerinage pour les pot heads, il y a beaucoup plus à découvrir qu’un paquet de coffeeshops.

Et il y même un temple de la bière! Oui, oui!

J’aimerais donc vous présenter quelques adresses qui m’ont particulièrement plu durant mon passage. Veuillez noter que mon collègue Étienne Turcotte avait déjà couvert ce sujet avec un très bel album photos, disponible en cliquant ici. Puisque je n’ai pas visité exactement les mêmes endroits que lui et que son billet date de 2011, j’ai décidé de faire état de mes propres expériences.

Si vous le voulez bien, commençons par des généralités.

Crédits photos - Bruno Larochelle
Crédits photos – Bruno Larochelle

Se déplacer à Amsterdam

Il y a plusieurs moyens de se promener en ville. Le plus populaire – et le plus amstellodamois – est le vélo (Il s’agit donc du paradis pour le cycliste montréalais!). En effet, à Amsterdam, les vélos ont pratiquement priorité sur toute la circulation, comme en témoignent les minces espaces réservés aux piétons. La plupart des rues comportent une piste cyclable et gare aux piétons qui osent y prendre leur marche! Il est possible de louer un vélo à de multiples endroits et ce, pour une durée de temps variée. Informez-vous une fois sur place.

Vous pouvez également vous déplacer en métro, son circuit comprenant quatre lignes jumelant métro et tramway rapide. À noter : le fameux tramway sonnera candidement  sa cloche si vous vous trouvez en plein milieu de son chemin au mauvais moment…

Il y a également un système d’autobus, mais avec tous les moyens de transport énoncés jusqu’à maintenant, je doute fort que vous en ayez de besoin.

Un moyen des plus agréables pour vous déplacer dans la ville des permissions est le bateau-mouche. Différentes compagnies vous offrent des services variés vous permettant certainement d’en trouver un qui convienne parfaitement à vos besoins. Alors, renseignez-vous une fois sur place!

Finalement, il y a également possibilité de vous balader dans vos souliers. Personnellement, j’ai constaté que les meilleurs moments pour le faire sont les soirées après 20h00 et à n’importe quel moment en avant-midi. C’est durant ces périodes que l’achalandage vélo-voiture-tramway-mobylette est à son plus bas. Les bâtiments et les multiples canaux forment des panoramas incroyables et s’y promener constitue une activité en soi. Nous avons eu beaucoup de plaisir à traîner à gauche et à droite.

Un dernier élément à considérer mais non le moindre : ayez en tout temps une carte de la ville avec vous. Bien que celle-ci paraisse linéaire, il est très facile de s’y perdre tellement les décors se ressemblent.

Crédits photos – Bruno Larochelle

Les voluptés d’Amsterdam

Maintenant que vous avez fait vos classes et savez comment vous déplacer, il est temps de parler des plaisirs de la ville! Eh bien! Par où commencer ?

Bien manger et bien boire

Het Karbeel

Avec environ sept sortes de fondues au fromage au menu, en plus d’avoir une dizaine de plats principaux à l’ardoise, cet établissement – dont le bâtiment date de 1534 – est un lieu de choix pour celui qui désire manger copieusement. Het Karbeel est situé à dix minutes de marche de la gare centrale et à trois minutes du Red Light district. Le décor est essentiellement composé de bois et de pierre avec un joli cellier à l’étage, longeant le mur. La cuisine se trouve au sous-sol et les plats sont acheminés à la salle à manger par un mini ascenseur. Notre coup de cœur est définitivement la Limbourg, une fondue au fromage où le vin a été remplacé par la bière du même nom. Elle est absolument délicieuse!

http://hetkarbeel.nl/kaasfondue-restaurant-amsterdam/

Crédits photos – Bruno Larochelle

*Une autre adresse très réputée est celle du fameux Café Bern. Nous avions la ferme intention de nous y rendre mais malheureusement, l’établissement était fermé pour les vacances.

http://cafebern.com/

Brasserie Flo

Il s’agit certainement de l’un des meilleurs moments de notre voyage à Amsterdam!

Si vous désirez manger de bons petits plats raffinés, c’est l’endroit où il faut vous rendre. La Brasserie Flo est en fait un hommage à la cuisine française. Il s’agit d’un bistro chic, dont la cuisine est de qualité comparable à celle du P’tit plateau à Montréal. Attention : le prix pour deux personnes correspond à environ 85 euros, soit l’équivalent de 115 dollars canadiens. Par contre, les assiettes en valent la peine!

http://www.floamsterdam.com/

Crédits photos – Bruno Larochelle

Beer Temple

Il ne s’agit pas d’une brasserie, mais bien d’un tap house. Dans ce haut lieu de la bonne bière, environ trente fûts de plusieurs pays (européens et américains) sont disponibles et en constante rotation. Nous avons particulièrement apprécié la gamme Hop Series de la danoise Mikkeller! On y retrouvait la Columbus, la Citra, la Centennial, pour n’en nommer que quelques-unes. Les États-Unis sont également bien représentés car l’établissement se donne comme mission de promouvoir les bières américaines bien racées. La sélection de bières en bouteille est également incroyable et semble sans fin. Par contre, à moins d’une perle rare, mieux vaut s’attarder aux bières pression.

Crédits photos – Bruno Larochelle
Crédits photos – Bruno Larochelle

Coffeeshops

Ils sont nombreux, et comme pour n’importe quoi, il y en pour tous les goûts, et de qualité variable. Cependant, j’aimerais ne vous en parler que d’un seul, où les touristes surexcités sont pratiquement absents. Il s’agit de Easy Times Coffee shop. Il vous sera même possible de boire votre café sur aux abords d’un doux canal. La vue est à couper le souffle, sans vouloir faire un mauvais jeu de mots.

De plus, j’aimerais clarifier un élément : bien que la vente/consommation de cannabis soit tolérée à ces établissements, cela ne veut pas dire qu’absolument tout le monde consomme dans la population amstellodamoise. Qui plus est, la consommation est permise seulement à l’intérieur de ces établissements. Un bon conseil : ayez toujours avec vous votre passeport car le contrôle d’identité est très rigoureux (et c’est tant mieux).

Veuillez noter que Bières & Plaisirs n’encourage nullement la consommation de cannabis ou toute autre substance illicite. Le sujet n’est abordé uniquement que pour le contexte législatif des Pays-bas. Consommer du cannabis est illégal au Canada, aux États-Unis (sauf certains états) et dans la plupart des pays d’Amérique du nord.

De Wallen

Le nom en soi ne vous dit peut-être rien mais il s’agit en réalité de ce qu’on appelle le Red Light District. De Wallen est le plus connu à Amsterdam et il est limité par le Niezel au nord, Nieuwmarkt à l’est, la Sint Jansstraat au sud et la Warmoesstraat à l’ouest. Oudekerksplein, où se trouve la Oude Kerk en constitue le cœur. (Source : Wikipédia)

Un cygne nage au milieu du canal dans le Reg light. Fait à noter : c'est le seul endroit où nous avons vu un cygne durant notre voyage.
Un cygne nage au milieu du canal dans le Reg light. Fait à noter : c’est le seul endroit où nous avons vu un cygne durant notre voyage.

Les Pays-Bas ont une approche complètement différente de la lutte au crime organisé et il ne faut pas que le voyageur soit choqué de constater que la prostitution est légale et encadrée. La plupart des gens qui visitent ces rues sont de simples touristes très curieux. Ne soyez pas surpris également d’être hautement sollicités car il s’agit d’un business comme d’un autre.

Soyez rassurés : il s’agit d’un lieu très sécuritaire où il n’y a rien à craindre. Gardez seulement un œil sur vos effets personnels et tout ira bien.

Mot de la fin…

Ce billet avait comme objectif de vous présenter des avenues de visite potentiellement intéressantes dans cette magnifique ville qu’est Amsterdam. Il n’a nullement la prétention de se vouloir exhaustif et vous êtes invités à partager vos impressions sur la page Facebook de Bières & Plaisirs.

Allez, bon voyage!

Crédits photos – Bruno Larochelle