Bruschettas? Non non! BROUEschettas!

En hiver, j’ai tendance à faire des bonnes bouffes chaleureuses, comme des rôtis, des chilis, des soupes et des ragoûts.  En hiver. Quand il fait froid pour vrai et que la neige fait « crouche crouche » sous nos pieds.   Avec la pluie, le verglas et le manque de lumière de la fin de semaine qu’on vient d’avoir, j’ai plutôt eu besoin du contraire.  J’ai eu besoin de me donner l’illusion que c’était l’été et de d’aller à l’envers de la grisaille et de la pluie en croquant dans de la vitamine.

En contemplant ce qui traînait dans mon frigo, il m’est venu un flash du Mondial De La Bière de juin dernier.  Dès le deuxième jour du festival, alors que je travaillais dans le Petit Pub extérieur, j’ai ressenti le besoin d’aller chercher de la salade plutôt que des frites pour mon lunch.  Il faisait juste trop chaud.   J’ai fini par en trouver mais il n’y avait que des vinaigrettes Kraft au comptoir pour l’accompagner.  Non merci.  Je ne me souviens plus qui m’a donné cette suggestion, mais on m’a conseillée d’utiliser la Berlin Alexanderplatz en guise de vinaigrette.   Cette bière, une berliner Weisse a des notes très acidulées. J’ai sauté sur l’idée sans hésiter!

Je me suis donc dirigée vers le kiosque d’Hopfenstark pour aller bonifier ce qui n’était alors qu’un amas de laitue, tomate, concombre et feta.  Je ne pouvais pas demander plus rafraîchissant que ça!   J’ai donc apporté mon plat de salade et j’ai demandé qu’on y verse un peu de cette bière, afin d’avoir une « vinaigrette » dans ma salade.   Pourquoi je vous raconte ça?   J’y arrive.

En fin de semaine,  alors qu’il faisait gris et qu’il pleuvait à boire debout dehors, je me suis rappelée ce petit moment de bonheur et je me suis dit que c’était le moment parfait de le reproduire!  C’est en regardant ce que j’avais à la maison que j’ai décidé de faire de la bruschetta (Prononcez «brousketta » svp, pas «brouchetta » !) et de remplacer le vinaigre par une bonne bière acidulée et rafraîchissante.

Mon idée première était de prendre la Rouge Des Cantons de Boquébière et de la comparer à la Gose des Trois Mousquetaires mais je n’en avais pas dans mes stocks.   Je suis donc sortie magasiner chez Peluso, où j’y ai trouvé la Gose, de L’Alchimiste, et Ma Petite Gueuze, de la Ferme Microbrasserie Schoune.   On m’a judicieusement conseillé d’essayer la H, de Brasseurs Illimités, la version avec la levure « Bastogne » étant disponible.   Je suis donc sortie avec ces trois bouteilles et j’ai décidé de tester la broueschetta avec les trois bières pour pouvoir les comparer.   Voici donc ma recette, vous verrez que j’ai pris beaucoup de libertés par rapport à la bruschetta traditionnelle…

 LÉGUMES :

  • 3 tomates
  • 1 poivron orange
  • 2  petites gousses d’ail
  • 1/3 d’un petit oignon rouge

VINAIGRETTE

  • 3 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 c. à soupe de bière pour chaque vinaigrette
  • sel et poivre

MÉTHODE

J’ai divisé mon mélange de légumes en trois parties égales pour pouvoir comparer mes vinaigrettes et j’ai servi mes broueschettas sur du pain baguette grillé.  Les trois ont donné des résultats intéressants, j’étais contente d’avoir fait l’expérience.

CONCLUSION

Ma Petite Gueuze a donné un résultat plutôt tranquille, la bière ayant déjà des arômes un peu sucrés et fruités, il n’y a pas eu le contraste comme celui qu’on ressent normalement lorsqu’on utilise du vinaigre balsamique ou de vin.    La Gose est allée chercher le plus grand contraste de saveurs et la H a développé le goût le plus complexe des trois, ça a donné quelque chose de plus raffiné.

Laquelle des versions est sortie gagnante dans tout ça?  Étant donné que je cherchais les saveurs de l’été, la Gose a raflé la première place.   Mais ne vous fiez pas à ce que je dis, sortez plutôt vos couteaux, allez chercher des bières acides et/ou sûres, faites confiance à vos inspirations, invitez des amis, faites des expériences et prenez des notes.   Vous réussirez ainsi à créer votre recette chouchou, qui ne manquera pas d’épater et surprendre la galerie.

De mon côté,  j’aimerais bien essayer de me faire des broueschettas avec la Rouge Des Cantons de Boquébière,  la Zusammenarbeit du Loup Rouge ou la Berlin Alexanderplatz de chez Hopfenstark… J’ai aussi bien hâte de refaire ma recette avec des vraies tomates d’été …  Pourquoi ne pas aller chercher des notes plus poivrées en ajoutant de la roquette et en utilisant une bonne saison dans ma vinaigrette?  Allez-y, osez, la seule limite, c’est celle de l’imagination…

Bon appétit!