Les 1001 bières qu’il faut avoir goûtées dans sa vie de Adrian Tierney-Jones

1001 bièresBrique de 960 pages, ce livre à tout le moins devrait aider votre tonus musculaire!

L’équipe derrière cet ouvrage nous avertit dès le départ qu’elle ne fait pas l’évaluation des 1 001 meilleures bières mais bien de bières qui ont marqué ou qui marquent la scène brassicole. Sous cet angle, la page consacrée à la Budweiser de Anheuser-Busch est pleinement justifiée.

Bien qu’écrit par plus de 40 collaborateurs, les textes présentent une cohésion. Le format utilisé est le même. On présente la bière, la brasserie et son site web, le pays d’origine, l’année du premier brassage, la teneur en alcool et la température idéale à laquelle la bière devrait être savourée. La section « anecdotique » est la plus longue et présente un aspect ou un angle moins connu de la bière ou de la brasserie. Une petite section « Notes de dégustation » complète le tout. Généralement, on consacre une page à chaque bière.

Concernant la section  « anecdotique », certaines présentations bien qu’intéressantes étaient presque entièrement consacrées à d’autres bières de la brasserie que celle présentée ce qui m’a laissé perplexe.

Le livre est divisé en sections : bières ambrées, bières blondes, bières blanches, bières brunes et bières de spécialité. Mon côté économiste-statisticien-qui-travaille-avec-des-systèmes-de-classifications a grinché puisqu’ici on classifie des bières tant par la couleur que par le style que par « de telles particularités qu’elles sont par essence inclassables. »… pourtant ces dernières sont soit blondes, ambrées ou brunes… J’ai aussi trouvé curieux que des bières qu’on décrivait comme blondes se retrouvent dans la section « Bières ambrées »… Redevenons trippeux de bière et n’oublions pas qu’on discute bière et non charte.

Ceux qui liront ce livre trouveront beaucoup d’information sur les bières présentées ainsi que les raisons qui ont amené les auteurs à les choisir. J’ai aussi découvert nombre de bières dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Comme il est toujours plaisant d’apprendre des choses, mes synapses ont bien appréciées. Et comme dans toute liste, il est toujours intéressant de chercher nos bières préférées et de constater ce que d’autres en pensent, ainsi que de se gratter la tête afin de tenter de comprendre pourquoi certaines bières qu’on vénère ne s’y retrouvent pas!

[divider]Les 1001 bières qu’il faut avoir goûtées dans sa vie[/divider]

Sous la direction de Adrian Tierney-Jones
Éditions du Trécarré
960 p.
2012
ISBN-10: 2895685762
Site Web