Je bois, donc je suis !

Beer geek - Photo by LaMenta3
Photo by LaMenta3

Au fil de mes voyages, j’ai la chance de côtoyer des consommateurs de bières du monde entier. On boit la même bière, mais on ne parle pas la même langue et on ne vit pas de la même façon. Pourtant, la bière nous rapproche bien plus que n’importe qu’elle autre boisson alcoolisée et nos nombreuses conversations débou­chent toujours sur la même conclusion: La bière, c’est une culture à part entière mais une culture qui, malheureusement, est connue uniquement des amateurs de bière.Parlons-en !

À la question « Que changeriez vous pour amé­liorer le marché de la bière au Québec », je vous réponds : la perception du consommateur de bière. Au Québec, dans le langage populaire, si on boit de la bière, on est des buveurs de bière mais si on boit du vin, on est des amateurs de vin. Joli paradoxe n’est-ce pas ? Ce langage populaire est le fruit d’années de consommation de bières de soif et de vins de dégustation. Mais les tendances changent, je croise de plus en plus d’amateurs de bières qui ont fait le choix de continuer de consommer de la bière après leurs études universitaires et de profiter à part entière de la culture qu’elle offre, un budget équivalent à un consommateur de vin.

Pourtant, dans notre société, il n’est pas rare de voir un consommateur de bière décrit comme un colon, buvant de la bière à la bouteille ou au pichet, chantant des chansons folkloriques ou propulsant un rire bien gras, sans oublier sa dégaine pas très gracieuse. Oui il y en a, car la bière est la boisson alcoolisée la plus accessible au Québec, donc la plus consommée. Mais utiliser cette caricature pour décrire tous les consommateurs de bière, c’est faire preuve d’un manque flagrant de connaissance du marché ou pire, d’un mépris.

Aujourd’hui, les chiffres le prouvent, on con­somme de moins en moins de bières de soif au profit de bières plus savoureuses, qui ont du goût et des arômes. Mais qui sont ces consommateurs ? Tous ne boivent pas de la bière de la même façon, mais tous partagent sa culture.

Le beer-geek !

Au sommet de l’échelle du consommateur de bière, je vous présente le beer-geek ! Sa passion : la bière. Sa force : son humour.

  • Le beer-geek est un road-warrior. Il n’hésite pas à faire 8 heures de route pour aller chercher la bière qui lui fera vivre une expérience gustative unique. Et il sera tellement content, qu’il s’en vantera sur les réseaux sociaux… au grand plaisir de ses amis, aussi beer-geeks ;
  • Le beer-geek est économe. Même si il a dépensé 200$ de frais de voyage pour aller chercher une bière, celle-ci ne doit pas lui coûter trop cher car pour lui, la bière, c’est un produit qui doit rester accessible ;
  • Le beer-geek est partageur. À chaque trouvaille, il pensera à ses amis pour la déguster ensemble et leur faire vivre une expérience gustative ;
  • Le beer-geek est fidèle. Si il aime ta brasserie, il t’aimera toute sa vie ;
  • Le beer-geek est collectionneur. Il aime avoir un choix de bières exceptionnelles dans son cellier. C’est d’ailleurs la diversité de son cellier et la rareté des produits qui feront de lui un beer-geek. Comment devient on beer-geek ? Il n’exis­te aucune règle écrite, seul le temps fait bien les choses… ;
  • Le beer-geek est connecté. En tout temps et partout dans le monde, il doit pouvoir trouver de l’information sur une bière qu’il ne connait pas et diffuser le plus rapidement possible une photo qui le montre en train de la boire ;
  • Le beer-geek est bien informé. Il rentre dans un magasin de bière en sachant quoi acheter, où la trouver et à quel prix est elle est vendue. Comment le reconnaître ? C’est celui qui est sur son téléphone à la recherche d’informations sur une bière qu’il ne connait pas ;
  • Le beer-geek est partout. Il participe à tous les évènements de sa ville, de sa région, de sa province et de son pays. Son budget étant sa seule limite ;
  • Le beer-geek aime se tenir en groupe. Mais il ne mord pas…vous pouvez vous approcher ;
  • Le beer-geek peut avoir une barbe bien fournie, mais il y a de fortes chances que ce soit un brasseur, les statistiques de brasseurs barbus sont étrangement élevées, allez savoir pourquoi.

Mais qui sont ces beer-geeks ? C’est moi, mes amis, des gens que je croise dans des brasseries ou des bars. Nous sommes directeurs, financiers, profs, étudiants, petits, gros, blancs, noirs, roux… Nous faisons partie de la société et nous aimons notre bière. Nous sommes tout sauf l’image caricaturale du consommateur de bières des années 80.

Et si ça se trouve, vous en êtes un sans le savoir… Bienvenue dans le club.