Ma bière préférée de la dernière semaine : Imperial Rye Porter

Nogne0 Rye Porter Impériale

C’est au tour de la Imperial Rye Porter d’attirer mes éloges. Cette bière est une collaboration de la norvégienne Nøgne Ø et de la géorgienne (des États-Unis, et non, de la région du Caucase) Terrapin Beer Company.

Sa robe est noire et opaque. Pour ajouter aux plaisirs des yeux, une belle mousse brun couvre la bière. De bonnes traces de dentelle seront laissé suite à la disparition du liquide après chaque gorgée.

Le bouquet de ce porter est composé de plusieurs arômes. Le premier que j’identifie est celui de l’orge torréfiée. Il se divise ici tant en café noir qu’en chocolat noir. Une combinaison de houblon et d’épices vient éventuellement prendre leur place. Un bel équilibre qui me laisse espérer de beaux moments.

À mon grand plaisir, ce Imperial Rye Porter livre la marchandise. En bouche, les quatre arômes mentionnés se manifestent sous la forme de saveurs. J’y découvre aussi de l’astringence, qui grafigne le fond de la gorge mais sans être déplaisant. J’y trouve aussi cette acidité qu’on associe à un café bien corsé. Bien que changeante, la gorgée typique me laisse sur le retour de l’orge torréfiée mais cette fois aussi accompagné de cette âcreté plaisante, elle aussi associée au processus de torréfaction.

La Imperial Rye Porter offre un corps moyen mais penchant du côté corsé. Son niveau de carbonatation est dans la moyenne, tout comme son niveau d’amertume. Sa texture est crémeuse mais s’y trouve aussi un côté légèrement rugueux, ce qui n’est pas vraiment commun.

En deux mots : bien bon