La Brasserie Harricana renaît ailleurs et sous un autre jour !

Harricana

La Brasserie Harricana est à quelques détails près d’ouvrir en territoire mont­réalais. Avec un concept basé en grande partie sur les accords mets et bières, l’établissement situé rue Jean-Talon Ouest (coin St-Urbain), qui comptera 6000 pi2, 100 places assises et 50 places en terrasse dès l’été prochain, sera ouvert tous les jours de 11 h à 2 h, y compris la cuisine. Et la carte des bières promet d’être variée !

Conçu spécialement pour Harricana, le système de fûts Flux Capacitor permettra non seulement d’avoir jusqu’à 44 lignes de bières en opération simultanément, mais aussi de servir ces bières indépendamment, à des températures diverses, avec des pressions variées et différents mélanges de gaz. « Nous aurons à la fois des bières qui respectent les styles classiques et d’autres plus éclatées », affirme le chef-brasseur, Mathieu Garceau-Tremblay. Déjà, dix bières sont attendues pour l’ouverture, prévue pour fin-octobre : une Blonde Ale, une Vienna Lager, une Rye Bitter, une Hefeweizen, une Red Hop Bomb, une Porter Maya (cacao et chipotle), une Dry Stout à l’azote, une Gose américaine, une Pale Ale à l’avoine et finalement une Brown Mild au café poussée à l’azote, qui viendra signer une première collaboration avec Café Union, l’entreprise voisine. « Nous accordons une importance particulière à cet aspect; nous chercherons à collaborer avec d’autres brasseries, mais aussi avec des acteurs importants du milieu des arts de la table. »

Il y aura aussi des fûts invités, de la bière sans gluten, du cidre et des produits de niche conservés précieusement en cellier pour les grandes occasions. « Nous avons une salle de fermentation en barriques de chêne. D’ailleurs, on vous réserve de jolies surprises de ce côté aussi ! » La brasserie mettra également à profit les connaissances d’une microbiologiste, membre de l’équipe, pour ainsi tenter des expérimentations cocktails… à base de bière, bien entendu !

À table, une carte complète attend les convives. Entrées, plats principaux, desserts, à-côtés… des assiettes réconfortantes inspirées de la cuisine québécoise d’autrefois agrémentée d’une touche de modernité, dans certains cas même des recettes végétariennes et sans gluten.

Renaissance de la brasserie

Par ailleurs, le chef-brasseur a insisté pour partager l’histoire derrière le nom de l’établissement : « Harricana est le nom d’une rivière en Abitibi- Témiscamingue qui se déverse dans la Baie-James. La Brasserie Harricana a été fondée en 1975, à Amos, par la famille de Marie-Pier Veilleux, capitaine de notre projet. C’était l’endroit de rassemblement de prédilection à l’époque. Après la vente, l’établissement est tombé dans l’oubli et a été en partie la proie des flammes. Nous lui redonnons donc naissance 40 ans après son ouverture initiale », rapporte-t-il. À plusieurs kilomètres de là et avec un décor qu’on lui reconnaît, à savoir le mobilier de salle à manger et les lampes, notamment.

Découvrez ou redécouvrez

[divider]la Brasserie Harricana[/divider]

95, boulevard Jean-Talon Ouest
à Montréal.
brasserieharricana.com