Oktoberfest : quelques gorgées d’histoire bavaroise

Oktoberfest

Grande fête bavaroise de la bière connue et imitée de par le monde, que faut-il connaître sur la fête bavaroise d’octobre ? Voici une brève histoire accompagnée de quelques faits intéressants, résumés en quelques gorgées au son de l’hymne officiel datant de 1898, « Ein Prosit, ein Prosit der Gemütlichkeit ! … »

Oans ! : Des origines royales

Les historiens officiels s’entendent pour dire que le premier Oktoberfest a eu lieu le 17 octobre 1810 sous les murs de la ville de Munich dans une prairie où fut organisée une course de chevaux pour célébrer le mariage du prince héritier Ludwig von Wittelsbach, futur Ludwig Ier, roi de Bavière avec Therese von Sachsen-Hildburghause. D’ailleurs, pour les Munichois, l’Oktoberfest est plutôt connu sous le nom de Wiesn, « La prairie », qui désigne l’endroit où se tiennent depuis l’origine les festivités. Cette prairie fut d’ailleurs rebaptisée Theresienswiese à cette occasion.

C’est le père de Ludwig, Maximilien Ier, premier roi de Bavière, qui institutionnalisa la Wiesn en une fête régulière à caractère nationale. Dans les faits, le mariage princier en 1813 constitue, en quelque sorte, une manœuvre permettant à la famille royale bavaroise de ne pas se mouiller avec les « napoléonides », cette nouvelle aristocratie issue du régime impérial français qui s’étend sur Europe. En 1812, Maximilien se joint à la coalition contre Napoléon qui se profile après la déroute de la campagne de Russie. En 1815, au Congrès de Vienne, on reconnaît officiellement le statut de royaume indépendant de la Bavière. Une bonne raison, pour les intéressés, d’arroser ça !

Zwoa ! : Une bière forte pour l’occasion

Rois et courses de chevaux n’apparaissent pas avoir un grand rapport avec la bière. Traditionnellement, partout en Allemagne, le mois d’octobre était l’occasion pour célébrer le début de la nouvelle saison de brassage et vider les stocks des bières de Mars (Märzen), une bière de fermentation basse brassée à la fin de la saison présente. Il faut rappeler qu’avant l’apparition et la popularisation des systèmes de refroidissements artificiels à la toute fin du XIXe siècle, il était impossible de contrôler la température de fermentation nécessaire à l’élaboration de ce type de bières. De plus, dans le but de réduire les risques d’incendie, un édit bavarois datant de 1539 interdisait le brassage entre le 23 avril et le 29 septembre. En bref, les brasseurs concoctaient une bière bien houblonnée et à haut degré d’alcool pouvant se conserver environ six mois. Aussi, c’est en partie parce que le temps de conservation de la Märzen arrivait à sa fin, que l’Oktoberfest commence dans les faits au cours de la dernière semaine de septembre. Ça, et parce qu’à partir de la mi-octobre, il commence à faire un peu frisquet dans les contreforts des Alpes pour tenir une fête foraine en plein air.

Drei ! : Une chopine de bonne mesure

À côté du traditionnel leiderhose, ces culottes de cuire ajustées et le dirndl, cette robe avec corset et lacets, le Maß Bier est un autre cliché qui vient naturellement à l’esprit lorsqu’il est question d’Octoberfest. Maß en Allemand veut dire mesure. À l’origine, cette mesure était 1,07 litre selon le système de mesure d’avant 1871, où le système métrique fut introduit et la mesure arrondit à un litre. Le Maß est parfois servi dans la fameuse chopine de terre cuite avec couvercle (stein), idéale pour garder la fraîcheur de la bière et protéger le précieux liquide des insectes et autres intrus, mais depuis la fin du XIXe siècle, avec la démocratisation du verre et les plaintes quant aux fraudes au service, les chopines de verre sont devenues communes sous les tentes géantes de l’Oktoberfest munichois.

Gsuffa ! – C’est le temps d’y aller

De nos jours, plusieurs communautés de par le monde tiennent des Oktoberfest. Au Québec, un de ces rejetons se trouve à Repentigny, l’Oktoberfest des Québécois, qui se tient lors du deuxième week-end de septembre au Parc de l’Île-Lebel. Une occasion à ne pas manquer, Prosit !

[divider]À lire pour en savoir plus[/divider]