C’EST LE TEMPS DES BILANS! (2e partie)

Poursuivons, sans plus tarder, la deuxième et dernière partie de mon palmarès personnel en matière brassicole pour l’année qui s’achève.

Si vous voulez vous rafraîchir la mémoire avec la première partie, c’est par ici.

5) 10e anniversaire du Vices & Versa

En février dernier a eu lieu le premier véritable évènement majeur de l’année … et la barre fut mise très haute pour les évènements subséquents. Le menu était constitué d’une soixantaine de bières différentes, la majorité en fûts, en plus de quelques bouteilles de produits d’exception. Le maître-brasseur de Hill Farmstead, Shaun Hill, est même venu faire son tour, question de s’assurer que ses barils de George et d’Edward étaient bien vidés!

4) La Dixième des Trois Mousquetaires

Les Trois Mousquetaires ont souligné leur dixième anniversaire d’existence avec le lancement d’une bière, à ma connaissance, unique au monde : une Kriek Impériale Noire. Pas tout à fait noire, mais plutôt brune foncée aux subtils reflets rubis, la mousse est presque gênée de faire partie de la fête. Toutes sortes de choses apparaissent au nez : chocolat, toffee, douce torréfaction, fruits confits, cuir, bois, cerises, alouette! C’est d’une complexité effarante et qui plus est, certains arômes se démarquent au fur et à mesure que la bière se réchauffe. En bouche, la complexité du liquide m’épate à chaque gorgée et je suis surtout impressionné de constater à quel point c’est facile à boire. Un véritable gâteau forêt noire liquide, avec ses saveurs de cerises prononcées qui procurent une belle acidité en bouche avec les bretts. Le chocolat est bien présent et la finale est boisée et toute en subtilité. Quel produit grandiose.

3) Ouverture de l’Isle de Garde

J’en ai parlé de façon plus exhaustive dans un article précédent, mais l’ouverture de l’Isle de Garde est un véritable vent de fraîcheur dans le paysage brassicole montréalais. C’est raffiné, sans être prétentieux, et on s’y sent comme chez soi. 

2) Brasserie Dunham pour l’ensemble de son œuvre

Des nouveautés régulières qui ont su charmer les amateurs, deux bottle releases où des produits de haute voltige furent mis en marché pour l’occasion … une grosse année pour nos amis de chez Dunham. La Saison du Pinacle fut un de mes coups de cœur de l’année, de même que l’Assemblage #3. Ils ont récemment agrandi leur brewhouse, donc on peut s’attendre à encore plein de belles choses pour de nombreuses années à venir.

 

1) Rencontres

Bien au-delà de toutes les bières de qualité qui ont fait connaissance avec mon gosier, de tous les festivals et autres déclinaisons d’une passion intense pour le monde brassicole, les rencontres que j’ai faites cette année remportent la palme haut la main. Je me suis fait des nouveaux(elles) ami(e)s et ça, ça n’a pas de prix. Quand tu bois une bière, tu ne peux pas être triste, mais quand tu en bois avec du bon monde qui partage ta passion, c’est une des plus belles choses au monde. Je chéris ces moments où la  bière coule à flots et où les rires fusent de toutes parts, et je compte bien m’enrichir encore plus de ces rencontres pour encore longtemps!