EtOH, brasseur de quartier

EtOH

Il manquait réellement d’endroits intéressants où déguster autre chose que des broues commerciales dans le quartier Villeray à Montréal. Depuis septembre 2013, EtOH – une contraction utilisée dans le milieu médical pour désigner l’éthanol – est rapidement devenue le lieu de prédilection des amateurs de bière.

Fondée par François et Mireille Bélanger, Guil­­la­u­me Boucher et Benoit Menezes, quatre amis d’enfance, la microbrasserie, qui ne possède pas encore son permis de brassage, n’offre que quelques bières maison. Celles-ci sont concoctées par les bras­seurs François et Mireille Bélanger ainsi que Guillaume Boucher dans les installations de Brasseurs de Montréal. Lors de notre passage, il n’y avait que la IPBlé, une IPA de blé (6 %) bien savoureuse ainsi que la Rousse EtOH à 5 %. « Les rénovations pour installer la brasserie sont toujours en cours », note François Bélanger.

La carte des bières propose les brassins d’autres microbrasseries telles que Le Bilboquet, Les Trois Mousquetaires, Brasserie Dunham, L’Hermite, Brasseurs du Monde, Hopfenstark, Dieu du Ciel!, Les Brasseurs du Temps, Brasseurs Illimités, À la fût, Broadway, Glut­enberg, Farnham Ale & Lager et Pit Caribou.

Des bières à la bonne température

Fait intéressant : ces bières sont répertoriées par températures de service selon leurs styles (onze bières à 4°C, cinq à 8°C et trois à 12°C) afin de les «offrir aux températures qui les mettent en valeur». Les stouts impériaux et vins d’orge font 12°C tandis que les india pale ales, saisons et pilsners sont servies à 4°C. Chapeau pour l’affichage lumineux clair et facile à consulter.

Pour prendre une bouchée entre deux pintes, le menu offre différen­tes grignotines telles que lan­gue de porc marinée, œufs dans le vinaigre, bruschettas, jerky de porc et ainsi de suite. Quel­ques sandwichs, salades, nachos (notre choix) et quel­ques desserts complètent l’offre. Nous aurions bien goûté au trio de tar­ta­res offert chaque mercredi, mais il sem­ble que cette alléchante proposition ne réapparaîtra sur le menu qu’au printemps.

Un décor original

Sise au coin des rues Saint-Denis et Jarry, la microbrasserie offre un spectacle de premier plan sur l’action qui s’y déroule grâce à ses larges baies vitrées. Bien protégé des intempéries hivernales, on se plaît à rêver de jours plus chauds, une bière à la main, tout en observant l’endroit dans lequel nous prenons place.

Le décor, qui fait une belle place au bois, se fait moderne et comporte quelques touches originales. On aime bien les chaises pivotantes qui permettent de prendre place au bar et d’admirer le joli mur de briques ainsi que la banquette de bois aux formes arrondies où il fait bon se prélasser. Dans les toilettes, on a collé des planches de bandes dessinées. Amusant.
Les murs accueillent quant à eux des sculptures étrangement originales comme cette bibitte à gros yeux et multiples tentacules. Toujours du côté des arts visuels, on a aussi aimé la toile géante de l’artiste Frérick Ouellet. EtOH fait d’ailleurs une large place aux artistes québécois qui veulent exposer leur talent.

Même si l’ambiance s’y fait animée, EtOH propose régulièrement des événements comme des lancements littéraires, soirées d’improvisation, spectacles humoristiques et soirées Mardis Jazz de 18h à 21h. Que l’on a manqué. Il faudra certainement y revenir…

[divider]À noter[/divider]

Bières : 19 fûts (2 bières maison et 16 invitées). Prix de la pinte : 7 $, verre : 5 $, galopin : 2,50 $.

Autres alcools : Cidre en fût (1) et en bouteille (6), vins québécois rouges (3) et blancs (4), hydromels (3), scotchs et whiskies (11), bourbons (5), spiritueux du Québec (5), gin tonic artisanal, cocktails à la bière.

Plats : Entrées de 0,50 $ à 13 $. Plats de 11 $ à 15 $. Desserts de 5 à 7 $.

Clientèle : Groupes d’amis et couples entre 25-40 ans. Quelques professionnels à cravate.

Ambiance : Animée et bruyante lors du 5 à 7, plus calme ensuite. Musique rock.

À noter : Fermé le lundi.

EtOH brasserie

8100, rue Saint-Denis,
Montréal.
etohbrasserie.com