Une 3e édition pour la Cuvée

Whisky bar de La Cuvée

Le rendez-vous hivernal des curieux, épicuriens et autres amateurs de bières de microbrasserie et de spiritueux fins de Montréal nous revient cette année. Toujours à l’église Saint-Enfant-Jésus, la Cuvée se tiendra du 26 au 28 février.

La sommelière Miki Trudel nous revient cette année à la barre de la carte des bières. Elle nous pro­pose entre autre un Winter Warmer Bar présenté avec l’organisation de l’événement éponyme, spécialisé en bière fortes et exceptionnelles. Question de faire un clin d’oeil à l’événement qui n’a pas lieu cette année, quoi.

La brasserie Dieu du Ciel! innove aussi cette année en nous proposant 4 Péché Mortel différentes lors de la Nuit Blanche. C’est le prolongement de leur Journée péché qui a lieu en même temps au pub de la rue Laurier, à 2 pas de l’église.

Pour les amateurs de spiriteux, je vous annonce que vous serez choyés par la présence, entre autre, du domaine Pinnacle avec son gin, rhum et autres, de la Triple Jack de Charlevoix, vieillie en fûts de whiskey du Tennessee ainsi qu’une bière vieillie en fût d’oloroso du Lac St-Jean.

Jeudi whisky

Fort du succès de la première année, la soirée du jeudi fera de nouveau une place toute spéciale au whisky. Cette année, les agences retenues pour participer au Jeudi Whsiky se sont dépassées en nous promettant des spiritueux en avant-première québécoise et des importations privées (IP), dont les suivantes :

  • Le Canadian Club Chairman’s Reserve 100% rye (à venir en avril) : le seigle a le vent dans les voi­les, et celui-ci s’est même vu décerner le prix du whisky canadien de l’année par le magazine Whisky Advocate. Frais et épicé, c’est un whisky qui a rapidement fait sa place parmi les ryes canadiens.
  • Glen Moray 10 ans Chardonnay (IP) : ce single malt du Speyside a séjourné toute sa vie dans des tonneaux français ayant préalablement contenu du chardonnay. On est donc loin de la petite finition superficielle trop sou­vent à la mode ces temps-ci. Un véritable sor­bet aux fruits (me­lon, abricot, poire, raisin). Dif­­fé­rent et délicieux, c’est peut-être le whisky le plus agréablement différent que j’ai eu la chance de gouter.
  • Amrut Classique single malt (Inde) : issu des contreforts de l’Himalaya, c’est un whisky costaud, puissant et complexe. Laissez-vous surprendre, vous ne serez pas déçus.
  • The Lost Distillery Company (nou­veauté) : cette maison de négoce tente de recréer par assemblage le profil de whiskys disparus. On se base entre autre sur le travail de chercheurs de l’université de Glasgow, ainsi que celui de nez professionnel pour les réinterpréter. Je suis immensément curieux d’essayer ces whiskys, si ce n’est que pour l’approche prise pour déterminer leurs profils de saveurs.
  • Alberta Premium Dark Horse (IP) : issu d’un assemblage irréprochable de 2 ryes canadiens, d’une dose de whisky de maïs et d’un soupçon de vin de Xérès, c’est un whisky riche, suave et incontournable. Un must dans le bar de tout amateur de whisky canadien ou mixologue qui se respecte.

Parlant de mixologie, la boutique Alambika sera aussi de retour au jeudi whisky, avec son apanage de bitters, sirops, verres, shakeurs et autres accessoires de bar.

Mais le clou de la soirée sera la présence de l’am­bassadeur Ardbeg et Glenmorangie : Ruaraidh Mac­Intyre. Ce sympathique jeune écossais saura vous faire découvrir les secrets de ces mythiques distilleries. Je vous confie d’ailleurs que c’est un brasseur amateur et un passionné de microbrasserie.

Bar Whisky Montréal

Le bar Whisky Montréal reviendra lui aussi. Nous vous y proposerons des whiskys que j’ai sélectionnés à la fois pour faciliter votre initiation au whisky, et, aussi, parfaire vos connaissances. Venez nous poser vos questions et prendre un dram, j’y serai les 3 jours avec les autres passionnés du club.