Amos, le berceau de l’Abitibi

Amos

Amos est la première ville centenaire de l’Abitibi. Malgré qu’elle occupe la troisième place en population des « métropoles » abitibiennes, elle réussit à se démarquer par des lieux et des événements uniques dans la région. Amos est reconnue par son eau puisée de l’esker (d’où provient l’eau Eska) qui a déjà été consacrée meilleure eau au monde. La qualité de l’eau serait d’ailleurs l’un des atouts de la brasserie Belgh Brasse. Les amateurs de la nature et d’histoire y trouveront leur compte, tout comme les gourmets.

[divider]Destination bières[/divider]

La P’tite Bouteille

39 1re Avenue Ouest, Amos

C’est l’endroit pour découvrir des bières de l’Abitibi. On peut y déguster les bières de Belgh Brasse : la série Mons, dont la particulière « Mons bleu », et les 1914 blonde et rousse, brassées en l’honneur du 100anniversaire de la ville en 2014. Plusieurs produits de la brasserie Trèfle noir, de Rouyn-Noranda, font également partie du menu, ainsi que la rousse et la noire du Prospecteur, la microbrasserie de Val-d’Or.

Microbrasserie Le Prospecteur

585, 3e Avenue, Val-d’Or

Bon, on triche un peu, ce n’est pas à Amos, mais Val-d’Or, c’est à 70 km de là, et pour un amateur de bières, c’est difficile de passer à côté. Pourquoi s’arrêter ? Bières brassées sur place, bonne bouffe, terrasse sur le toit et si vous êtes chanceux, il y aura peut-être un spectacle ce soir-là. Il y a même un présentoir de Bières et plaisirs à l’entrée !

[divider]Découvertes gourmandes[/divider]

Marché public d’Amos

Parc de la Cathédrale, Amos

Le marché public d’Amos se tient tous les jeudis de 11 h à 17 h 30. Le lieu est facile à trouver : juste devant la Cathédrale (vue de partout en ville). Arrêtez- vous au kiosque de la Néoferme d’la Turlute. Leurs légumes biologiques portent l’étiquette « Cueillis en chantant ». C’est aussi eux qui font le meilleur pesto au monde. Le marché est également souvent agrémenté de musique et de différentes animations.

Miellerie La Grande Ourse

391, route 111, Saint-Marc-de-Figuery

Depuis le début de l’été, la Grande Ourse propose au public un safari apicole. À l’intérieur d’une charrette en bois ornée de moustiquaires, les visiteurs découvrent le site de la miellerie. On peut aussi faire la visite vêtu de l’habit de l’apiculteur. À l’intérieur, de la boutique, ça sent le pain frais, et on retrouve des produits mielleux sous toutes ses formes : miel crémeux, liquide, caramiel, chocomiel, etc… Sur la route 111, entre Val-d’Or et Amos, on repère bien la miellerie : la grange visiblement neuve, mais rappelant celles d’antan, attire l’œil et devant, l’impressionnante sculpture d’abeille en fer « pique » elle aussi la curiosité.

Coquine et Chocolatine

11, 1re Avenue Ouest, Amos

C’est l’endroit pour se délecter d’une succulente viennoiserie avec un bon thé ou café. Vous y retrouverez également des crèmes glacées de types « gelatos » fraîchement préparées sur place et fabriquées de produits naturels importés d’Italie. Entre deux visites, c’est un bon endroit pour dîner d’un sandwich original, accompagné d’une soupe maison. À cette heure, le soleil plombera sur la terrasse.

[divider]Activités et plein air[/divider]

Communauté algonquine de Pikogan

45, rue Migwan, Pikogan

Dans l’église, un mini-musée est aménagé et illustre avec des photos et quelques objets l’histoire, les croyances et le mode de vie des Algonquins de Pikogan. Pour les plus aventureux, l’excursion en canot « Bercé par l’Harricana » vous fera vivre davantage le mode de vie ancestral de la Nation Abitibiwinni. Canot, coucher en forêt sous le tipi et repas algonquins feront partie de l’expérience. Il est impératif de téléphoner et prendre rendez-vous pour toute visite : 819-732-6591.

Camp Spirit Lake

242, chemin Joseph-Langlois, Trécesson

Saviez-vous que l’Abitibi a accueilli un camp de détention lors de la Première Guerre mondiale ? C’est ce site que l’on peut visiter à quelques kilomètres d’Amos. Entre 1915 et 1917, le camp de détention de Spirit Lake fut l’un des 24 camps érigés au Canada lors de la Première Guerre mondiale. Il était même le deuxième plus important camp au pays avec 1200 détenus.

La FÉE-AT

du 6 au 9 août 2015, Parc de la Cathédrale, Amos

La Fête éclectique envahissante de l’Abitibi- Témiscamingue porte bien son nom. Elle se voue à la promotion et à la découverte de la culture alternative avec entre autres, des prestations musicales et des activités loufoques. D’ailleurs, pour cette édition, un beer garden est à l’horaire de la programmation.

Refuge Pageau

4241, chemin Croteau, Amos

Le Refuge Pageau est un incontournable lors d’un séjour à Amos. Bien que les gens de la région le surnomment le « Zoo Pageau », ce n’est pas un zoo. Le refuge accueille les animaux sauvages dans le besoin dans une optique de réhabilitation en vue de les remettre en liberté. Lorsque la libération est impossible, il offre un abri à long terme à ces animaux. Les loups sont sans aucun doute les bêtes les plus impressionnantes à y visiter.