Une bière en lune de miel !

miel et bière

À la frontière entre le monde animal et végétal, le miel a toujours fasciné l’humanité. Qu’il soit mentionné dans la mythologie grecque ou égyptienne, on lui prête depuis toujours multiples vertus ! Mais s’il en est une moins répandue, c’est celle de sa bonne entente avec la bière !

Origines

Si l’abeille la plus vieille au monde fut retrouvée fossilisée dans un morceau d’ambre de la Baltique, ce n’est que 58 millions d’années plus tard que nos premiers ancêtres apparurent pour en profiter. Des peintures datant de plus de 10 000 ans nous indiquent que les hommes avaient déjà pour habitude de consommer ce trésor de la nature. Dès l’Antiquité, les hommes cessèrent de chasser le miel sauvage pour s’emparer d’essaims et les installer dans des ruches de pailles, torchis, ou poterie.

Ce n’est qu’en 1800 que la ruche à cadres mobiles telle qu’on la connait aujourd’hui fera son apparition. Qu’il soit consommé tel quel, utilisé pour conserver les viandes, comme symbole religieux, comme secret de beauté ou pour ses vertus médicinales, le miel a marqué l’histoire de l’humanité. C’est aussi grâce à lui que naquît la première boisson alcoolisée de l’humanité, l’hydromel ! Mais si les abeilles sont responsables de nos plaisirs gustatifs, il est à rappeler que, compte tenu de leur rôle de pollinisatrices, bien des arbres et plantes n’auraient pas traversé l’histoire de l’humanité sans elles. Leur population étant en déclin, à nous d’en prendre soin à présent !

À table !

Si l’arrivée du sucre raffiné dans nos cuisines, moins dispendieux, a relégué notre doux nectar au rang d’édulcorant naturel, il possède pourtant toujours sa place dans bon nombre de desserts et friandises traditionnels. Qu’il soit appelé turrón en Espagne, torrone en Italie, jabane au Maroc ou mandolato en Grèce, le nougat (confiserie à base de blanc d’œuf, de miel et d’amande) a encore ses lettres de noblesse dans une partie de l’Europe et du bassin méditerranéen. C’est dans ce même bassin que l’on trouve une variété de délices sucrés au miel tel que les fameux baklavas, les loukoums, les gâteaux aux dattes et miel, ou les cornets de pistaches au miel.

On pensera aussi évidemment au classique pain d’épices qui, semblerait-il, trouverait ses origines en Chine au Xe siècle. Si les Romains avaient pour habitude d’en utiliser à outrance dans la cuisine (viandes bouillies ou rôties, poissons, saumures…), il fait encore d’excellentes marinades à filets de porc, ou s’accompagne de sauce soja, de ketchup et de citron pour une sauce à spare ribs. Les indiens du Mexique l’utilisent encore dans leurs tamales : des feuilles de maïs farcies de hachis de viande, de grains de maïs, fortement épicés et sucrés au miel. Une touche de miel avec un peu de citron et d’huile d’olive viendra assaisonner vos salades à merveille.

Les bons amis du miel

L’hydromel et les vins blancs sucrés (Muscat, Sauternes) feront de bons compagnons au miel, tout comme la cassonade et le sirop d’érable. L’orange, le citron, les raisins blancs, la menthe, la carotte, le panais, le gingembre, le thym, le cumin, la citronnelle, la cannelle et le girofle sauront tous s’entendre avec lui. Évidemment, les fruits secs (noix, dattes, figues, abricots) en sont les meilleurs compagnons. Les vieux cheddars, gruyères et comtés seront magnifiés par une larme de miel.

Et dans la bière ?

Bien que des arômes de miel puissent se percevoir naturellement dans plusieurs types de bières, il est tout aussi possible d’en retrouver en ajoutant du miel à même le brassin. Cependant, tout comme le sirop d’érable, le miel est composé de sucres fermentescibles. Aussi, il verra ses arômes atténués si ajouté durant la fermentation. Chez nos détaillants, vous pourrez retrouver la célèbre MacKroken Flower du Bilboquet, ou prochainement du Loup Rouge, une Scotch Ale au miel sauvage. Essayez aussi la Propolis de la Brasserie Dunham, une Saison multi-grains au miel biologique refermentée en bouteille avec des brettanomyces. Son nom lui provient d’ailleurs d’un matériau résineux fabriqué par les abeilles, utilisé comme ciment et comme agent anti-infectieux dans la ruche.

Les Brasseurs du Monde et la Microbrasserie du Lièvre nous offrent aussi une brune au miel, respectivement la Nectareüs et la Brune au miel. Avec son brassin saisonnier, la Mellifera (du nom latin de l’abeille), le Trou du Diable nous offre aussi une Saison au miel à fermentation lactique. Le type de miel utilisé devra être évidemment pris en compte, certains miels pouvant apporter acidité, amertume, ou des parfums dérivant des fleurs butinées pas les abeilles. Si aucun miel n’est ajouté à la bière, les sucres résiduels, associés à certains malts, pourront rappeler des arômes mielleux dans certaines Pale Ales anglaises, Irish Red Ales, Bitters, ou triples belges. Les vins d’orge et certaines Scotch Ales pourront aussi posséder une rondeur rappelant le miel.

Comment les accorder ?

Évidemment, le plus simple des accords reste encore une fois celui qui vise à rajouter du miel dans votre plat que vous servirez avec une bière au miel. Optez ainsi pour un magret de canard ou un foie gras aux pêches et au miel et cumin avec une MacKroken Flower. Une purée de carottes rôties au miel et thym fera un excellent accompagnement. Optez pour une Saison au miel qui viendra mettre en valeur un saumon mariné au miel, citron et gingembre. Mélangez miel et truffes en huile pour tremper des morceaux de comté accompagnés d’une brune au miel.

Des croûtons garnis de fromage de chèvre frais, arrosés de miel et grillés au four feront d’excellent amuses bouches à servir avec vos bières au miel. Marinez un filet de porc au curry, miel, girofle et vinaigre de pomme pour servir avec une Buteuse Brassin Spécial du Trou du Diable. Un tajine d’agneau au miel, abricots séchés, dattes et cannelle se fera accompagner à merveille d’une bière de type Dubbel.

Choisissez des Tripels ou des Saisons pour couper le sucre de desserts au miel, comme des poires et pommes caramélisées au miel, aux raisins blonds secs réhydratés au rhum ! Vous avez désormais entre les mains tous les ingrédients pour partir en « lune de miel » aromatique avec vos bières !