Great American Beer Festival 2015 : première journée

Great American Beer Festival

Il faut l’avouer, le Great American Beer Festival l’emporte sur tous les participants. Il est impossible de suivre cette parade. J’ai fait quelques recherches sur Internet et un site avait 72 pages d’activités reliées à la bière durant cette semaine de la bière de Denver. Et j’ai peur d’y retourner car je suis presque certain qu’il s’en est rajouté d’autres. Et c’est sans compter les plus de 3 700 bières que l’évènement annonce!

La journée a débuté par un brunch offert par Magnolia Brewing (San Francisco). Un trois services savamment accompagné de trois des produits de la brasserie. Un peu de cafouillage en début d’évènement , mais l’équipe sur place nous a offert un verre de champagne pour se faire pardonner! Plus que le liquide, ce petit geste posé par le restaurant Old Major lui a permis de laisser une impression très favorable. Dans tout évènement de ce genre, c’est l’accès privilégié et la rencontre avec le maître-brasseur qui demeure le fait saillant. Ici, c’est l’amour de la musique et des festivals musicaux qui a permis au maître-brasseur de découvrir la bière de microbrasseries et qui l’a amené là où il est aujourd’hui. Un cheminement plutôt atypique.

Puisque je devais tuer quelques heures, j’en ai profité pour faire un p’tit arrêt chez Great Divide Brewery. Premier constat : c’est beaucoup plus petit que je ne le pensais! J’en ai profité pour essayer quelques produits. À noter que l’échantillon de trois onces se vend 1 US$ quelque soit la bière que vous prenez! Une visite de la brasserie est venue compléter le tout.

Un deuxième arrêt chez Crooked Stave. Cette brasserie s’est attirée nombres d’éloges pour ses bières, presque exclusivement sures. Dans le même bâtiment que la brasserie se trouvent entre autres un restaurant et un étal de boucher.

Dans les deux cas, les brasseries ont profité du Great American Beer Festival pour lancer de nouvelles bières. Certaines ne sont disponibles qu’en fût et d’autres le sont en bouteille mais dans ce cas, leur nombre est pas mal limité.

Puis, deux arrêts dans des magasins spécialisés en bière. Dans les deux cas, la disponibilité de produits rares n’est même plus surprenante telle cette collaboration entre Närke (Suède) et De Molen (Pays-Bas).

En tant que média, j’assisterai à trois des quatre sessions. Le fait de pouvoir assister à plusieurs sessions permet de ralentir ses ardeurs et de consommer de façon intelligente. Ceci étant mentionné, j’en ai profité pour consommer des bières recherchées par les maniaques de la bière. Même en me concentrant sur des bières que je n’avais jamais savouré avant, la liste de celle-ci en ferait saliver plus d’un. J’ai commencé avec la Marshall Zhukov de Cigar City Brewing puis enchaîné avec deux bières de Goose Island, la Vanilla Rye Bourbon County Brand Stout et la Bourbon County Brand Barleywine. Et j’arrêterai là.

Malgré toutes les grandes brasseries présentes, c’est Scratch Brewing Company (Ava, Illinois) qui m’a le plus impressionné. Vous ne connaissez pas? Ne bous en faîtes pas, je ne savais pas qu’ils existaient avant d’en entendre parler ce soir. Cette année, ils lnt décidé de produire une série de quatre bières sous le thème un seul arbre. Ce qui est particulier sont les ingrédients utilisés. Par exemple pour la Un seul arbre : érable, les brasseurs ont utilisés de la sève d’érable mais aussi de l’écorce et des branches de l’arbre, sans oublier des feuilles. Et ils ont fait de même avec du chêne, du caryer et du cèdre. Leur dernière offrande est la Un seul arbre : caryer vieillie dans des fûts de ce bois! La brasseure m’a confirmé que bien que la technique de brassage demeure similaire, le processus est très salaud.