Vent de renouveau à La Memphré

Il fut un temps où La Memphré était volontairement mise de côté par les amateurs de houblon qui visitaient la région magogoise. Malgré l’aspect chaleureux des lieux et l’excellente cuisine, les bières que l’on y brassait n’avaient pas bonne réputation. Heureusement, ce temps est révolu depuis l’arrivée du brasseur David Plasse, qui a remis la microbrasserie sur la carte des destinations brassicoles de choix.

L’Estrie, destination brassicole

Lorsque La Memphré a ouvert ses portes en 1999, l’Estrie n’était pas encore sur le radar des amateurs de bière. Outre Le Lion d’Or de Lennoxville, l’offre était pauvre. L’arrivée de la microbrasserie a donc été accueillie avec joie.

Seize ans plus tard, l’endroit est toujours aussi joli. Impossible de ne pas être charmé par la splendide demeure historique, située au croisement des rues Merry et Principale. Et où convergent les lacs Magog et Memphrémagog que l’on peut admirer de la terrasse. Comme emplacement stratégique, difficile de trouver mieux.

Outre la beauté des lieux, La Memphré a également su conserver son côté chaleureux avec son plancher de bois d’antan et ses murs de brique. Mais le décor a été actualisé par petites touches avec de confortables banquettes, de jolies lampes fabriquées avec des pots Masson ou des tabourets avec logo incrusté au dossier.

Des bières pas banales

Les 12 bières offertes à l’ardoise, dont les noms font honneur à la région (La pointe Merry, Hatley, Orford spécial bitter, etc.), sont non seulement excellentes, mais certains styles sortent des sentiers battus.

On n’a qu’à penser à la pilsner néo-zélandaise (La femmeuse), au profit du Centre de femmes de Magog, qui a ravi notre accompagnateur, à la Blanche aux framboises délicatement acidulée qui a séduit notre palais et à la Saison Sumac aux fleurs de sumac vinaigrier qui a littéralement piqué notre curiosité. Les amateurs de bières plus traditionnelles pourront choisir les IPA, Bitter, Witbier, American Pale Ale et autres offrandes régulières.

Une offre gourmande qui se démarque

Lors de notre passage quelques jours avant l’Halloween, nous avons été charmés par le menu aux nombreuses propositions alléchantes. Nous avons opté pour l’une des trois variétés de fondues au fromage – la gauloise – servie avec cubes de pain et verdure. Pour quelques dollars de plus, on peut y ajouter pommes de terre, saucisson, pommes et cornichons. Délicieux, réconfortant et parfait pour l’après-ski.

Le tartare de saumon avec mangues, oignons rouges, pistaches, basilic et huile de truffe était délectable, tout comme les ailes de canard à la bière à tremper dans la savoureuse sauce au fromage bleu. De son côté, Fiston a été plus qu’heureux de son grilled cheese avec salade César.

Nous aurions aimé goûter les burgers (six choix bien originaux), les trois poutines ou même les quatre variétés de salades, mais il a fallu trancher. Nous y reviendrons, car La Memphré fait désormais partie de nos arrêts incontournables.

Bières

(11 brassées sur place; 1 bière invitée). Prix de la pinte : 7 $, verre : 5 $. Palette de dégustation : 12 $ (7 x 4 oz).

Autres alcools et boissons

cocktails à la bière (3), cocktails à base de cidre (2), vins blancs (4), rosés (2), rouges (11).

Plats

Entrées et grignotines de 2 $ à 11 $. Plats de 14 $ à 21 $.

Clientèle

Plutôt éclectique. Groupes de jeunes sportifs qui reviennent du Mont Orford, plusieurs couples (25 à 50 ans) ainsi que quelques familles.

Ambiance

Sans prétention. L’endroit, un brin rustique, est chaleureux, confortable et on s’y sent bien. Musique à volume raisonnable.

À noter

Les enfants y sont très bien accueillis. Ils ont leur propre menu de trois choix à 7 $ tandis que plusieurs livres et jeux sont à leur disposition.

La Memphré microbrasserie, 12, rue Merry Sud, Magog. lamic.ca