Retour sur La Cuvée

Commençons par le commencement.

Bien que l’évènement ait déménagé, les organisateurs ont tenu à tenir cette Cuvée 2016 dans une ancienne église maintenant ainsi la tradition établie.

Visuellement, j’ai préféré de beaucoup le nouveau site à l’ancien. Peut-être que la location de l’ancien site était plus « pratique » pour certains mais personne ne m’a mentionné qu’il s’ennuyait du plafond suspendu et de l’ambiance « cave » qu’on trouvait au site précédent.

Parmi tous les kiosques, la palme de l’emplacement va assurément au Whisky Bar. Situé dans le transept, on avait un peu l’impression de marcher vers un kiosque oint. Je ne serais pas surpris que des exposants fassent des démarches afin de s’y retrouver l’année prochaine!

Mention plus que honorable à la section conférence, laquelle était tapissée des tuyaux d’orgue. Avec l’éclairage, on avait un peu l’impression d’assister à une messe. Aussi au balcon se trouvait la section cask.

Miki Trudel a trouvé un bel équilibre dans son choix de bières. Évidemment, des produits plus difficiles d’accès tel la Péché Mortel 2015 de Dieu du Ciel! ou quelques-uns de la Brasserie Auval étaient offerts aux fanatiques de la bière. Le portfolio s’adressait aussi aux amateurs qui étaient tout simplement à la recherche de bières plus accessibles mais de qualité.

Je dois aussi souligner la belle sélection de whiskys, choisis par Jean-François Pilon. Les produits offerts offraient un vaste éventail de flaveurs et il est des plus plaisant de sauter d’un verre à l’autre afin de constater la diversité qui se troue dans le monde du whisky. Il est aussi évident que l’équipe qui se trouvait derrière le bar était formée de passionnés. En effet, il n’hésitait pas à échanger et à proposer des produits selon les goûts des personnes présentes.

Si j’en juge par l’achalandage, l’évènement a été réussi. Les gens semblaient apprécier ce que les organisateurs avaient préparé pour eux. En tout cas, moi, j’ai bien aimé.