Tranche d’histoire à l’Albion

Albion
Photo Catherine Schlager

Lorsqu’on déambule sur le boulevard Manseau qui mène au cœur du centre-ville de Joliette, impossible de ne pas remarquer l’une des plus belles demeures de la rue. Sise au 408, cette maison ancestrale abrite la Brasserie artisanale Albion, propriété des frères Steven et Jason Bussières depuis 2010.

Albion? Il s’agit de l’ancienne appellation de la Grande-Bretagne. En nommant leur microbrasserie ainsi, les Bussières ont voulu rendre hommage à l’histoire et aux traditions brassicoles anglaises.

Les bières d’inspiration anglaise occupent quasiment toute l’ardoise à l’Albion. Le maître brasseur Steven, ancien étudiant en histoire, consulte de vieux grimoires afin de concocter des recettes fidèles à celles de l’époque.

On y retrouve donc la célèbre Albion (préférée de notre homme qui s’y connaît en bières anglai-ses!) trônant fièrement au sommet du palmarès des meilleures Bitter de RateBeer, des Pale Ale dont une brassée tel qu’en 1916, un Stout écossais, une Mild de 1830, un Porter (L’ancêtre, notre préférée avec ses notes délicatement chocolatées) et la fameuse Lait de dragon, une XXX ale de 1830. Des styles plutôt rares au Québec…

Le charme d’une vieille demeure

Si l’Angleterre fait sentir sa présence sur les pom-pes, elle se retrouve également au cœur des lieux. Le charme de cette vieille maison n’est pas sans rappeler les vieux pubs anglais. Les boiseries sont omniprésentes, les casks trônent au bar tandis que les affiches à l’effigie des brasseries anglaises ornent les murs. Et que dire des moulures donnant un joli relief et des larges colonnes blanches qui en imposent.

Tout ce décor, ce dédale de petites pièces contiguës, est d’une étonnante simplicité. On s’y sent immédiatement à l’aise, avec l’envie d’y rester des heures durant. Heureusement, depuis novembre dernier, il est désormais possible de prolonger son plaisir depuis l’ajout d’une cuisine servant des plats simples mais savoureux midis et soirs.

Des plats simples pour se sustenter

L’influence anglaise a-t-elle également place en cuisine? En partie avec le welsh rarebit (plat gallois à base de cheddar fondu), le fish and chips, les scotch eggs (œuf dur pané et frit) ainsi que les bangers and mash (pommes de terre pilées et de saucisses). Mais les influences se situent davantage du côté de la bouffe de pub traditionnelle. Les burgers, nachos, côtes levées, sandwichs, salades et mêmes les poutines nous font de l’œil sur la carte.

Alors que fiston appréciait le hot dog européen, nous avons dégusté les délicieuses quesadillas de poulet avec salsa maison tandis que notre accompagnateur se régalait d’un savoureux chili con carne bien viandeux. Un plat spécial de la semaine à remettre à l’ardoise, affirmait l’homme comblé.

Bien implanté dans sa communauté, l’Albion organise régulièrement des spectacles musicaux en tous genres, des soirées micro ouvert, des jams jazz et même des tournois de dards. L’occasion idéale d’y revenir lorsque le beau temps sera de retour et que la dégustation d’une bière sur la jolie terrasse sera chose possible.

Bières

12 fûts brassés sur place, 2 bières en cask. Prix de la pinte : 6,50 $ à 8,75 $ selon la bière choisie, verre : 4,25 $ à 5,50 $. Palette de dégustation: 9,75 $ (5 verres). Deux bières vieillies embouteillées (11 et 13 $).

Autres alcools

40 différents scotchs, shooters (9), cocktails (12), vins rouges (3), blancs (2), rosés (1), sangria maison et divers alcools.

Nourriture

Entrées et grignotines de 4 $ à 7 $. Plats de 7,50 $ à 15 $.

Clientèle

Variée. Beaucoup de jeunes, probablement des étudiants du cégep, qui viennent en groupe et en couple. Hommes seuls assis au bar. Couples plus âgés. Quelques familles.

Ambiance

Simple et chaleureuse. Le charme de cette vieille maison fait en sorte qu’on s’y sente à l’aise. Parfait pour discuter puisque la musique est à volume raisonnable.

À noter

Les enfants sont les bienvenus.

Brasserie artisanale Albion,
408, boulevard Manseau,
Joliette.
brasseriealbion.com