Quelques bières à découvrir

Dieu du Ciel!

Dieu du ciel

Notre passage chez Dieu du Ciel! à Saint-Jérôme nous a permis de nous familiariser avec quelques bières offertes par la brasserie. Nous avons demandé au brasseur d’en sélectionner quatre afin de vous les faire connaître et de vous inciter à aller sur place les découvrir. Bien sûr, nous avons également pris soin de les goûter…

Si la brasserie de Saint-Jérôme se consacre principalement aux produits brassés en plus gros volume, on ne peut pour autant dire que ceux-ci sont moins intéressants ou moins typés que ceux que l’on retrouve au pub de Montréal. Ce dernier permet évidemment d’expérimenter à petite échelle, mais DDC n’a jamais hésité à offrir ses produits plus expérimentaux ou les tendances du moment en bouteille à travers sa gamme Momentum.

La brasserie exploite ainsi les bières sures, les assemblages, les levures sauvages et les différentes barriques, mais ne laisse pas de côté les styles plus classiques et les produits qui ont moins la cote. D’ailleurs, elle ne souhaite pas se spécialiser dans une avenue plus qu’une autre, car son succès vient justement de sa capacité à offrir des bières variées et soigneusement réalisées.

Quatre bières dégustées

Voici les quatre bières dégustées lors de notre passage à la brasserie. Celles-ci témoignent à merveille de la variété des bières offertes par la brasserie, de leur qualité, ainsi que de la capacité de la brasserie à innover et surtout à demeurer parmi les meilleures brasseries à l’échelle mondiale.

Évidemment, plusieurs autres bières auraient pu faire partie de cette sélection, car rares sont les bières de la brasserie qui laissent les amateurs indifférents. Parmi les classiques à mentionner, la Aphrodisiaque, un Stout chocolat et vanille à 6,5 % d’alcool, la Grande Noirceur, un Imperial Stout à 9 % d’alcool, L’Herbe à Détourne, une Tripel au Citra à 10,2 % d’alcool, la Rosée d’hibiscus, une blanche à l’hibiscus à 5,9 % d’alcool, la Solstice d’été aux framboises, à 5,9 % d’alcool et la Route des épices, une ambrée au seigle et au poivre à 5,3 % d’alcool qui s’avère l’une de mes préférées.

Péché Mortel – Stout Impérial au café – 9,5 %

Description

D’un noir profond et dense, on réalise rapidement au nez que l’apport du café infusé durant le brassage n’y est pas qu’accessoire; les arômes de torréfaction sont prononcés et s’agencent à merveille au puissant goût du café. Sa finale est quant à elle amère et astringente rappelant le café noir corsé et elle se prolonge dans la nuit des temps. Parmi les meilleures bières au monde.

Inspiration

Sortie aux environs de 2001, le brasseur était déçu par les Stout ou Porter au café qu’il essayait ici et là et s’est ainsi fixé comme objectif de brasser un Stout au café qui goûterait vraiment le café. Il a décidé d’opter pour un Stout Impérial, puis y a ajouté du café jusqu’à ce qu’il obtienne le goût recherché. Si la bière coûte chère à produire en raison du café, il était convaincu que les gens seraient prêts à payer le prix. Un assemblage de torréfaction a d’ailleurs été concocté spécifiquement pour cette recette.

Moralité – American IPA – 6,9 %

Description

Elle se présente sous une robe pêche finement voilée et arborant une couronne de mousse onctueuse qui s’agrippe aux parois. Au nez, les arômes de fruit de la passion et d’abricot sont explosifs et plus qu’invitants. En bouche, elle est agréable, l’effervescence faisant jaillir quelques notes de pin et d’agrumes qui s’ajoutent au bouquet déjà garni. Sa finale est bien amère, sèche, aromatique et résineuse, aux accents de fruits tropicaux.

Inspiration

La Moralité est née en avril 2012 d’une collaboration avec John Kimmich de la brasserie The Alchemist située au Vermont. La veille de l’arrivée de John Kimmich à Montréal, DDC a eu droit à la visite de l’escouade de la moralité, un concept qui a bien amusé le brasseur vermontois. Inspirée de la Heady Topper en version plus légère, elle mise également sur le Simcoe. La première version a tellement bien fonctionné que la brasserie a décidé de continuer à la brasser en utilisant toutefois sa propre levure, du malt Maris Otter et un houblonnage un peu différent.

Petit Détour – IPA belge – 6 %

Description

Dorée aux reflets orangés et légèrement voilée, cette petite sœur de l’Herbe à Détourne offre un profil similaire marqué par les arômes tropicaux du houblon Citra, qui se marient aux esters bien présents de la levure belge. Le houblon Mosaic et sa plus faible teneur en alcool lui apportent sa signature distincte dans une finale rafraîchissante et houblonnée.

Inspiration

Créée en mai 2015, on y réfère en tant qu’Herbe à Détourne légère chez DDC. La brasserie souhaitait avoir une version plus légère de sa Tripel du Nouveau Monde afin de pouvoir en boire plus d’une sans « perdre son chemin ». L’objectif atteint, on la baptise adéquatement « petit détour ». On peut ainsi en boire plus d’une sans craindre de perdre sa route, mais en prolongeant tout de même un peu son chemin.

Saison du parc – Saison houblonnée – 4,2 %

Description

Inspirée de la tradition belge, cette bière de style Saison amorce sa présence avec une belle couleur paille. Légèrement voilée, elle est sèche avec des arômes de céréales. L’utilisation du houblon, à la frontière entre la tradition et le Nouveau Monde, apporte des notes d’agrumes et de fruits de la passion, tout en laissant place au caractère aromatique de la levure utilisée.

Inspiration

Née en septembre 2014, pour le 16e anniversaire de la brasserie, cette Saison houblonnée et légère s’inspire à la fois des Saisons belges traditionnellement plus légères et du houblonnage à l’américaine. Elle fût notamment inspirée de la Saison Dupont Biolégère que le brasseur a particulièrement appréciée. Son nom se veut un pied de nez à la loi nous empêchant de boire une bonne bière dans un parc, un endroit qui lui conviendrait parfaitement.