C’est bien connu : les Lambics et Gueuzes traditionnels doivent leur caractère acidulé typique à des levures sauvages appelées brettanomyces. Ouais... mais non.
Pour lire ce contenu, vous devez être abonné au Club - Bières et Plaisirs. Cliquez-ici pour en savoir plus