Noire et blanche

Bières et bouffe réconfortante dans le Vieux-Saint-Eustache

Noire et blanche
Photo Catherine Schlager

Impossible de ne pas être charmé lorsque l’on aperçoit au loin la jolie demeure ancestrale du Vieux-Saint-Eustache dans laquelle la microbrasserie Noire et Blanche s’est installée en octobre 2012. On souhaite tout de suite voir ce qui s’y cache.

Noire et Blanche, c’est d’abord et avant tout deux ambiances : le pub animé avec son splendide mur de vieilles pierres, et le resto avec ses murs gris, ses banquettes rouges, son piano antique, plus tranquille et propice aux repas et tête-à-tête. On s’y sent bien d’un côté comme de l’autre.

Une fois attablé, l’ardoise se fait séduisante avec ses quinze offrandes majoritairement concoctées sur place aux styles parfois rares et aux noms rigolos (B’rousse Willis, Sens Session Ale). Déchirant de faire un choix parmi toutes ces India Session Lager (en collaboration avec L’Hermite), blanche au thé blanc, litchi et gingembre et IPA rouge. Et que dire des bières du Castor, de Dieu du ciel!, du Trèfle Noir et de MaBrasserie qui nous font également de l’œil.

Microbrasserie « itinérante »

D’ailleurs, Noire et Blanche ne crée pas ses bières sur place. Vous ne verrez donc ni cuves, ni fermenteurs. En sa qualité de microbrasserie « itinérante », elle est membre de la coopérative MaBrasserie à Montréal où sont brassés tous ses produits.

Nous avons opté pour la Rastafayan fou de cave, cette brune impériale ayant maturé trois mois en fût de bourbon. Avec ses 10 %, il faut la boire à petites lampées. Mais ses jolis arômes chocolatés et barriqués ont tôt fait de nous séduire. Tout comme la Saison de l’imago, très effervescente, citronnée et fruitée qui a ravi notre accompagnateur.

Plats originaux et menu réconfort

On ne visite pas Noire et Blanche sans grignoter un petit quelque chose. Le menu est beaucoup trop intéressant. D’abord, dans la section « Plus fine cuisine », on retrouve plusieurs plats rarement vus dans les microbrasseries : cassoulet de canard confit et saucisse, tartiflette à la saucisse ou encore burger d’autruche. Trois plats réconfortants.

Nous avons jeté notre dévolu sur le mac n’cheese servi dans un petit poêlon que l’on pouvait rehausser de canard confit, saucisse ou bacon. Avec le canard, c’était divin et décadent. Notre invité a plutôt choisi le chili con carne avec œuf miroir et crème sûre. Un plat du jour savoureux.

On aurait aimé pouvoir goûter aux six variétés de poutines gourmet (dont celles au porc braisé ou aux saucisses marinées dans la bière), aux tartares de bœuf ou saumon ou aux trois variétés de grilled cheese (canard, pommes, ratatouille) qui semblaient alléchants.

Il faudra y revenir. Surtout que lors de notre passage à la mi-avril, le soleil n’était pas encore assez chaud pour que l’on puisse profiter de l’agréable terrasse à l’arrière d’où l’on peut zieuter la rivière du Chêne. Avec un si joli paysage à admirer, une bonne broue et un plat réconfortant, l’expérience est totale!

Bières

15 fûts, la majorité brassés pour la maison, mais quelques bières invitées, 1 bière en cask. Prix de la pinte (13 à 16 oz) : 6,75 $, verre (10 oz) : 5,25 $, pichet (60 oz) : 19 $, galopins : 2,75 $ ou 3,50 $. Plusieurs bières d’importation privée en bouteille (De Dolle, De Struise, Oud Beersel, Mikkeller, 8Wired) et quelques bières québécoises, certaines sans gluten.

Autres alcools

Cidre en fût, vins rouges (4), blancs (3), cocktails (10), cafés « comiques » (7), scotchs (5), whiskies (3), sangria maison et divers alcools.

Nourriture

Entrées et grignotines : calmars, gravlax de saumon, tataki de bœuf, tartares, etc. : de 5 $ à 12 $. Plats : poutines (6 choix), tartiflette, burger d’autruche, cassoulet, mac n’cheese, assiette du capitaine, etc. : de 10 $ à 23 $. Desserts : 5 $.

Clientèle

Éclectique. Clients majoritairement âgés entre 20 et 35 ans, surtout les groupes au sous-sol. On retrouve aussi des familles qui célèbrent un événement, des couples de 50 à 60 ans ainsi que quelques joyeux lurons au bar.

Ambiance

Animée, mais sympathique. Les gens viennent d’abord et avant tout pour y manger, donc la consommation d’alcool demeure civilisée. Le bar est prisé pour les 5 à 7.

À noter

Les enfants sont les bienvenus du côté resto. Ils ont leur propre menu (cinq choix). Aussi, il est obligatoire de consommer de la nourriture si on veut s’attabler du côté resto.

Noire et Blanche microbrasserie, 196, rue Saint-Eustache, Saint-Eustache. noire-et-blanche.ca