Dublin

STEAKS ET STOUT EN IRLANDE

Dublin
  • À découvrir : en couple ou entre amis
  • Durée du voyage : une semaine
  • De Montréal : en avion (vol direct de 6 heures)
  • Transport conseillé : marche au centre-ville, train pour sortir sur la côte

Plus moderne qu’Édimbourg, moins grandiose que Londres et plus conviviale que Glasgow, Dublin possède une aguichante personnalité qui lui est propre. Non sans rappeler Boston et même certains quartiers de Montréal par endroits, la capitale irlandaise affiche ses racines celtes avec fierté dans un centre aussi animé que celui de la Nouvelle-Orléans. Qui plus est, la ville aux mille et une portes colorées possède quelques perles historiques bien dissimulées à même sa contemporanéité.

La gastronomie

Les amateurs de steaks de tout acabit seront bien servis à Dublin. On ne parle pas d’une domination totale de la viande sur les menus comme dans certains pays sud-américains, mais force est d’admettre que les Dublinois sont fiers des coupes servies dans leurs restaurants.

Les fruits de mer ont aussi la cote. On l’oublie parfois, mais Dublin est sur la côte est de l’Irlande et une petite randonnée en train d’à peine 15 minutes du centre peut nous amener là où les pêcheurs font leurs plus succulentes prises.

La bière

L’Irlande au grand complet est reconnue pour ses Stouts crémeux, servis à l’azote à l’image de l’omniprésente Guinness. Ses compétiteurs,  O’Hara’s, Murphy’s et autres tirent quand même bien leur épingle du jeu en ville, apparaissant dans quantité de bars faciles d’accès. La scène microbrassicole irlandaise gagne également du terrain, apparaissant dans de plus en plus d’établissements. La brasserie Galway Bay se veut un des jeunes joueurs les plus ambitieux avec ses bars attitrés tels que les très populaires Brew Dock et Beer Market.

Évidemment, les types de bière brassés par ces brasseries artisanales tendent vers le Nouveau Monde, comme c’est souvent le cas dans ces pays ayant découvert ce qu’ils appellent la craft beer relativement récemment. La IPA commence à se frayer un chemin sur les menus de ces établissements branchés, mais a encore du fil à retordre vis-à-vis le sempiternel Stout. Étonnamment, il est difficile de trouver des bars servant des styles anglais en cask à Dublin. La proximité géographique n’influence pas les brasseurs du coin qui préfèrent se rallier au Nouveau Monde lorsqu’ils s’éloignent de la bière azotée.

Transport

Que vous soyez logés au centre ou en périphérie de Dublin, vos souliers risquent de vous amener où vous voulez aller. Le centre-ville se traverse en une trentaine de minutes à pied et on peut facilement atteindre les quartiers limitrophes en autobus. Pour sortir du centre immédiat, le DART est un train de banlieue hyper-pratique. À partir de plusieurs stations bien situées, on peut atteindre les chouettes villes et villages de la cote (Bray, Dun Laoghaire, Dalkey, Howth) en peu de temps.

Sécurité

Bien que les quartiers moins bien nantis de Dublin ne soient pas très loin du centre touristique, il est rare de croiser des problèmes de jour. Comme dans toute bonne ville occidentale, si vous suivez les règles de sécurité habituelles, vous ne vous mettrez jamais en danger. Le très fréquenté quartier Temple Bar, là où des hordes de jeunes voyageurs festoient à tous les soirs de l’année, est bien évidemment plus à risque pour les pickpocket une fois la nuit tombée.

À découvrir

Divertissement – Le quartier Temple Bar

Pas le choix de se promener ici pour comprendre l’âme de Dublin. Des centaines de visiteurs du Pays de Galles et de l’Angleterre voisins y viennent fêter des anniversaires au même titre que les Américains remplissent les rues de Las Vegas ou Nouvelle-Orléans. Les bâtiments y sont souvent vieillots et la promenade le long de la rivière Liffey est plaisante. C’est bruyant jour et nuit, mais Temple Bar fait partie intégrante de l’identité de la ville. Il faut y aller.

Brasserie – Guinness Storehouse

Bien qu’on pourrait dire que la visite d’une géante brassicole risque d’être empreinte de nombrilisme, il faut dire que la brasserie Guinness a mis le paquet à leur Storehouse pour donner le goût à des milliers de gens de boire du Stout. La visite à travers les anciens équipements, les vieilles publicités et les salons de dégustation où l’on peut apprendre un tas de choses sur la bière est fort instructive également. Un must, même si la Guinness ne figure pas dans vos bières préférées.

Culture – Trinity College

Il faut venir ici pour s’entourer des bâtiments de cette majestueuse université, mais surtout pour déambuler dans sa bibliothèque des plus grandioses. On croirait se promener dans un film de légendes avec les boiseries, les milliers de livres antiques tout en hauteur, la lumière pénétrant la pièce en diagonale et les nombreuses échelles pour atteindre les trésors archivés sur les tablettes.

Notre sélection bières

Restaurant et bar spécialisé – L Mulligan Grocer

Ce gastropub par excellence est situé un peu à l’écart du centre, dans le quartier Stoneybatter. L’ambiance vieille brique, meublée d’antiquités et de vieux livres rappelle un peu le Mile-End montréalais. La cuisine, du simple au complexe, y est d’une qualité exceptionnelle et la liste de bières en fût impressionne. On y ajoute un service sympathique et informé, un décor chaleureux et on approche sincèrement de la note parfaite. Décidément, cet établissement historique met la barre haute pour le reste de la scène brassicole dublinoise.

18 Stoneybatter

lmulligangrocer1.weebly.com

Bar à bières – The Beer Market

Ce nouveau chouchou de la scène microbrassicole dublinoise vient tout juste d’ouvrir ses portes; en quelques semaines, tous les beer geek de la ville en parlaient déjà en bien. Pourtant, ce bar sans trop de cachet suit la même formule que le très bon Brew Dock, aussi propriété de la microbrasserie Galway Bay. On y trouve donc la gamme régulière de Galway Bay (leur Milk Stout, Buried at Sea, est d’ailleurs un fait saillant de la scène irlandaise au grand complet), ainsi que plusieurs raretés d’Irlande et d’ailleurs.

13 High Street

galwaybaybrewery.com/beermarket/

Restaurant  -The Bull & Castle

Voici le rêve de tout amateur de bière et de steak : un restaurant avec son propre boucher, spécialisé en coupes de tout genre, avec une douzaine de lignes de fûts. Certaines de ces lignes servent du Stout de plus grandes brasseries, comme O’Hara’s, mais c’est justement ce Stout azoté qui risque d’aller à ravir avec votre assiettée. L’ambiance y est feutrée, avec murs en brique, lumières tamisées et banquettes confortables; la table est mise pour un souper sous le signe du luxe et, peut-être même, de la décadence.

5-7 Lord Edward Street

bull-and-castle.fxbuckley.ie

Brouepub – The Porterhouse

Non sans rappeler Bedondaine et Bedons Ronds à Chambly, avec son impressionnante collection de bouteilles et d’artéfacts brassicoles à même ses murs, ce brouepub du centre-ville est une figure de proue de l’histoire brassicole de Dublin. Ses Porter et Stout, servis bien sûr à l’azote, sont d’excellents exemples du style. Quand même touristique dû à son emplacement, l’amateur de bière s’installait toutefois ici pour de longues dégustations avant même que la révolution microbrassicole ne gagne le pays. C’est le prix du succès.

16-18 Parliament Street

theporterhouse.ie

Magasin spécialisé – Molloy’s Liquor Stores

Dublin n’est pas très bien nanti en boutique brassicole spécialisée, mais le Molloy’s fait amplement l’affaire pour le visiteur occasionnel. Une belle sélection de microbrasseries irlandaises, réfrigérées pour la plupart, se tient aux côtés d’importations intéressantes tels Founders Breakfast Stout et Stone IPA.

125 Francis Street

molloys.ie