Le Tour du monde en 75 cocktails

Critique du livre de Romain Cavelier

Le tour du monde en 75 cocktails

Romain Cavelier est devenu, au fil de nos rencontres, un ami. Croisé pour la première fois lors d’une petite soirée entre amis pour célébrer mon anniversaire, il m’a tout d’abord séduit par son talent de mixologue. Puis, on a jasé. Whisky au début, vous me connaissez, et ensuite, de tout et de rien. Du sud. Car on entend et on comprend rapidement que c’est un Français du sud. Je vous raconte cela, car dans Le tour du monde en 75 cocktails, c’est justement au voyage et aux confidences qu’il nous invite.

J’adore les cocktails depuis toujours. Bien avant d’en boire. Je viens d’une famille, comme Romain, qui célèbre cet art. Mon grand-père, Dieu aie son âme, possédait même une machine à broyer la glace chez lui. Pour lui, les arts de la table et de l’accueil ne pouvaient ignorer la mixologie. Pas question d’avoir plus que 3 adultes dans la même pièce sans sortir son shaker et son Angostura.

Le livre de Romain est écrit ainsi, allant d’anecdote en anecdote à la rencontre de gens, de coutumes, de pays et de saveurs. On ressort de sa lecture le sourire aux lèvres, avec en têtes nos propres souvenirs se mêlant à ceux que nous propose l’auteur. Ceux-ci son regrouper par pays, puis par continents. Au fil des cocktails, on va donc se promener autour du globe, et dans la mémoire de Romain.

Les cocktails choisis sont toujours intéressants dans leurs évocations des saveurs des pays auxquels ils se rapportent, sinon dans le choix des ingrédients ou des traditions de ceux-ci. En deux mots: on voyage. Quelques-uns à la fin du livre sont issus des souvenirs de voyages de copains de Romain. Pour connaître certains de ces joyeux lurons, les cocktails qu’ils proposent sont en lien avec leur propre personnalité et les liens qui les unissent au sympathique mixologue.

Je possède déjà pas mal (trop) de livres sur les cocktails. Si L’ATELIER : L’ART DU COCKTAIL de Patrice Plante (présent dans cet ouvrage) demeure ma référence, Le tour du monde en 75 cocktails sera mon livre de chevet préféré. C’est tout simplement un excellent livre, que j’ai lu avec bonheur d’une couverture à l’autre dès sa réception. On peut facilement le ramasser à tout moment et y choisir une page au hasard afin de s’imprégner d’un coup d’une culture issue du souvenir de Romain. On y goûte et sent tout le plaisir de l’auteur à nous présenter son intimité. Et son accueil généreux est souriant, tout comme son accent.

Merci Romain!