Le 12 du 12, j’achète mes 12 bières de micro du Québec

Le 12 du 12, j'achète mes 12 bières de microbrasseries du Québec

François Thomas et Pierre Granger sont la preuve qu’une simple idée lancée à la blague autour d’une bonne bière peut se transformer en excellent moyen de promotion. Les deux amis sont les instigateurs de l’initiative « Le 12 du 12, j’achète mes 12 bières de microbrasseries du Québec » qui vise à encourager les québécois à découvrir et consommer les bières des micros plutôt que de se contenter de boire les produits commerciaux qu’on retrouve un peu partout.

« On était en train de discuter en buvant une bonne bière de micro aux alentours de la journée j’achète un livre québécois. On s’est mis à brainstormer et on a trouvé le nom du 12 du 12 en se disant que le 6 du 6 c’était trop petit et que le 24 du 24 ne se pouvait pas», raconte le sherbrookois François Thomas qui travaille pour l’UPA de la Montérégie.

Les deux amis n’avaient nullement comme objectif de s’enrichir puisqu’ils ne possèdent pas de microbrasserie et qu’ils ne font pas d’argent avec cette idée. « On pense simplement qu’il y a encore place à l’amélioration. Quand les gens y goûtent, ils ne peuvent plus s’en passer. On veut soulever un intérêt pour les bières de micros et convaincre les gens qui les connaissent moins d’élargir leur palette », poursuit l’amateur de bières.

Avis aux microbrasseries et dépanneurs spécialisés!

Les fondateurs de la journée du 12 décembre communiqueront avec les microbrasseurs, les dépanneurs et épiceries spécialisés qui vendent des bières de micros afin qu’ils s’approprient cette journée et s’en servent pour décrocher de nouveaux clients, par exemple, en organisant des promotions spéciales cette journée-là.

« Quand tu n’as jamais bu de bière de micro, tu ne sais vraiment pas ce que tu manques. Il y a plus que les bières commerciales. Il y a tellement à découvrir. Au niveau économique, c’est mieux d’acheter des produits de chez nous. Les micros appartiennent au Québec et font travailler uniquement des québécois. En plus, les produits sont de meilleure qualité, plus complets et plus recherchés », conclut M. Thomas.

Et vous, essaierez-vous de nouvelles bières de microbrasseries le 12 décembre? Il est possible d’entrer en contact avec François Thomas grâce à la page Facebook de l’événement « Le 12 du 12, j’achète mes 12 bières de microbrasseries du Québec. »