Bien le bonjour!

Au bar

Au bar

Pour ceux qui n’ont jamais entendu parler de moi, je travaille comme biérologue (ou conseiller en bières, si vous êtes plus confortable avec le terme) aux restaurants Balthazar du Centropolis et du Quartier Dix30. Comme biérologue, j’ai davantage le temps de parler avec les clients que les serveurs et, par la même occasion, je récupère souvent plus d’anecdotes, de faits cocasses et de réflexions sur la façon dont le public en général perçoit la bière.  Cette chronique vise donc à vous faire découvrir le monde du service de la bière avec le regard de ceux qui travaillent de l’autre côté du bar.

Nous avons souvent le réflexe humain d’élaborer sur nos pires clients ou nos pires expériences, alors j’aimerais aller à contre-courant et commencer le premier volet de cette chronique par l’inverse : un petit top 5 des clients pour lesquels on verserait presque une petite larme de joie tellement ils font notre journée!

1. Le néophyte enthousiasmé

Celui qui découvre plein de nouveaux goûts et qui s’extasie sur les saveurs en essayant de les décrire du mieux qu’il peut. Tu me rappelles quand j’ai commencé aussi; tu es vraiment beau à voir! Et tu réussis parfois à me surprendre en nommant des aspects de la bière que je n’avais jamais perçus tout simplement parce que, contrairement aux vieux routards de la bière, tu n’as pas d’idée préconçue sur ce que devrait goûter tel type de bière, alors je t’en prie, continue à être curieux!

2. Le fin (non, mais tsé, vraiiiment fin) connaisseur

C’est lui qui revient d’un voyage en Gaspésie et qui te ramène une ou deux bouteilles rares, voire impossibles à trouver près de chez vous, juste parce qu’il te trouve sympathique…  Là, tu parles d’un pourboire!  (Ah, et si tu veux, ta prochaine pinte est sur mon bill à moi, ok?)

3. L’agréable surprise

Peu importe qui nous sommes, nous faisons souvent des raccourcis mentaux pour évaluer quel genre de client nous allons avoir et, comme on ne peut se fier qu’à ce qu’on voit, on juge le client d’abord selon ce dont il a l’air. Peu importe son apparence, lorsque nous allons servir une personne qui nous laisse supposer qu’elle va commander de tout sauf de la bière, alors qu’elle te dit qu’elle cherche une IPA avec du houblon Nelson Sauvin, ou « Qu’est-ce que t’as comme bière sure? » ou « As-tu des bières 100 % brett? »…  Une fois que tu as refermé ta bouche grande ouverte par la surprise, tu réponds à ses questions avec encore plus d’enthousiasme et tu le traites aux petits houblons le restant de sa visite! Que voulez-vous, j’adore qu’on détruise les préjugés!

4. L’amateur qui nous raconte ce qui s’est passé au dernier événement brassicole

Ce sera peut-être un gros choc pour certains, mais quand on sert de la bière à tous les vendredis et samedis soirs, on ne peut pas facilement profiter du dernier bottle release, s’amuser à tel festival et autrement participer aux différents événements dans le monde de la bière. Par contre, quand tu viens peindre un beau portrait dudit événement à coup d’anecdotes et de description de produits, on a moins l’impression d’avoir complètement passé à côté.

5. Le professionnel de la bière

Quand tu es passionné de bière au point d’en avoir fait un métier, il va sans dire que tu adores la compagnie de gens qui ont la même passion dévorante que toi. Quand tu as l’opportunité de servir une bière à un brasseur, un conférencier ou un blogueur que tu admires, laisse-moi te dire que tu le fais avec une bonne dose de bonheur et de fierté!

Un grand merci également à tous les clients qui, malgré le fait qu’ils ne correspondent à aucune des catégories ci-dessus, rendent nos quarts de travail agréables avec leur bonne humeur, leur esprit vif et leur désir de passer un bon moment! Donc à vous tous qui faites en sorte que l’on choisisse de travailler dans ce domaine, je lève mon verre!