Le Zotique bar et bouffe

Le Zotique
Photo Le Zotique

Le Zotique est un (autre) projet de brouepub inspiré de trois bons amis. Dino, Rino et Max ont uni leur passion d’amateurs de bouffe autour du même objectif : ouvrir un bar de quartier au cœur de la Petite-Italie, à Montréal.

Ce n’est d’ailleurs pas une coïncidence d’avoir choisi de s’établir au 227, Saint-Zotique Est puisque l’un des instigateurs y opérait auparavant un resto. Ouvert depuis la mi-septembre du midi jusqu’au soir, le Zotique attire chaque jour bon nombre de visiteurs… et déjà plusieurs visages familiers! « Parmi les nombreux cafés et les bars à machines à sous, on trouvait qu’il manquait de places vivantes où prendre un verre dans le secteur », partage Jean-Maxime Péloquin (a.k.a. Max), qui précise que l’aspect bières de microbrasseries québécoises était important à valoriser. D’ailleurs, en plus des 20 pompes au bar, la carte des cocktails et des vins ne laissera aucun invité pour compte.

Le bar de quartier renferme une cinquantaine de places incluant un espace intime qu’ils aiment appeler « le coin VIP », parfait pour accueillir les groupes de 10 à 15 personnes. Avec l’affluence de restos dans le coin, les partenaires essaient aussi d’attirer une clientèle qui cherche un endroit sympathique où prendre l’apéro et peut-être quelques entrées avant de passer aux choses sérieuses. Même que les oiseaux de nuit et les travailleurs des environs peuvent venir se rassasier après un long shift tandis que la cuisine est normalement ouverte jusqu’à 3 h tous les soirs.

Malgré qu’ils aient mis beaucoup d’effort pour obtenir une belle place chaleureuse, les copropriétaires admettent n’avoir investi zéro temps ni énergie dans la publicité et les réseaux sociaux. Voilà qui sera leur prochaine priorité, histoire de prolonger leur lune de miel.

La bouffe à l’honneur

Les foodies déjà bien récompensés dans ce quadrilatère bien fécond en bons restos seront heureux d’apprendre qu’ici aussi, on fait un point d’honneur à la bouffe. « Tout se vend », partage Max, mais il y a quand même quelques incontournables : les tartares sont très appréciés; le club sandwich est populaire, tandis que la poutine du moment et la pieuvre le sont elles aussi tout autant. « Notre équipe en cuisine travaille avec un souci de qualité et de fraîcheur et à peu près tout est fait ici, même les saucisses pour nos hot-dogs. »

En quelques semaines, le mot s’est passé : les entrées sont servies sur… des skateboard. « On trouvait ça pratique pour servir quelques entrées en même temps à une table. » D’ailleurs, si jamais l’idée leur prend de brasser leurs bières dans une couple d’années, les gars ont déjà prévu le coup : le sous-sol a été creusé de sorte qu’ils puissent, dans l’éventualité, y installer un système de brassage. Une histoire à suivre, donc…