3 bières en 2016

Coups de coeur 2016

Coups de coeur 2016

Chaque année dans l’édition de Février/Mars, les collaborateurs de Bières et plaisirs vous proposent trois de leurs coups de cœur. La consigne est claire; les bières sélectionnées devaient être nouvellement disponibles sur les tablettes de vos commerçants favoris lors de la dernière année. Avec un nombre de nouveautés de qualité toujours grandissant, leur sélection n’a pas été de tout repos…

Philippe Wouters

Helle Brasserie – Vrooden

Une blonde faiblement craquante qui nous offre une subtile amertume sur un équilibre incroyablement bien réussi. D’origine allemande, les Helles sont des bières de soif et on les brasse pour en boire beaucoup. Cette Vrooden Helle fait dorénavant partie des quelques bières réconfortantes que j’aime avoir à ma disposition en cas de grande soif. Depuis sa création, la brasserie nous a déjà très souvent démontré qu’ils savaient brasser des styles allemands. On en veut encore.

Pale Ale 50/50 – Riverbend

La première moitié est affinée en fût de chêne, la seconde est soutirée fraiche des cuves de fermentation. Le tout est une Pale Ale rafraichissante aux légères notes boisées sur un corps bien désaltérant et bien frais. Riverbend, petite brasserie située au nord-est du Lac St-Jean, commence de plus en plus à faire parler d’elle. La création de ce genre de produits y est pour beaucoup.

Double Fruit Punch IPA – Vox Populi

S’il fallait que je ne retienne qu’une seule IPA de l’année, ca serait définitivement cette incroyable DFPIPA, pour les intimes. Les arômes, la finale et l’équilibre de cette bière m’ont convaincus. Vox Populi, jeune brasserie montréalaise, offre au brasseur Étienne Turcotte toute la latitude nécessaire pour nous inonder de bons produits. Non seulement c’est bon, mais en plus c’est accessible et surtout disponible. Que demander de plus?

Jean-François Pilon

Sentinelle – Dieu du Ciel!

Parfois, on veut tout simplement une bière délicate, plutôt sèche et légèrement fruitée. Une bière de soif, quoi. Eh bien! Cet été, le 6-pack que j’ai le plus acheté est justement une telle bière : la Sentinelle. Elle est devenue tout simplement ma Kölsch préférée. Propre à souhait et tellement désaltérante, c’est une bière qu’il ne faut pas ignorer.

Mr Brown – Avant-Garde

J’adore les bières brunes. Alors la plupart du temps, ce qui m’est offert dans cette catégorie me déçoit. Pas celle-ci! Les deux sympathiques gaillards derrière la brasserie Avant-Garde ont été en mesure d’offrir une belle brune aux notes justes, franches et agréables. Je l’ai très souvent offerte dans mes dégustations cette année.

Moine Féral – Microbrasserie Le Castor

Après la légèreté de la première et la justesse de la seconde, ce troisième coup de cœur représente comment une bière peut devenir complexe selon les choix et le talent des brasseurs. Cette bière n’est pas facile d’approche, elle pourrait donner toute une leçon à bien des vins blancs nature. Surtout avec le poisson en sauce…

Vladimir Antonoff

Berliner Weisse camerise et herbes boréales – Riverbend

L’été dernier, la jeune microbrasserie almatoise a su surfer sur la popularité des bières acidulées, pour offrir leur première Berliner Weisse aux fruits, mettant en vedette la méconnue camerise. L’énorme quantité de petits fruits ajoutée à cette bière de blé lui confère une acidité tranchante et des notes tanniques marquées, le tout soutenu par des notes herbacées apportées par les épices  boréales. Un premier essai transformé, prélude du succès de leur série de Berliner Weisse!

Anna – Vox Populi

Si la microbrasserie n’a pas encore soufflé sa première bougie, son brasseur Étienne Turcotte n’en est pas à ses premiers brassins… Et il nous le prouve clairement avec sa Anna, une triple du nouveau monde. Délicieusement balancé entre les notes fruitées des houblons américains et les esters épicés de la levure, le liquide vous fera toutefois oublier un pourcentage d’alcool pourtant élevé. Vos amis préfèrent le vin à la bière? Offrez-leurs de remplacer leur chardonnay par la Anna, vous ferez des nouveaux convertis.

Chardonnay – Microbrasserie Le Castor

IPA, Vin d’orge, Stout impérial russe, Scotch Ale, Saison, Berliner Weisse, aucun style n’échappe à la rigueur de la microbrasserie de Rigaud. Avec sa Chardonnay, Le Castor nous offre une Saison sauvage maturée en fût de chêne ayant précédemment contenu du chardonnay. Ce dernier libère des notes vineuses suaves, et se mêle à des arômes fruités, aux notes d’épices apportées par le seigle et les levures. Un léger sucre résiduel vient se combiner harmonieusement à une belle acidité, pour en faire, au final, une bière des plus équilibrées.

Annie Caya

Anna Triple (version Mosaic) – Vox Populi

Un taux d’alcool d’hiver, des saveurs d’été, une explosion de fruits tropicaux dans une bière ronde et liquoreuse qui nous réchauffe l’intérieur, sa (relative) sècheresse qui nous invite à prendre une autre gorgée, cette bière est traitre…Délicieusement traitre. L’amour dès la première gorgée.

Saison Fleurs Sauvages – Brasserie Dunham

Normalement pas très friande des bières au miel, cette Saison m’a surprise. Elle offre un très bel équilibre de saveurs. Belle sècheresse, une toute petite pointe de poivre, les fleurs font leur chemin au milieu des céréales et s’attardent une fois le nectar terminé.

Rouge des Appalaches  – Frampton Brasse

Inspirée des Rouges des Flandres, cette bière à la robe rougeâtre à l’effervescence délicate nous fait découvrir des notes de baies rouges telles les cerises et framboises, et présente une pointe acidulée aux notes balsamiques. Candidate parfaite à faire essayer à quelqu’un qui affirme ne pas aimer la bière, en plus de plaire aux amateurs du genre.

Yan Lortie

Nordet – Brasserie Auval

La fièvre des IPA de style Nouvelle-Angleterre (NEIPA) a frappé le Québec en 2016. La Brasserie Auval présente la Nordet, qui ne rougit pas face aux ténors de la catégorie. Elle est fidèle au style, avec un visuel trouble et orangé, un nez d’agrumes et de fruits à noyau, une texture soyeuse et une finale fruitée et légèrement amère. Un jus de fruits pour adultes.

Weizen – Brasserie Vrooden

Comme c’est rafraichissant de voir une brasserie spécialisée dans les bières d’inspiration allemande. La Weizen se démarque par son authenticité, avec des odeurs de banane, de poires et de girofle, appuyé sur un corps dodu de blé et une vive effervescence. Privilégiez la version en bouteille pour découvrir son plein potentiel.

Anna – Vox Populi

Armée d’une équipe reconnue dans le milieu, cette nouvelle brasserie a présenté trois produits acclamés par le public. Mon coup de cœur : la Triple belge Anna, généreusement aromatisée de houblons du Nouveau Monde avec des effluves tropicaux mêlés aux esters fruités de la levure et supportés par un corps sucré et une chaleur d’alcool digeste. Un monstre facilement apprivoisable.

Catherine Schlager

Ribes Nigrum (cassis) – Brasserie Auval

Goûtée en exclusivité au congrès de l’Association des microbrasseries du Québec (AMBQ), cette création à la jolie robe rouge charme avec ses arômes fruités, funky et légèrement boisés. En bouche, elle se révèle sèche, tannique, juteuse, fruitée et modérément acidulée. Du grand art.

Colorado – Microbrasserie Le castor

Issue de la gamme mettant en valeur les levures sauvages, cette Colorado est une vraie réussite. Délicieusement rustique, florale et fruitée (pêche, orange) et judicieusement houblonnée, elle complète son opération séduction avec son caractère sec, rafraichissant et facile à boire. Une excellente boisson.

Cyclope Dzêta IPA – Brasserie Dunham

Concoctée avec des houblons australiens, la Cyclope a conquis notre cœur avec son houblonnage parfaitement dosé, ses arômes envoûtants d’agrumes, fruits de la passion et houblons résineux, ses saveurs fruitées et modérément amères et son côté parfaitement rafraîchissant. Une parfaite bière d’été.

Martin Thibault

Helle – Brasserie Vrooden

Rares sont les Lagers d’inspiration germanique, brassées et embouteillées en Amérique du Nord, qui atteignent vraiment les standards allemands. Celle-ci le fait. Avec brio, par surcroit! Ses malts développent parfaitement les notes de baguette de pain croûtée auxquelles on s’attend d’une Helles et ce, équilibré par de délicates empreintes de houblons herbacés et ce, dans un corps douillet à souhait. Ausgezeichnet!

Trans IPA – À l’Abri de la Tempête

Ça prend du talent pour insuffler une créativité à la IPA de nos jours. Effectivement, on aurait cru avoir tout bu de ce style, maintenant brassé par des milliers de brasseurs en Amérique du Nord. Mais, coup de théâtre, nos brasseurs madelinots ont réussi à lui sculpter une personnalité unique, sertie de caramboles, de poires asiatiques, de noix de coco et de cerises de terre, dans un rendu élégant on ne peut plus facile d’approche.

23°26’14”  – Brasserie Morin

Cette salade de fruits tropicaux évolue dans un corps sec et effervescent, évoquant autant la relaxation à la plage que la dégustation plus sérieuse de fin de soirée… mais toujours sous les palmiers. Véritable tour de force à 3,8 % d’alcool, cette bière délicatement sauvage nous prouve hors de doute qu’une bière légère n’est pas obligée d’être timide en saveurs.

David Sparrow

Double Fruit Punch IPA – Vox Populi

Sortie tôt en 2016, l’impact de cette bière a eu le temps de s’atténuer depuis le début de l’année, mais elle demeure une incontournable qui a pris de court les tablettes des détaillants spécialisés. Sa canette jaune est resplendissante sur les tablettes et son contenu l’est tout autant avec ses effluves qui justifient son nom à la fois simple et audacieux. Un tour de force pour Vox Populi qui a depuis bien poursuivi sur sa lancée.

À Tout le Monde – Unibroue

Plusieurs beer snob s’offusqueront de ce choix, mais depuis sa sortie à l’automne, elle se retrouve en permanence dans mon frigo. Bière passe-partout, elle plaît à plusieurs palais et se boit à grandes lampées. J’adore à quel point Unibroue est parvenue à incorporer sa signature dans une bière aussi légère et délicate qui laisse place aux nouvelles tendances sans renier son origine. Mon coup de coeur Unibroue depuis la 400e

Sault-à-la-Puce – Microbrasserie des Beaux Prés

Cette Berliner Weisse est arrivée en douce durant l’été 2016, offerte uniquement en cruchons et en quantité limitée. C’est sans doute pourquoi, à travers l’offre variée, elle est pratiquement passée sous silence. Elle s’avère une interprétation fidèle avec sa présence céréalière, son blé croquant, ces notes citronnées fraiches et sa pointe lactique qui appuie le tout sans voler la vedette. Onctueuse, drinkable et rafraîchissante à souhait; on en veut encore en 2017!

Éric Tremblay

I.X.P.L. Des Prairies – Maltstrom

Une des nombreuses brasseries apparues dans le canevas brassicole québécois en 2016, Maltstrom, localisée à Notre-Dame-des-Prairies, a su créer un certain hype dès la sortie de leur I.X.P.L., une Lager copieusement houblonnée au Citra, Galaxy et Mosaic. Les flaveurs de fruits tropicaux et de pin s’enchevêtrent à merveille à chaque gorgée, pour s’affaler dans une belle finale sèche à l’amertume fine. D’ailleurs, leur Farmhouse Blanche est également très solide. Une brasserie à surveiller en 2017!

Lapsus – Bénélux

La brasserie montréalaise a embouteillé quelques brassins de très grande qualité en 2016, dont les Chronique de Mars et de Mai. Mais c’est la Lapsus qui m’a le plus impressionné. Cet assemblage d’Oud Bruin affinée trois ans en fût de Pinot Noir californien et de Dubbel vieillie un an avec brettanomyces et framboises représente une mosaïque de saveurs qui pourrait être catastrophique, mais pas dans ce cas-ci, étant donné la symbiose parfaite de chaque élément. Une bière vineuse, fruitée, boisée et avec une belle acidité à boire sans retenue.

Farmhouse Cerise – Microbrasserie Le castor

Je ne suis pas le plus grand amateur de bières aux fruits, mais force est d’admettre que la Farmhouse Cerise fut MA bière de 2016. L’aspect « sauvage » de nectar est de connivence avec les griottes biologiques, celles-ci dégageant autant de légers tanins et une délicate acidité. Chaque gorgée est comme un doux nuage, la carbonatation étant souple et aérienne. Un superbe produit d’une grande brasserie.