Café et bière réunis

Grains de café
Photo Pixabay

Un nombre impressionnant d’artisans-brasseurs tentent par tous les moyens de se démarquer dans le marché des bières artisanales de multiples façons. Un moyen courant pour y arriver est l’ajout d’adjuvants dans leurs recettes de base, que ce soit des fruits, des herbes, des épices et j’en passe… Un autre ajout populaire est évidemment le café, un ingrédient qui se marie bien aux bières, et pas seulement les bières noires.

Le café, ce breuvage impératif à la fonctionnalité matinale d’une multitude de gens, est un des breuvages les plus populaires au monde. La bière, un autre liquide fort consommé à l’échelle planétaire, peut développer des saveurs de café de par son malt d’orge torréfié qui la compose, spécialement utilisé dans les Stout et les Porter.

Outre la céréale, il est possible de carrément ajouter du café dans la recette, à différentes étapes du brassin et de diverses façons.

Voici donc les principales techniques d’ajout de café dans la bière :

  • Ajout de café moulu incorporé au moût à chaud, pendant l’ébullition par exemple.
  • Ajout de café moulu incorporé à froid après la fermentation, similaire au houblonnage à froid.
  • Ajout d’espresso extrait à chaud, refroidi et ajouté après la fermentation.
  • Ajout d’une infusion froide (cold brew) de café dans le fermenteur.
  • Passer le moût chaud par un filtre rempli de café, comme Dieu du Ciel! le fait avec sa fameuse Péché Mortel.

De manière très générale, lorsque les grains de café viennent en contact avec la chaleur, l’amertume et les tanins sont beaucoup plus présents. À l’opposé, les grains de café en contact avec le froid vont exploiter beaucoup plus leur aspect aromatique.

Et, en terminant, petite consigne au passage comme ça pour les brasseurs amateurs désirant s’aventurer dans l’inclusion du café dans leurs recettes; ne laissez pas passer des grains jusque dans la bouteille parce que vous risquez de vous retrouver face à un beau geyser indésirable à cause des points de nucléation.

Quelques produits en rafale contenant du café et qui se retrouvent sur nos tablettes

Boswell – Café Rico Breakfast Stout

Une agréable surprise que cette première offrande en canette de la part de Boswell. Les flaveurs de café sont dominantes, mais laisse la place à un léger caramel et à des notes chocolatées. Très onctueuse et facile à boire, malgré l’amertume prononcée, spécialement en fin de gorgée.

Hopfenstark – Pop Gose The World

Du café dans une Gose? Oh que oui! J’étais sceptique à l’idée de boire un hybride de saveurs citronnées et de café, mais force est d’admettre que ça fonctionne plutôt bien. Les tanins du café s’amalgament à merveille aux notes lactiques. Et c’est d’une sécheresse incroyablement désaltérante, la délicate finale saline étant également fort appréciable.

Dieu du Ciel! – Péché Mortel

Probablement la bière québécoise la plus réputée sur la scène brassicole internationale, la Péché Mortel est un Stout impérial aux saveurs prononcées d’espresso, avec quelques flaveurs de chocolat au lait au passage. La sensation en bouche est onctueuse, facilitant ainsi la déglutition de cette grande bière.