Budget provincial 2017 : l’AMBQ est satisfaite

verticale

Québec, 28 mars 2017 – Alors que le budget fédéral annonçait la semaine dernière une augmentation de 2% des taxes d’accises sur la bière, ce sont des nouvelles positives et prometteuses qui se retrouvent dans le budget provincial 2017. Positives, car on y retrouve des mesures pour faciliter le développement des microbrasseries et de notre industrie. Prometteuses, car le gouvernement réaffirme son désir d’ouverture à poursuivre les travaux pour améliorer notre cadre réglementaire.

Le président de l’AMBQ, Frédérick Tremblay s’exprime en ces termes : « Même si on ne retrouve pas toutes les mesures qu’on aurait souhaité pour notre industrie, le budget présenté est positif pour les microbrasseries du Québec. La taxe spécifique n’est pas touchée et ça, c’était primordial. Nous allons poursuivre nos efforts pour faire en sorte que nos demandes de modulation de cette taxe soient entendues ».

Les brasseurs artisans, qui depuis décembre peuvent vendre leurs produits pour emporter, sont particulièrement favorisés par ce budget avec des mesures qui les visent spécifiquement :

• Ils auront dorénavant l’autorisation de vendre leurs produits directement à des titulaires de permis de réunion (pour des fêtes, mariages ou autres événements).

• La possibilité pour ceux-ci de participer à des événements publics (salons, festivals) sera grandement simplifiée.

« Après l’adoption du PL88, c’est une 2e grande victoire en peu de temps pour les brasseurs artisans. Ça fait des années que l’AMBQ travaille pour favoriser leur développement et le budget d’aujourd’hui va dans ce sens. Ils étaient étouffés par une réglementation d’une autre époque, c’est donc une nouvelle ère qui se présente à eux. »

Parmi les autres faits saillants du budget, l’Association des microbrasseries du Québec est satisfaite de constater différentes mesures pour stimuler le développement et le rayonnement des entreprises de son secteur :

• Le MAPAQ s’engage à continuer d’appuyer financièrement les microbrasseries pour la mise en place du système qualité en lien avec le programme de certification de l’AMBQ.

• Une aide financière de 4 M$ sur 5 ans pour la mise en place du Programme d’appui aux initiatives de commercialisation du secteur des boissons alcooliques qui pourra permettre d’aller de l’avant avec une campagne de promotion commune « qualité microbrasserie Québec ».

• Au niveau fiscal, une déduction additionnelle de 35% d’amortissement sur les investissements visant à favoriser l’acquisition d’équipement de pointe.

Le gouvernement provincial s’engage à poursuivre les travaux de deux comités qui servent de tribunes privilégiées à l’AMBQ pour continuer d’améliorer le cadre réglementaire et l’environnement d’affaires de l’industrie brassicole québécoise :

• Modernisation de la RACJ

• Comité interministériel sur l’industrie brassicole

C’est d’ailleurs dans le cadre des travaux de ce comité qu’une étude économique et fiscale portant sur l’industrie des microbrasseries est actuellement en cours. « J’en profite pour rappeler aux microbrasseries de prendre le temps de répondre au sondage qui leur est acheminé. Avoir un portrait clair de la réalité et des enjeux que vivent les micros est essentiel pour poursuivre notre travail ».