Quelques nouvelles rapides sur ce qui se trame sur la planète bière

Une pinte de Brewdog sur une table avec une liseuse à côté

ÉTATS-UNIS

Les changements climatiques freinent les artisans brassicoles

Les soubresauts de Dame Nature accélèrent drastiquement la prise de conscience des différents enjeux écologiques depuis quelques années, et cette situation nuit grandement aux petites entreprises brassicoles partout sur la planète. Aux États-Unis, notamment, les brasseries ont de plus en plus de difficultés à dénicher les ingrédients nécessaires à la fabrication de leurs produits, spécialement les malts et les houblons. Certains artisans américains, comme la brasserie Land-Grant située à Colombus en Ohio, tentent de remédier à la situation avec des actions concrètes, comme la réduction d’émissions de gaz à effet de serre et un partenariat avec des fermes locales pour l’approvisionnement en matières premières. Espérons que plus de brasseries emboîteront le pas en ce sens.

EUROPE

La Serbie, le nouvel endroit en vogue pour la bière en Europe?

Lorsqu’on fait allusion à la Serbie en matière d’alcool, l’association qui nous vient le plus rapidement en tête est la rakija, une eau-de-vie obtenue par distillation de jus de fruits fermentés. Mais depuis quelques mois, Belgrade, capitale du pays, s’est établie comme une destination tendance pour les aficionados de bières artisanales. La demande est si forte que, dorénavant, il existe une tournée des brasseries locales dans la ville. En effet, le Belgrade Beer Tour offre la chance aux participants, pour la modique somme de 15 Euros, de déguster ce que la ville a de mieux à offrir en matière de nectars houblonnés.

BrewDog veut investir en Chine

C’est bien connu, la populaire brasserie britannique Brew-Dog ne fait jamais les choses comme les autres et surtout, jamais à moitié. Avec leur plus récente campagne de sociofinancement, intitulée Equity For Punks, les dirigeants de la brasserie espèrent accumuler suffisant de fonds pour construire de nouvelles installations en Chine, en plus de lancer une chaîne de télévision spécialisée. Leur cible pour mettre en branle ces projets? 50 millions de livres sterling, ou environ 84 millions en dollars canadiens. Rien de moins. Leurs précédents efforts de financement avaient lamentablement échoué, on leur souhaite donc que les choses changent avec cette nouvelle campagne.

OCÉANIE

Des vétérans de la bière australienne renaissent

Un des fleurons de la scène microbrassicole de l’Australie est officiellement de retour. En effet, la brasserie Eumundi, originalement lancée en 1988 et fermée au public quatre années plus tard, verra des confrères de la brasserie Lion reprendre les recettes originales d’Eumundi pour les brasser et distribuer à travers le pays. Considérée comme la première microbrasserie en Australie, Eumundi brillait d’une popularité sans égal à l’époque; cette nouvelle enchante donc les plus nostalgiques et ira assurément gagner le cœur de nouveaux adeptes.

AFRIQUE

Le Liban à l’ère des bières artisanales

Au Liban, pays où les mœurs religieuses n’encouragent pas la consommation d’alcool, voilà qu’on y observe soudainement une montée de la bière artisanale. La sempiternelle Pilsner locale, la Almaza, a maintenant de la compétition avec l’apparition de nouvelles brasseries, surtout depuis les trois dernières années. La plus populaire en ce moment est sans équivoque Colonel Brewery qui, à ses débuts, ne fabriquait qu’une copie de la Almaza pour s’accaparer une partie du marché, mais maintenant, elle sort des sentiers battus en utilisant des ingrédients du terroir libanais pour concocter des recettes uniques et savoureuses.