Nouvelles brasseries, bières, collaborations… les brasseries québécoises poussent, et la nouvelle année promet de nous en mettre plein la vue. Voici quelques-unes des nouveautés à surveiller. 

Projets à venir dans les bars et brasseries existantes

La Brasserie Dunham organise, pour le 11 août prochain, le festival Foudres Unis, avec une quarantaine de brasseries, dont plus de 25 provenant de l’étranger. Dès avril, la brasserie des Cantons-de-l’Est s’agrandira pour faire place à une nouvelle ligne de cannage. Les bières de 473 ml arriveront sur le marché au début du mois d’août. Et fidèle à elle-même, l’équipe organisera au fil de l’année quelques lancements de nouveaux produits directement à la brasserie.

La Succursale, à Montréal, se refait une beauté. Les rénovations prévues modifieront le bar afin d’augmenter l’offre de bières en fût et, surtout, ont pour but d’aménager de nouvelles installations pour améliorer et diversifier l’offre de nourriture. Les amateurs pourront déguster quelques bières vieillies en barriques brassées dans les espaces de MaBrasserie.

La Brasserie Générale, à Québec, s’agrandira au printemps. Parmi les expansions, la capacité du chai augmentera afin d’offrir plus de bières affinées en fût de chêne, de spiritueux et de brassins aux levures multiples. Avant la fin de l’hiver, la brasserie comptera également un nouveau salon de dégustation, lequel sera ouvert les jeudis, vendredis et samedis, jusqu’à 23 h.

Une nouvelle usine de production pour le Ras l’Bock verra le jour. Situées dans un tout autre bâtiment de Saint-Jean-Port-Joli, l’usine et sa boutique démarreront leurs fonctions vers la fin de l’année. Un nouveau système de brassage, plus gros et plus efficace, permettra de quintupler la production annuelle et de la distribuer à la grandeur du Québec. Des bières en canette et certains produits inédits seront aussi disponibles pour l’occasion.

Depuis la fin décembre, la Brasserie Vrooden de Granby accueille les amateurs dans son nouveau salon de dégustation, du jeudi au samedi, de 15 h à 22 h, pour goûter aux quelques exclusivités servies uniquement sur place. La brasserie compte également augmenter, au courant de l’année, les bières Hors Série, tout en gardant le cap sur les bières allemandes traditionnelles.

Le Corsaire fête cette année ses 10 ans. Pour souligner l’occasion, la microbrasserie de Lévis produira des bières en collaboration avec des brasseries québécoises, canadiennes, américaines et même britanniques. Dans le cadre du dixième anniversaire, l’équipe organisera plusieurs événements, dont le BièreBQ en mars. De plus, de nouvelles cuves s’ajouteront à l’équipement afin d’augmenter la capacité de production. Enfin, une microdistillerie verra peut-être le jour cette année. À suivre…

C’est confirmé! Les bières la Pilsner Primus ainsi que les Tongerlo Blonde et Brune, de la Brasserie Haacht située en Belgique, seront disponibles au Québec, et ce, avant la saison estivale. Cette importation est possible grâce à la Microbrasserie de l’Île d’Orléans, qui a été acquise en 2016 par la géante belge. On peut s’attendre à d’autres belles surprises pour la brasserie dans les prochains mois…

La brasserie de Québec, Noctem Artisans Brasseurs, souhaite prendre de l’expansion. L’équipe est actuellement à la recherche d’un local industriel. En attendant, leur IPA Catnip, brassée chez Oshlag, sera disponible en plus grande quantité.

La Voie Maltée ouvrira en mai les portes de son deuxième restaurant, à Québec. La brasserie planifie également créer de nouveaux produits afin de tenir en haleine les amateurs de nouveautés.

Les Brasseurs du Nord, à Blainville, fêtent les 30 ans de leur marque phare Boréale. Pour souligner l’occasion, l’équipe prévoit plusieurs surprises. La boutique Le Relais Boréale, qui a ouvert ses portes dans la brasserie en décembre, proposera des dégustations des dernières créations, ainsi que l’achat de cruchons, de vêtements, de verres et d’accessoires.

La ferme brassicole Frampton Brasse changera d’image, au courant de l’année, pour ses bières Sieur de Léry, St-Édouard, Nuit d’automne et Benedict Arnold qui seront aussi disponibles en caisse de quatre bouteilles. L’équipe envisage l’agrandissement de l’entrepôt et du salon de dégustation, afin d’améliorer l’offre touristique et d’ajouter quelques nouveautés à la gamme FB.

La Microbrasserie l’Hermite, située à Victoriaville, s’agrandit, afin de mettre certains produits en cannette et en bouteille.

Avec de nouveaux formats et de nouvelles collaborations, la brasserie Bière Vagabon, basée à Montréal, sera encore plus présente chez les détaillants. Le fondateur, Olivier Bouvrette, concocte également un nouveau «projet de co-création ambitieux, mais porteur de synergie pour le futur de la micro.» Il faudra patienter encore un peu pour en savoir plus.

L’équipe de Brasseurs du Monde, située à Saint-Hyacinthe, ouvrira à la fin du printemps le Resto-Pub Le Picoleur, en plus de mettre sur le marché plusieurs nouvelles bières. La boutique proposera une variété de petites dégustations de bières, du jeudi au dimanche.

Dieu du Ciel! rajeunit. Dès le mois de mars, le pub de Montréal se refait une beauté, avec un nouvel aménagement, l’agrandissement de la cuisine, un nouveau menu de nourriture, le renouvellement de la façade ainsi que l’amélioration des espaces de travail. La brasserie prend également de l’expansion avec l’acquisition d’une bâtisse supplémentaire à Saint-Jérôme.

La microbrasserie Archibald commence cette année l’affinage en barriques. Mais patience, car les bières ne devraient être prêtes qu’en 2019. Pour la série Beta, une bière de plus, pour un total de deux, sera désormais testée chaque mois dans les restaurants, et dix nouvelles bières en canette, à l’essai, entreront cette année sur le marché des détaillants. Et l’expansion de la brasserie se poursuit, avec l’ouverture, cet été, d’un cinquième restaurant, à Blainville.

La capacité de production de la Microbrasserie le Baril Roulant, à Val-David, augmentera de 25 %. Pour ce faire, l’équipe ajoute dans sa nouvelle usine une deuxième cuve de conditionnement de 15 hectolitres ainsi qu’une deuxième cuve d’eau chaude. La bouteille de 500 ml laissera également place à la canette de 473 ml pour les bières régulières. Les brassins plus rares et affinés en barrique seront, quant à eux, vendus en bouteilles sérigraphiées. En plus de nouveaux équipements, l’usine comptera une boutique. Enfin, la distribution des produits en canette sera augmentée.

Comme chaque printemps, Unibroue, à Chambly, proposera une nouvelle bière Éphémère. Les amateurs pourront se la procurer dès le mois de mai. Le sortie d’une nouvelle caisse mixte de douze bouteilles d’Éphémère est également prévue.

La Microbrasserie St-Pancrace, à Baie-Comeau, célébrera en août ses cinq ans, avec une bière qui sera brassée et dévoilée lors de l’occasion. Une nouvelle série nommée «Cuvée Territoire», bières affinées en barrique, sortira bientôt de leur chai, alors que la distribution des bières Côte-Nord augmentera à travers le Québec, pour atteindre 230 points de vente. Dans le cadre du festival Montréal en lumière, en février, quatre de leurs bières, soit la Fleur de Feu, La Traite, la Saison des Dunes et Uapishka, seront servies aux restaurant montréalais La Chasse-Galerie et Blumenthal.

Ouvertures prévues

L’année 2018 accueille également quelques petits nouveaux…

La Brasserie Artisanale Le Saint-Graal de Sainte-Thérèse et la microbrasserie Hopfenstark située à L’Assomption unissent leur force pour créer La Microbrasserie D’Autray, dans un bâtiment de 12500 pieds carrés de Lavaltrie. L’espace sera aménagé avec l’équipement nécessaire pour permettre aux trois brasseries de produire leurs propres bières, en plus de créer de nouveaux produits. La production est prévue pour le début de l’été.

Le nouveau projet de brasserie rurale, 11 comtés, mené par les fondateurs de Boquébière de Sherbrooke devrait enfin voir le jour cette année. La construction de la microbrasserie industrielle, qui a commencé en automne, devrait se terminer cet été. Située dans la ville de Cookshire-Eaton, en Estrie, la brasserie produira des bières inspirées des traditions rurales européennes, avec une touche québécoise. Les produits en fût et en format de 500 ml seront disponibles partout à travers le Québec. La microbrasserie aura également sa boutique, un salon de dégustation et un biergarten.

Le Saint-Fût, microbrasserie coopérative, ouvrira ses portes en septembre, dans le village de Saint-Fulgence, au Saguenay. L’établissement possèdera une boutique, où les amateurs pourront se procurer des cruchons entre autres, et une terrasse ouverte lors des saisons estivales. Les bières, décrites comme étant «atypiques et axées sur des profils de saveurs innovateurs», seront principalement produites à base d’ingrédients québécois. Les produits seront disponibles chez plusieurs détaillants spécialisés de la région, ainsi qu’à travers le Québec. L’équipe organisera en février une campagne de sociofinancement.

Dès le printemps, Menaud, une distillerie et brasserie, verra le jour dans la ville de Clermont, à Charlevoix. Les bières, une Pale Ale américaine, une IPA et une India Session Ale, seront produites en petite quantité pour fournir la région de Charlevoix. Côté spiritueux, l’équipe produira un gin et une vodka, tous deux utilisant les grains de L’Isle-aux-Coudres.

Finalement, restez à l’affut car, dans notre édition d’Avril/Mai, nous aurons plus de détails – si tout se passe comme prévu – sur l’ouverture de ces différents projets : la Brasserie distillerie Champ libre à Mercier, Le Mouton Noir à La Tuque, Brouemalt à Saint-Donat ainsi que Les Sans Taverne de Pointe-Saint-Charles.

Également, il sera question de la Microbrasserie du Lac Saint-Jean qui prévoit ouvrir en mars un bistro à Alma, alors que À la Fût de Saint-Tite s’agrandit et augmentera sa production. Cette dernière prévoit également ouvrir un nouveau pub; celui-là à Montréal.

Sans oublier le Mondial de la bière qui fête ses 25 année d’existence cette année! Nous vous proposerons une entrevue avec Jeannine Marois, cofondatrice de l’événement.

Santé!