Le Mouton Noir : un nouveau joueur en Haute-Mauricie

Le trio d’affaires de gauche à droite : Samuel Tremblay, Véronique Quessy-Allard et Serge Bouchard.
Photo Microbrasserie Le Mouton Noir

Installée dans un ancien magasin général du centre-ville de La Tuque, la Microbrasserie Le Mouton Noir promet une expérience brassicole différente. Différente en bouche et aussi dans nos oreilles, parce que la musique devrait prendre beaucoup de place… Chose certaine, avec un nom comme celui inspiré d’une chanson de Plume Latraverse, on doit s’attendre à se faire transporter hors des sentiers battus!

Finalement, tout est prêt! «On a reçu le fameux permis BR 165 il y a un mois et nous en sommes à régler quelques détails avant de passer à l’action, alors que nos recettes, nos matières premières et même nos étiquettes n’attendent que cela», confiait le brasseur et copropriétaire, Samuel, à la mi-mars. Si les associés prévoient embouteiller trois premières bières au printemps, impossible d’obtenir des détails sur ces élixirs sauf pour un indice : ils ont un (gros) faible pour le houblon.

Le projet a été propulsé par une passion commune que partagent les partenaires Samuel Tremblay et Véronique Quessy-Allard, qui forment aussi un couple. «On a visité un paquet de microbrasseries et de brouepubs pendant plusieurs année d’où se dégage une odeur divine de grain lors de l’empâtage», admet celle qui s’est dite séduite aux premiers instants. Formation en cuisine moderne de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ) en poche, Véronique avoue son amour profond pour les matières premières d’ici, autant que leur méthode de transformation.

Samuel, lui, est un amoureux fou des produits de notre terre. Maître bouilleur dans une érablière depuis plus d’une décennie, le brasseur en herbe parfait ses recettes depuis quelques années. Mais, les deux tourtereaux se sont vite rendus à l’évidence que le démarrage d’une telle entreprise représentait une tâche colossale. Un troisième partenaire s’est donc greffé au projet tandis que le père de Samuel, Serge Bouchard, a accepté d’embarquer.

Retrousser ses manches et faire ses devoirs

DEP en comptabilité, formations sur le lancement d’une entreprise, formation brassicole au Laboratoire Maska et d’autres à l’Institut Brassicole du Québec (IBQ)… Véronique et Samuel ne font certainement pas les choses à moitié. Leur marque de commerce? Favoriser les produits du Québec grâce à des recettes conçues en lien avec la matière première disponible ici. Un engagement qu’ils respectent dans le brassage de leurs trois premières bières, alors que les grains et houblons qui les composent proviennent tous des cultures de producteurs d’ici.

Si les équipements de brassage et d’embouteillage sont déjà en branle, l’ouverture du salon de dégustation d’une cinquantaine de places et d’une terrasse de plus de 20 places, elle, est projetée pour l’été. Le brasseur aimerait bien pouvoir brancher quatre à cinq de ses fûts sur les 10 lignes prévues et ce, dès l’ouverture, avec sur les lignes invitées quelques produits phares d’autres micros mauriciennes qui viendraient compléter l’offre.

La Microbrasserie Le Mouton Noir est située au 328, rue Scott à La Tuque.